Stratégie de reconquête : Nicolas Sarkozy face à un immense obstacle 10

Par RichardTrois

Escalade à mains nues - cc Lastbeats

«  Du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Nicolas Sarkozy a donc choisi de faire de cet extrait de l’article 2 de la Constitution la ligne de force de sa stratégie de reconquête. Voilà donc le Sarkozy de 2012 contraint de reprendre les mots et les idées de Ségolène Royal celle-là même qu’il a combattue en 2007,  pour mettre en œuvre une stratégie de triangulation, strangulation à très haut risque (lire l’excellente analyse de Dante ici).

A très haut risque, pourquoi ? Après tout ce ne serait pas la première fois qu’un homme politique manœuvre ainsi sur la tranche pour prendre son adversaire à revers. La suite…

Triangulation, strangulation : la stratégie de Sarkozy 8

Par Dante

Nicolas Sarkozy au forum de Davos, Suisse 2011 - cc World Economic Forum

 

Trianguler… Ah le mot barbare!  Pourtant, le concept inventé par Alistair Campbell, illustre spindoc de Tony Blair est encore parfaitement d’actualité.

Trianguler, c’est s’emparer des thèmes de l’adversaire. Fidèle à sa méthode qu’il affectionne, qui fut également celle de Ségolène Royal, en 2006 et 2007, une méthode qui permit à la Présidente de Poitou-Charentes de  remporter brillamment  la primaire socialiste  et mener une  campagne vivante, sur les thèmes habituellement réservés à la droite comme la Nation, le drapeau, la sécurité.

Nicolas Sarkozy triangule et strangule. La suite…

Sarkozy et la TVA Sociale : Courage, fuyons répond l’UMP 6

Par Matrix

Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale - cc Richard Ying

Ils ont très drôles, ces députés UMP. Très joueurs aussi. Alors que leur champion rame et tente de grignoter point par point son retard sur François Hollande, ils viennent d’infliger au patron une sacrée déculottée : sécher la commission des finances au moment où on examine la TVA sociale.  En soi, ça n’est pas très grave puisque le débat aura bien lieu à l’Assemblée Nationale mais avouons que ça la fout quand même mal pour cette mesure emblématique du quinquennat, l’un des graal que veut brandir Sarkozy pour tenter de remporter la bataille.

Et il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’ils l’ont fait exprès. La suite…

Grèce : « Vous nous abandonnez ! » 8

Par Christina d’Athènes

Acropole d'Athènes - cc LouisVolant

Au pied de l’Acropole, cette colline que le monde entier nous envie, les monuments de marbre, à la ligne parfaite, immuable, dominent une ville enfiévrée. Hier, la concierge m’a demandé, craintivement « Christina, c’est la guerre ? ».
La guerre ? Oui, on peut le penser. Les manifestations se succèdent, les pierres volent. Athènes de bruit et de fureur. Athènes étranglée par son élite. Athènes abandonnée de tous.

Oui, nous sommes les abandonnés. La suite…

Eva, Sois Raisonnable 3

Par Arsinoé

Eva Joly en meeting à Roubaix le samedi 11 février

Eva Joly en meeting à Roubaix le samedi 11 février.

Un zeste de pitié, un poil d’agacement, une pincée de rire : voilà les sentiments qui m’animent lorsque j’écoute et que je regarde Eva Joly. Hier, à Roubaix, tout cela s’entre-mêlait pour en arriver à une seule question : à quoi sert Eva Joly dans cette campagne, et une sous question : est-il bien nécessaire de prolonger cette torture au delà du raisonnable ?

Le décor : tout de vert vêtu et, Ô miracle, un drapeau français  pour celle qui fustigeait il n’ y a pas si longtemps encore le rituel du 14 juillet. Première incohérence. La suite…

Joue au Spin Doctor avec moi : Offre un élément de langage pour la candidature de Sarkozy 22

Par RichardTrois

Le lancement est digne de la campagne de pub du nouveau Spielberg ou du dernier Scorsese. La sortie du film est annoncée par Le Figaro pour cette semaine.  Il s’agit vous l’avez compris de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Mais le scénario du film n’est pas tout à fait terminé et nous avons bien, nous citoyens, l’intention de l’écrire, collectivement. Surtout la fin !

