La Rochelle : Ségolène Royal contre les Chevaliers du Fiel 24

Par RichardTrois

La Rochelle - © Razak

La Rochelle – © Razak

C’est une belle ville, un port ensoleillé que la force de l’Histoire a rendu tolérante et ouverte. Accueillie par son Maire, Maxime Bono qui ne se représente pas à l’Assemblée Nationale, Ségolène Royal est candidate dans cette ville capitale de la Charente-Maritime qu’elle connait bien comme présidente de la région. Las, faisant fi de cette tradition de tolérance et d’ouverture, une ligue d’hommes conteste sa candidature en faisant campagne sur la haine.

Pas une interview, pas une déclaration où ces messieurs, Olivier Falorni, le candidat et Jean-François Fountaine son financeur, ne déversent leur fiel.
« On se vomit » déclare l’un, quand l’autre explique que Ségolène Royal ferait de « la politique hors sol » et j’en passe… Voilà qui laisse songeur quand on pense que ces fielleux se réclament de cette ville de tolérance parce que l’un y construit des bateaux et promène Lionel Jospin sur le sien et que le grand-père de l’autre y est né… Peut-on sérieusement mener une campagne de haine, se faire élire sur la haine, sur le « j’y suis né, elle vient d’ailleurs » quand on se dit socialiste ? D’ailleurs on est bien loin du socialisme et de la gauche puisque les 2 félons sont ouvertement soutenus par les UMP Dominique Bussereau et Jean-Pierre Raffarin comme le rappelle MediaPart, au point que ceux-ci envisagent d’appeler à voter pour le dissident avec l’objectif de faire battre Ségolène Royal. Quel programme, quel projet pour ce quarteron d’aigris.

Pourquoi tant de haine à longueur d’antenne ?  Olivier Falorni explique que Ségolène Royal aurait dû être désignée par les 250 militants de la section PS de La Rochelle et qu’il défend la démocratie. Pourtant la force de la démocratie se trouve du côté de Ségolène Royal, désignée candidate à l’unanimité du bureau national du PS, fait rarissime, un bureau national qui représente des dizaines de milliers de militants à travers la France, et représente bien plus que le verrouillage d’un baron local. Le dissident explique qu’il est contre le « parachutage » oubliant que Ségolène Royal parcourt cette région de long en large depuis 2004, mettant sa notoriété, son gout de l’innovation au service des habitants et qu’elle y bataille contre la droite sans relâche y compris dans les moments les plus difficiles comme celui de la tempête Xynthia. Non, ce n’est pas la démocratie que défendent le quarteron des aigris. C’est un sentiment nettement moins noble, celui de la revanche. Olivier Falorni est ce candidat de la revanche, celle de Jean-François Fountaine, se voyait en haut de l’affiche comme président de région à la place de Royal en 2004 et voulait augmenter les impôts régionaux en 2008 menant une guerre interne permanente à sa présidente jusqu’à finir par être écarté de la vice-présidence. Celle des jospinistes qui ne sont toujours remis de l’idée que le retour de la gauche au pouvoir dans ce pays doivent autant aux transgressions de Ségolène Royal, lesquelles sont depuis devenu la norme au PS et à gauche. L’envie de revanche des Raffarin et des Bussereau qui mâchent et remâchent leurs défaites aux élections régionales de 2004 et 2010 sur une terre qui a longtemps vu l’hégémonie de la droite boutée par un petit bout de femme. Voilà qui met à mal les égos.

Face à la petitesse de cette étonnante coalition de défaits, Ségolène Royal mène une intense campagne de terrain, droite, debout, loin des invectives de ses adversaires. En choisissant de parler « avec tous ceux qui le souhaitent », comme lors de cette réunion publique transformée en réunion de rencontre directe avec les habitants et électeurs comme le décrit MediaPart à propos de sa visite au quartier populaire du Mireuil, mercredi dernier. Elle était hier soir soutenue par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault venu à La Rochelle rappeler que Ségolène Royal est « la seule candidate de la majorité présidentielle » de la circonscription et dire l’improtance de la voir élue députée : C’est « une personnalité qui joue un rôle important dans la vie politique française. Elle a une grande expérience (…) Nous avons besoin d’elle à l’Assemblée nationale ».

