J’ai vu et je suis fier 3

Par Antoine Marcourt, blogueur associé

Manif pour le Mariage Pour Tous - Photo © RazakLe 27 janvier à Paris –   © Razak

J’ai vu des hommes ensanglantés parce qu’ils aimaient des hommes… mais ce n’était pas en Iran.

J’ai vu des parents menacer leur fils de mort, parce qu’il aimait les hommes… mais ce n’était pas au Cameroun.

J’ai vu des jeunes homosexuels humiliés, harcelés, violés par leurs camarades de classe… mais ce n’était pas en Inde.

J’ai vu des filles et des garçons, épuisés face à l’homophobie, mettre fin à leurs jours… mais ce n’était pas en Russie.

J’ai vu des enfants perdre la moitié de leur famille, parce que cette moitié était condamnée par la loi à la clandestinité… mais ce n’était pas en Chine. La suite…

La polémique des drapeaux ou la fin de la droite républicaine 19

Par RichardTrois

Bastille le 6 Mai 2012 – photo cc Aude Guerrucci / FH2012

Bastille le 6 Mai 2012 – photo cc Aude Guerrucci / FH2012

Se réveiller, 5 jours à peine après la victoire de François Hollande et de la gauche à la présidentielle et entendre ces mots, cette droite ressasser cette histoire de drapeaux, essayer de s’attaquer à ce qui fait France.

Ce matin ce n’était ni Morano ni Copé ni Marine Le Pen. C’était un journaliste Guillaume Roquette de Valeurs Actuelles qui décrivait à l’antenne de France Inter, l’image qui l’a le plus marqué le soir du 6 mai 2012. La suite…

Libres et heureux 14

Par Dante

Paris, Pont de Sully le 1er Mai 2012 - © Razak

Paris, Pont de Sully le 1er Mai 2012 – © Razak

Voilà, nous y sommes. Et nous avons tout donné. Eux, ils, nous, vous. Personne ne se sera économisé dans cette campagne : ni les acteurs, ni leurs militants, ni leurs élus, ni les journalistes qui ont suivi pas à pas ce marathon épuisant.

Ce ne fut pas une belle campagne, populaire, fervente, joyeuse. Ce fut une campagne de crise, grise, cadrée, rationnelle. La suite…

Le 1er mai de tous les dangers 16

Par Dante

Défilé syndical lors des manifs contre la réforme des retraites - © Razak

Défilé syndical lors des manifs contre la réforme des retraites - © Razak

François Chèrèque le dit tout net dans libération ce matin : le discours de Nicolas Sarkozy n’est plus supportable. Pour la première fois sous la Vème, les syndicats s’engagent vraiment dans la bataille en appelant clairement à battre Nicolas Sarkozy. Résultat d’une attitude intolérable du chef de l’Etat qui, candidat de l’UMP, n’en reste pas moins garant du pacte républicain. La suite…

De la femme de ménage à l’entrepreneur : ils m’ont dit leur futur vote Hollande 8

Par RichardTrois

Les opérations de vote ont commencé à Paris - © Razak

1er tour de la Présidentielle : un bureau vote à Paris à 8h30 - © Razak

Ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance de parler politique à la fois avec une femme de ménage et un chef d’entreprise. Mais les résultats du premier tour comme l’hystérisation de la campagne par Nicolas Sarkozy délie les langues. Ils sont venus à moi connaissant mon engagement à gauche, me dire qu’ils allaient voter pour François Hollande et pourquoi.

Elle est une travailleuse qui « se lève tôt », très tôt. La suite…

Marine Le Pen : analyse d’un vote 24

Par Lautréamont

Marine Le Pen, 3ème femme - cc RemiJDN

Marine Le Pen, 3ème femme - cc RemiJDN

Ainsi donc, avec  6,4 millions de voix, Marine  Le Pen double la performance historique de son père en avril 2002 .

Pour la première fois également, elle sort de ses bassins historiques, à savoir les régions des industrialisées comme le Nord-Pas-de-Calais ou la Moselle et le bassin méditerranéen (vote d’un électorat pied-noir plus traditionnel), pour obtenir des scores très élevés dans les zones rurales. Un vote nationalisé, selon Pascal Perrineaud, du Cevipof. Un vote  » étale » qui touche toutes les catégories socio-professionnelles : La suite…

Marc Jolivet et ses co-auteurs rient d’une morne campagne 3

Par RichardTrois

Marc Jolivet, un spectacle électoral éphémère co-écrit avec C. Barbier, C. Posternak, G. Miller - © Razak

Dans un spectacle éphémère, Marc Jolivet et ses coauteurs ont réussi l’exploit. Faire un spectacle d’humour, brillant et réjouissant à partir d’une campagne terne, plate, anormale à force d’être normale. La suite…

2012 : où sont les femmes ? 3

Par Lautréamont

Cette campagne 2012 restera, une nouvelle fois, et l’on peut le regretter, une campagne extrêmement masculine. D’abord parce que les femmes candidates ne sont pas en mesure d’atteindre le second tour, ce qui évidemment n’était pas le cas de Ségolène royal en 2007. Ensuite parce que les entourages ou les prises de paroles médiatiques ont été essentiellement masculines. La suite…

45 millions et moi et moi et moi 2

Par Arsinoé 

Bureau de vote parisien aménagé dans une maternelle - © Razak

Bureau de vote parisien aménagé dans une maternelle - © Razak

45 millions de français sont appelés à aller voter dimanche de 8h à 20h pour les grandes villes.

Les opérations de vote débuteront samedi pour certains territoires d’outre-mer ( St. Pierre et Miquelon, Guadeloupe, Martinique, Guyane, St Barthélemy, St. Martin et Polynésie ) de façon à ce que ces citoyens n’aient pas à voter après les résultats déjà connus dimanche en raison du décalage horaire. La suite…

Jeunesse désenchantée, abstention galopante… Merci Nicolas 6

Par Dante

Le Reflet - © Mohamed Bourouissa , 2007

Le Reflet - © Mohamed Bourouissa , 2007

Sarkozy déclamant son amour pour les banlieues, les ouvriers et les petites gens, c’est un peu comme Madoff déclamant son amour pour les petits épargnants.

Hier, le président candidat a fait un saut… de mini-puce, à Drancy pour expliquer aux rares figurants rameutes en toute hâte qu’il était impliqué dans la vie des quartiers comme personne avant lui. Heureusement que le ridicule ne tue pas… La suite…

Sarkozy : jusqu’où ira l’affaire Merah ? 12

par Dante

Mohamed Merah, image France2 

Il aura donc fallu attendre la barbarie de Montauban et de Toulouse, 7 personnes froidement abattu et 31 heures d’assaut au ralenti du RAID pour que la police procède à des coups de filets spectaculaires et que le gouvernement interdise la venue sur le sol français de 4 prédicateurs particulièrement virulents au prochain congrès de l’UOIF du Bourget. La suite…

La barbarie Merah : le temps des questions arrive 11

par Aristote

Mohamed Merah, image France2

Et personne ne pourra les éviter, ces questions. Qui était ce monstre froid, à peine 23 ans, psychopathe grandi apparemment sans les cadres nécessaires, ceux qui éduquent à la vie en société, à l’empathie, à l’humanité tout simplement.
Quel chemin vertigineux a pu emprunter son esprit pour s’enfermer de longues heures à visionner des scènes de décapitation avant de sortir pour aller boire une verre et rigoler avec les filles comme les garçons de son âge ? La suite…