NKM, petite rigolote, va ! 4

Par Dante

Nathalie Kosciusko-Morizet, Paris 2010 - © Razak

Elle est marrante, Nathalie Kosciusko-Morizet. Pour un peu, on se laisserait prendre à son teint diaphane, sa voix douce et ce look bobo faussement cool. Une tête bien faite   Un visage de porcelaine, qui cache, semble-t-il, une ambition sans limite et un culot de commissaire.

On me rétorquera qu’il en faut, du culot, dans ce monde de l’UMP, ou les filles semblent avoir encore moins de place qu’au parti socialiste ( c’est dire ). Il en faut, du cran, pour défier tous ces costards  cravates gris souris.
Mais ce serait oublier un peu vite qui est NKM. Porte parole d’une campagne, celle de Nicolas Sarkozy, qui fut  la plus brutale, la plus droitière de la Vème république. Défendant bec et ongles un candidat qui n’a pas hésité à manier, sans états d’âmes, et avec une certaine dose de perversion, la pensée la plus délétère qui soit : rejet, exclusion, stigmatisation. Qui a flirte avec l’anti France, la terre ne ment pas et autres billevesées qui, dans un passé qui ne passe pas, ont plongé la France dans la noirceur de l’histoire.
Eh oui, voilà NKM, qui au nom de son ambition personnelle et d’une campagne qu’il fallait absolument gagner, n’a pas hésité à défendre l’indéfendable.
Une vraie droitière, héritière de ces valeurs qui ne sont pas toutes à jeter avec l’eau du bain, mais qui, en 2012, se sont exprimées dans leur forme la plus dangereuse, la plus destructrice.
Et dans un formidable effacement de mémoire, coucou. La revoilou. NKM. Au marché, au Nouvel An chinois, dans les journaux, dans la rue. Glamour sur papier glace, et ça, on ne peut pas lui reprocher, c’est l’air du temps. Candidate à la mairie de Paris.
Maniant la polémique comme l’aviation pratique le carpet bombing avant de faire entrer les troupes au sol.
D’abord, on se lance à l’assaut de la forteresse Ségolène Royal, dont on murmure qu’elle veut s’inspirer. On lui rappellera qu’il faut autre chose que du culot et de l’ambition pour être finaliste d’une présidentielle et construire un chemin aussi prestigieux que Royzl. Il faut autre chose qu’un joli minois. Il y a quelques années, Ségolène royal a ouvert toutes les voies sur lesquelles marche aujourd’hui le parti socialiste. On attend que NKM pense la droite comme Royal à pense la gauche.
Ensuite, feu sur Anne hidalgo. De la manière la plus grossière qui soit. Une fausse polémique sur une fausse affaire. Mais l’objectif est partiellement atteint : créer le fracas, provoquer, semer le doute, salir, abîmer.
Anne Hidalgo à raison de porter plainte mais on saurait trop lui conseiller, de reprendre désormais sa hauteur de vue, sa distance, et parler aux parisiens de ce qu’elle connaît le mieux : Paris, l’avenir de Paris, le développement de Paris, l’amour de Paris.
Car c’est bien vers le bas que NKM veut l’entraîner, dans une bagarre minable de rue, elle qui n’a pas encore dit une seule fois ce qu’elle voulait pour Paris et comment elle compte y parvenir.
Seul importe le tremplin pour 2017, en espérant être la première femme de l’ump finaliste et vainqueur d’une présidentielle. Voilà le rêve secret de NKM et la prise en otage de Paris.
Se faire les crocs, se faire les dents, et emmagasiner des unes qui ne manqueront pas d’arriver très vite, des journaux amis, des radios des télés. NKM la différence…
Un leurre, une illusion profonde car il n’a aucune différence entre NKM, jean  François Copé ou François Fillon. Seulement 3 ambitions qui se combattent, s’entrechoquent mais devront forcément se ranger dans un placard si Nicolas Sarkozy recouvre son droit à disputer le match.
Tout cela est cousu de fil blanc. De ce fil qui tisse malheureusement trop souvent ce story telling tout aussi prévisible.

Renvoyer NKM à ce qu’elle est : une jeune femme de droite pétrie d’ambitions sans aucun programme que celui d’exister et d’exister encore pour un jour… Peut être. Ça fait de la belle image, de la belle polémique. Mais pas de la belle politique.

4 Commentaires

  1. bonjour,
    d’après la description que vous faites de NKM; on pourrait reconnaitre Marine LE PEN qui critique tout le monde à tort et à travers mais qui n’a pas d’autre programme que d’accumuler des voix pour s’en servir comme tremplin pour l’élection suivante en affirmant : »vous avez vu, vous n’êtes pas les seul a penser ainsi ! ».
    étant délégué syndical, j’ai subi la menace, l’invective idiote et l’affrontement presque physique, difficile de faire comprendre à des gens que l’on veut se défendre et non leur nuire en défiant l’autorité du patronat et impossible de faire usage de la loi pour régler ces problèmes au risque de perdre tout respect et légitimité pour les représenter ensuite. Anne Hidalgo ne devrait pas porter plainte, mais une association de défense devrait se constituer pour porter cette diffamation devant le glaive de la justice.
    Bien sur la politique maintenant ne se fait plus avec droiture et honneur….

  2. Je me suis essayé à écrire sur NKM sur mon blog. En lisant votre excellent billet je me suis rendu compte du chemin qu’il me restait à parcourir pour jouer dans la cour des grands. Comme NKM s’agissant de politique….

  3. Ne repartez pas ! je me retrouve tellement dans vos mots… ce que j’arrive de moins en moins à faire avec les gens autour de moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s