Elle a bien raison Ségolène Royal d’ignorer les aigris. Elle compte sur la sagesse, la clairvoyance des Rochelais, des habitants de l’Ile de Ré qui savent mieux que quiconque que l’on ne construit rien de durable sur la haine et le ressentiment. C’est d’ailleurs l’erreur politique et humaine de Falorni, celui qui mal y pense et d’après ses propres mots « vomit » et dont le nom restera longtemps honni.

24 Commentaires

  1. Ce serait à désespérer de cette ville si tolérante et ouverte si elle en venait à se livrer à cette association de mal-faisants pour qui la politique se résume avant tout à de la politicaillerie haineuse, sectaire et égotiste.

    On vient de se débarrasser de la « ratatouille sarkozyste « à l’échelle du pays pour ne pas souhaiter la retrouver sous la forme de cette coalition malfaisante dans cette ville. C’est La Rochelle qui y perdrait son âme.

    nota bene : il serait temps d’en finir avec cette jospinie rampante compatible avec la droite. Sur un autre billet ( de Mel), il était rappelé dans un commentaire que Mr Jospin, résident à Paris, n’a jamais pu être élu dans cette ville mais près de Toulouse. Et ce sont ceux-là qui font le coup du parachutage. C’est à se pincer.

  2. Si, il a été élu à Paris en 1981. Il est allé en Haute-Garonne lorsque son élection (à la proportionnelle) de 1986 a été invalidée par le Conseil Constitutionnel.

  3. Cette lecture me réconforte car le nouvel article sur SO de Jefferson Desport me scandalise par son parti-pris pour les  » haineux » depuis plusieurs semaines. Quelle image du PS ! Si Folorni devait être élu avec les voix de l’ UMP ( ce qu’il espère ), où est passé l’intérêt général des  » politiciens » ?

  4. je suis ahurie par tant de betise et de haine humaine de la part de politiques venant de gauche et de droite qui veulent prendre le pouvoir;;;; au nom de quoi et de qui…. de l’intéret general des rochelais ou du leur face a une femme exemplaire et morale a qui on a tout pris : l ‘election de 2007 puisqu elle n a pas ete soutenue…le poste de 1ère secrétaire du ps puisqu on s est ligué contre elle… la fidélité politique de cette personnalite hors norme merite le respect et quand je vois se rejoindre pour « baver » de l ‘ignominie sur elle des falorni, des bussereau, des raffarin dépités, je suis meme triste. Elle n est pas parachutée puisqu elle bosse depuis 2004 dans la région, de plus, la « place » était réservée à une femme, alors;;; que les électeurs choisissent au niveau de la capacité de travail, des actions concrètes, des propositions et de la force nécessaires pour faire avancer les choses au lieu de passer son temps à mépriser, à raccourcir la vérité. C est assez ignoble que de voir un tel spectacle de méchanceté gratuite. Ils sont pitoyables.

  5. Merci pour cet excellent article Richard III . En effet, si l’on y regarde d’un peu près, le programme de F.Hollande ressemble fichtrement à celui de S.Royal en 2007. Ce qui à l’époque la faisait passer pour une « folle » est aujourd’hui au coeur de la doxa socialiste. Assez de bassesses et de magouilles locales, La Rochelle a bien besoin de S.Royal,… le plus insensé est que Falorni se réclame de F.Hollande, c’est un comble.

  6. Jospin en 2007 : Ségolène Royal est un personnage second de la vie politique
    Jean Marc Ayrault hier à La Rochelle : Ségolène Royal est une grande dame..personnage important de la vie politique..qui va revivifier l’Assemblée Nationale. Nous avons besoin d’elle pour réussir.

