Affaire Cahuzac : Halte au feu 4

Par Aristote

Marianne dans une école de la République – © Razak

J’aurais pu écrire un bel article avec quelques belles citations boursouflées.

Illustrer notre propos en nous drapant dans l’étoffe de nos grands héros Jaurès, Mendès-France, Mitterrand.
Faire des phrases et des formules, utiliser tous les mots- valises usés jusqu’à la corde et qui plombent le débat politique depuis tant d’années.
Non. Je préfère le dire simplement, avec sincérité et cœur. La suite…

Kadhafi s’invite dans la dernière ligne droite 13

Par Aristote

C’est une bombe et les deux camps s’en sont déjà emparée. La campagne présidentielle finira donc dans le pugilat et les affaires.

A une semaine du second tour de l’élection présidentielle, Mediapart publie aujourd’hui  un document attribué à un ex-dignitaire libyen affirmant que Tripoli avait accepté de financer pour « 50 millions d’euros  » la précédente campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. La suite…

Sarkozy, le petit atome 14

Par Renaudot

On a beau être sans illusions sur la manière dont la France a été dirigée durant cinq ans, la lecture des bonnes pages du livre d’Anne Lauvergeon « La femme qui résiste » parvient tout de même à nous étonner.

L’ex-patronne d’Areva, grand groupe industriel spécialisé dans le nucléaire, raconte notamment, comme témoin de premier plan d’une République de coups fourrés, ses relations avec l’Etat sarkozyste et fait une comparaison avec la pratique du pouvoir par François Mitterrand, qu’elle a connu de l’intérieur. La suite…

Sortir Sarkozy : voici la première et la plus urgente des raisons 21

Par RichardTrois

Nous avons toutes et tous, une, dix, vingt raisons pour mettre fin à la présidence de Nicolas Sarkozy. Mais celle que je voudrais évoquer aujourd’hui avec vous me paraît si énorme qu’elle aurait valu au premier salarié venu la mise à pied immédiate et le licenciement pour faute grave.

Cette fois encore c’est une dame, une grande dame qui balance. Ou plutôt qui rappelle une vérité connue de tous mais qui prend à l’heure du bilan un relief exceptionnel. La suite…

Bettencourt, Wildenstein : la France Forte de la Fraude Fiscale ? 22

Par Belle-Amie

Nicolas Sarkozy en meeting à St-Raphael - cc UMP Photos

Nicolas Sarkozy en meeting à St-Raphael - cc UMP Photos

108 millions d’euros. 108. Ce chiffre représente le montant de la fraude fiscale qui aurait été organisée par les Bettencourt. Un montant faramineux estimé par le fisc sur la base de l’audition du « banquier suisse » des Bettencourt par un juge suisse et le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, le 1er octobre 2010, comme le révèle le JDD de ce jour.

108 millions d’euros. Un chiffre qui donne le tournis et pose question dans cette campagne présidentielle. La suite…

Sarkozy et l’islamisme : des questions troublantes 9

par Dante

Nicolas Sarkozy en meeting à Nancy - cc UMP Photos

Nicolas Sarkozy en meeting à Nancy - cc UMP Photos

Des nuages noirs qui s’amoncellent sur la tête du candidat UMP. Pour le moment, les digues tiennent sur l’affaire Bettencourt même si elles sont un peu fêlées et l’obligent à monter pour démentir. Mais derrière les valises de billet, le financement d’une campagne présidentielle, il y a la question sécuritaire qui envahit la campagne. La suite…

L’insupportable logorrhée de Sarkozy 10

Par Lautréamont

Il ne se sent jamais aussi bien que dans la diatribe, la brutalité verbale, la violence des mots, la suggestion des peurs. Et c’est à nouveau un festival Sarkozyste. Donnez-lui quelques demi-points d’avance, l’illusion d’une progression et voilà le petit Nicolas retombant dans sa tactique électorale la plus éprouvée et la plus éprouvante pour une démocratie : le cartouchage tout azimuts de tous. La suite…

Financement illégal de la campagne de 2007 : la pression s’accroit sur Sarkozy 6

par Saint-Simon

Argent Sale

Lorsque le Journal du dimanche puis le Monde ont révélé les raisons de la mise en détention provisoire de Patrice de Maistre, l’ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt, à savoir de forts soupçons de financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy, le large couvercle élyséen s’est abattu sur cette révélation et le traitement qu’en a fait la presse a été infiniment moins développé que celui consacré à la mise en examen de DSK dans l’affaire du Carlton. La suite…

Porter le fer sur les faiblesses de Sarkozy 11

Par Hemingway

Ah les affaires ! Elles tournoient sur la tête de la campagne Sarkozy sans parvenir à se poser. Imaginez seulement un instant comment la droite se serait comportée si un président socialiste était confronté, en plein milieu d’une présidentielle, à des affaires de corruption. Imaginez comment l’UMP aurait réagi après un drame tel que celui de Toulouse – dans un contexte, qui plus est, de détérioration des chiffres de l’insécurité – si elle avait été dans l’opposition. Imaginez ce qu’elle aurait pu dire à l’annonce d’une nouvelle dégradation des chiffres du chômage ? La suite…

Affaire Bettencourt / De Maistre : ça sent le roussi pour Sarkozy 9

Par Saint-Simon

Sarkozy Premier Cercle de l'UMP

Dans un exercice de politique fiction, notre confrère Renaudot, décrivait ce matin ce qui aurait pu – du ? – arriver si la presse avait relayé comme il se doit l’information de première importance diffusée dimanche par le JDD concernant un financement occulte de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Tout vient à point à qui sait attendre. Le Monde entre aujourd’hui dans la danse par un article avec titre et photo de une : L’affaire Bettencourt se rapproche de Sarkozy. La suite…

Politique fiction : La bombe de Maistre explose en pleine présidentielle 6

par Renaudot

Liliane Bettencourt lors d'un entretien télévisé sur TF1 - capture.

Liliane Bettencourt lors d'un entretien télévisé sur TF1 - capture.

La révélation par le Journal du dimanche du 25 mars a fait l’effet d’une véritable bombe explosant à un mois très exactement du premier tour de l’élection présidentielle, et qui va très certainement avoir un effet de souffle qui influera sur le scrutin.

On a effet appris dans les colonnes du JDD que Patrice de Maistre, ancien gestionnaire de fortune d’André et Liliane Bettencourt, déjà mis en examen, a été écroué non pas pour avoir touché une indemnité de départ de cinq millions d’euros, comme l’indiquait un communiqué du procureur de la République de Bordeaux, mais en raison de son implication supposée dans un financement occulte de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. La suite…