Sarkozy, défenseur héroïque du peuple Réponse

Par Cyrano

 

Il a recueilli en 2007 la confiance de près de 19 millions de Français, il a été président de la République pendant 5 ans de la 5ème puissance mondiale, il a représenté la France, ce pays si particulier, aux yeux du monde, il a été l’arbitre des institutions, il a incarné, par sa fonction, la République française. Et le voici aujourd’hui réduit, pour sauver sa peau électorale, à des petites phrases lourdes de sens comme celle sur les Gaulois et les portions de frites pouvant remplacer le jambon à la cantine. On en aurait de la peine pour lui si on n’apercevait le cynisme poussé à son extrême derrière ces déclarations pas à la hauteur. La suite…

Le silence assourdissant de la « France silencieuse » 18

Par Beaumarchais

Silence - © Razak

La majorité silencieuse ? - © Razak

Quand la droite commence à faire appel à la « France silencieuse », c’est que l’heure est grave. Et vu le nombre de fois où l’appel a été lancé ces derniers jours, par le candidat de l’UMP lui-même, on n’est pas loin de penser que la situation est pour lui désespérée.

Mais qu’est-ce donc que cette « France silencieuse » ? La suite…

Peuple contre élites : décryptage de la « sarkophrénie » 4

Par Saint-Simon

Nicolas Sarkozy dans "Looking for...". Capture d'écran Arte

Nicolas Sarkozy dans "Looking for...". Capture d'écran Arte

« De l’entre-soi, des élites politiques, économiques, administratives et syndicales, il ne sort que des compromis boiteux et de l’immobilisme (…). J’y ai beaucoup réfléchi, j’ai pu mesurer pendant cinq ans à quel point les corps intermédiaires font écran entre le peuple et le gouvernement ».

Ces formules de Nicolas Sarkozy, ébauchées lors de sa déclaration de candidature sur TF1, martelées lors de son premier meeting hier soir à Annecy, vont constituer, à défaut de la définition claire de la direction vers laquelle il veut conduire notre pays, le fil rouge de sa campagne jusqu’au 22 avril. La suite…