    Hélas, certains n’ont toujours pas compris et ne voient que leur petite carrière comme perspective..Fiéleux et médiocres

  7. Je trouve cet article très pro-Royal, sans connaître les tenants et aboutissants de ce qui s’est passé en amont. Si elle rencontre cette situation, c’est qu’elle a voulu être investie sans se soumettre aux règles de son parti. Dire « c’est moi, un point c’est tout », ce n’est pas respectueux des principes démocratiques que prônent le PS. Cette attitude, indigne, a été refusée par beaucoup de rochelais. Elle se retrouve malmenée car elle s’est prise à son propre piège.
    Pour la formule « on se vomit », je précise qu’il y a eu un démenti d’Olivier Falorni. Rendons à César ce qui appartient à César. Sur cette question, certains ont peut-être voulu lui prêter des propos qu’ils n’ont pu tenir eux-mêmes, car effectivement, il y en a qui veulent se venger. Et qui risquent d’utiliser des candidats pour cela.
    Cela dit, si elle suscite tant de haine, c’est qu’elle n’a pas un comportement exemplaire, tolérant, ouvert (comme le dit l’article) mais de dominatrice qui exige que tout plie devant elle. D’ailleurs, elle se dit candidate du rassemblement, alors qu’elle a divisé localement toute la famille de gauche!
    Je suis une femme et si je ne tolère pas les machos,je ne tolère pas plus les femmes qui pleurnichent dès qu’on les conteste. La politique est un monde dur, pour les hommes comme les femmes.
    Alors, pour toutes ces questions, ayez plus d’objectivité dans vos rédactions. Cela ne donnera que plus de crédibilité à vos propos. C’est déjà assez compliqué d’être écartelé comme cela à La Rochelle. Vivement que ce duel fratricide se termine, et peu importe lequel gagnera, si c’est pour défendre les projets du Président de la République à l’assemblée nationale. Ne tirez pas à boulets rouges sur les autres candidats, c’est tout aussi moche!

    • Les règles de son parti sont claires et nettes, les décisions du bureau national s’imposent à tous. Et personne ne pleurniche. Juste 2 mecs soutenus par 2 autres UMP qui vont de médias en médias faire une campagne « contre » sans rien d’autre à proposer.

  8. Falorni et félonie se conjuguent bien. Quand je vois des mecs de l’UMP soutenir ce candidat qui se dit socialiste je me dis « tiens c’est douteux » . Il y a quelque chose qui n’est pas clair. On n’est plus dans des projets mais plutôt dans des règlements de compte. Je ne connais pas ce Falorni mais je me dis qu’au point de vue notoriété et charisme entre lui et Ségolène Royal il n’y a pas photo. A cause de ces sentiments de rancune la Rochelle risque se voir représenter à l’Assemblée Nationale par un médiocre et un petit. Bon dieu que c’est con!

  9. @ sisidelile

    Votre réponse est symptomatique de l’air ambiant et de la période très « sarkozienne » dont on n’est pas encore sorti, où tout se trouve mis sur le même plan , où tout serait du pareil au même et peu importe qu’on sache de quoi on parle !
    Où est l’objectivité dont vous vous targuez ?

    Que vient faire ici votre état de femme pour la mettre en étendard justificatif ? Sachant que la  » saloperie en soi  » n’est pas une affaire de genre, tout en ne sous-estimant pas que dans cette affaire-là il s’agirait bien d’avoir la peau de cette femme en particulier.
    Enfin votre assertion comme quoi « cette femme suscitant tant de haine, forcément ça vient d’elle… », ce n’est ni plus ni moins que de la psy moralisatrice à deux balles et du raz- le bitume en guise d’explication.
    Surtout quand cette pseudo explication fait fi de tout contextualisation et fait en outre sauter comme le dit très bien Zeredac les soubassements d’entendement de cette situation liés au fait qu’au-delà de ces personnes, il y a un parti qui a pris des décisions et tranché.

    Pour le reste, à l’écoute et à la lecture de divers journaux locaux reprenant étrangement plus volontiers un seul point de vue avec des mots pour le moins haineux, ne vous en déplaise, quand il s’agit de rentrer dans les propositions, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est difficile de les entendre chez Falorni qui mouline la même antienne contre Royal, en aucune façon contre la droite.
    Cette droite aigrie et vengeresse Bussereau- Raffarin qui méprise leur propre candidate et dont Falorni se pare pour pérorer à tout-va.