C’est bien pour cela que je te propose, citoyen, de participer ici sur Ze Rédac à l’écriture de l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy. La suite…

L’image du jour : Sarkozy à Fessenheim 5

Par Matrix

Sarkozy visite la centrale nucléaire de Fessenheim - Capture France 2

Il fait froid. Nicolas Sarkozy visite la centrale de Fessenheim. Le téléspectateur attentif notera qu’il ne porte pas de gants. Il met les mains dans ses poches , à intervalles réguliers mais serre les mains, directement, sans ambages. Il est au milieu des gens . Simplement. On n’aperçoit pas l’ombre d’un officier de sécurité.

Ensuite, il s’adresse à un employé de la centrale. Pas n’importe lequel. La suite…

Référendum ou comment Sarkozy désigne de faux coupables… 4

Par RichardTrois

La "Vraie" Une du Figaro Mag. à paraître Samedi - Photo Nicolas Reitzaum

 

Voilà donc un président qui se dit Républicain, prétend être le gardien du consensus national et qui pourtant organise le dévoiement de l’un des plus beaux outils de la République et de la démocratie, j’ai nommé le référendum.
Comme évoquer autrement que par le mot de dévoiement, la proposition de Nicolas Sarkozy de soumettre à référendum des questions de société telles que le droit des chômeurs de refuser une formation, un emploi ou encore celles qui concerneraient l’immigration et les expulsions soumises à la Justice administrative? La suite…

Attention campagne putride, François Hollande doit rester vigilant ! 6

Par Arsinoé

François Hollande avec Pierre Moscovici et André Vallini au Club DJS - © Razak

François Hollande avec Pierre Moscovici et André Vallini au Club Droit, Justice et Sécurité - © Razak

Nicolas Sarkozy sait parfaitement faire cela : des campagnes « sales », au sens où cet éternel candidat, qui possède, à l’extrême, le goût de la conquête, sait tendre les ressorts, agiter les chiffons rouges pour emmener ses adversaires dans l’arène. L’épisode Guéant/civilisation/nazisme en est une démonstration parfaite. Ne jetons pas la pierre à Serge Letchimy qui a réagi viscéralement, de tout son être et fort maladroitement donc à cette provocation civilisationnelle qui l’a touché au plus profond de son être. Mais Letchimy n’est pas Césaire et ses mots n’etaient pas suffisamment ciselés, suffisamment maîtrisés pour toucher justement la cible. En se laissant emporter par ses émotions, le député  de Martinique est allé exactement là où la droite souhaitait que la gauche aille : trop loin. La suite…

Ségolène en Campagne à Marseille ou Royal la Courageuse 3

Par Lautréamont

Ségolène Royal avec Jean-Louis Bianco et Najat Vallaud-Belkacem, le 4 février 2012 à l'AG de Désirs d'Avenir - © Razak

Ségolène Royal avec Jean-Louis Bianco et Najat Vallaud-Belkacem, le 4 février 2012 à l'AG de Désirs d'Avenir - © Razak

On pourra tout lui reprocher : un goût inné de l’improvisation,vue jouissance réelle à provoquer, à parler cash comme elle le dit au JDD, un sens aigu de l’opportunisme médiatique et politique. On pourra revenir à l’infini sur son caractère, souvent cassant, tranchant, et qui laisse entrevoir parfois une réelle sensibilité. On pourra gloser sur ses bourdes ou supposées telles, son allure tantôt martiale tantôt maternelle. On pourra disserter à l’infini sur sa complexité.

En revanche, personne ne pourra enlever à Ségolène Royal son courage et sa loyauté. À la fois mélange d’amour propre, d’éducation rigide, militaire et discipliné à outrance, et sens des valeurs de l’honneur porté à son summum, probablement du à son militaire de père et à la dureté d’une vie familiale ou rien n’était autorisé à affleurer sous l’écorce âpre, à part les bonnes notes et les silences à table. La suite…

François Hollande : A Président Normal, Justice Normale ! 1

Par RichardTrois

François Hollande au Club Droit, Justice et Sécurités - © Razak

François Hollande au Club Droit, Justice et Sécurités - © Razak


Lundi soir à Paris, François Hollande a souhaité rapprocher la Justice de tous les citoyens. La rapprocher y compris des parlementaires et du futur Président de la République puisqu’il s’est s’engagé à supprimer la Cour de Justice de la République (CJR), qui juge les crimes et délits imputables aux ministres dans l’exercice de leur fonction, jugeant notamment que sa « composition crée un doute sur son impartialité ». La Présidence normale ne doit pas être au-dessus des lois a déclaré le candidat à l’élection présidentielle du Parti Socialiste La suite…