Royal / Sarkozy : la bataille sur Twitter 3

Par Matrix

Ségolène Royal poursuit son offensive sur Twitter

Étonnante campagne où l’événement se déroule sur les médias traditionnels comme sur les réseaux sociaux . Pour preuve, la charge de Ségolène Royal, dans l’émission C Politique sur France5 , accusant Nicolas Sarkozy d’avoir peur de perdre par crainte d’une levée de son immunité présidentielle et donc d’enquêtes sur des affaires sensibles, comme Karachi ou le financement de sa campagne de 2007 par le colonel Kadhafi. La suite…

Sarkozy et les affaires : l’omerta rompue par Royal 16

Par Hemingway

Notre confrère Renaudot, dans un article publié ce jour sur Ze Rédac, regrette que l’équipe de François Hollande soit insuffisamment à la bataille quand celle de Nicolas Sarkozy fait feu de tout bois vert. Renaudot aurait pu préciser : l’entourage de François Hollande sauf Ségolène Royal. La suite…

Royal de combat et d’idées 8

par Dante

Ségolène Royal sur France 5 : combat et idées

Coucou la revoilà. Comme toujours, elle revient dans le jeu, Ségolène Royal, quand on a besoin de secouer un peu le cocotier. Quand tout devient un peu terne, gris et sans passion. La semaine de François Hollande fut sobre et le rassemblement au cirque d’hiver avec Lionel Jospin ce week-end end pour parler d’Europe n’a pas donné matière à être particulièrement rassurant sur ce supplément d’âme que semblent demander les électeurs de gauche. Le supplément d’âme, ou au moins, le supplément de combat est revenu hier sur France 5 avec Ségolène Royal qui a sorti son grand sabre pour parler des questions qui fâchent, jamais posées jusqu’à présent clairement dans le débat : en l’occurrence l’affaire Karachi. La suite…

Les questions qui fâchent Nicolas Sarkozy 9

Par Dante

Nicolas Sarkozy et Laurence Ferrari au 20h de TF1.

Nicolas Sarkozy et Laurence Ferrari au 20h de TF1.

Il y a comme un petit problème démocratique et journalistique dans ce pays. Impossible ou presque depuis le début de la campagne de poser les questions qui fâchent à Nicolas Sarkozy.

Pour avoir attaqué bille en tête lundi soir sur le financement supposé de sa campagne de 2007 par le Colonel Kadhafi, Laurence Ferrari s’est non seulement fait balancer dans les cordes en direct.  La suite…