    Cette gauche d’appareil n’a jamais participer qu’ à décrédibiliser la gauche en tant que telle tant cette gauche-là s’accomode si bien de la droite, avec laquelle elle n’hésite pas à aller bras dessus bras dessous à l’occasion.

  10. Merci pour cet article qui nous informe précisément sur les manœuvres de certains ex-socialistes (et actuels apparemment…). C’est pitoyable et même ridicule.
    Je ne doute pas que S. Royal l’emporte et devienne Présidente de l’AN !

  11. L’article est franchement partisan pour Royal : c’est un tract ?
    Falorni est apprécié depuis des années à la tête du PS 17, ainsi que comme maire adjoint de La Rochelle .
    On lui dit brusquement d’aller se faire (voir) élire ailleurs .
    Il faut laisser la place à Royal, pourquoi ? pour lui offrir le perchoir de l’Assemblée .
    Rien à faire de rochelais . Belle démocratie !

    • Parce que comme l’a très bien expliqué Bertrand Delanoë sur C+ aujourd’hui, il y va de l’intérêt de la Gauche, de François Hollande et de la France. Mais apparemment l’intérêt général, Falorni n’en a que faire. L’UMP elle a très bien compris où se trouve son intérêt. C’est lamentable.

      Quant à aller se faire élire ailleurs Falorni n’avait pas besoin de cela. Des mandats des responsabilités, il en aurait eu. Là il est grillé aux yeux de beaucoup.

  12. Ping : A Hénin-Beaumont, c’est finalement « Dracula » qui recherche la lumière médiatique « Ze Rédac

  13. Quel article digne de la Pravda!
    Du « fiel », seulement du fiel? Il se trouve que j’habite là, que je connais les uns et les autres, que j’ai dans ma profession été en contact avec le suppléant de Ségolène Royal et avec la suppléante d’Olivier Falorni, que je connais plusieurs partisans des candidats qui étaient amis de longtemps qui se déchirent aujourd’hui. S’il ne s’agissait que de « 2 félons », l’affaire serait vite entendue, mais ce n’est pas le cas et la déchirure est forte entre deux parties substancielles de la gauche socialiste locale, et même quand finalement les élections auront fourni un vainqueur, les réconciliations seront difficiles.
    Comme je soutiens le Front de gauche, je regarde d’un oeil attristé ces querelles et ne prends parti ni pour l’une ni pour l’autre, tout en regretant que les arguments échangés manquent un peu de hauteur de vue. Et contrairement à ce que dit l’article, le ras du caniveau n’est pas l’apanage d’un seul. Cette bagarre interne laissera des traces profondes dans le tissu politique rochelais où depuis plusieurs décennies toute la gauche était rassemblée et associée à la gestion municipale, depuis le centre gauche jusqu’aux communistes.
    La candidature imposée par l’échelon national aura réussi à briser cette unité exemplaire depuis trente ans et détruire la structure locale du PS. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Ségolène Royal s’y est mal pris, mais elle avait fait la même erreur il y a quelques années en voulant devenir maire de Niort à la place du maire socialiste de l’époque qui a finalement été choisi par les électeurs. Je ne doute pas que si Falorni était élu, ce ne serait plus un « félon » et qu’il serait le soir même incorporé dans le rang des député socialistes.
    Enfin, que la droite cherche à profiter de la situation, c’est dans la logique des choses, car pour elle une défaite de Ségolène Royal serait une petite victoire du fait de sa notoriété. Mais la droite locale ne votera pas Falorni au premier tour, Falorni et Royal se partagerons les voix de la gauche rose, ni plus ni moins. Il s’agit bien d’une lutte interne dont La Rochelle aurait du faire l’économie, mais les torts sont très partagés ; comme il faudra bien renouer le dialogue à gauche localement pour le second tour, le mieux ici serait dès maintenant de ne pas rajouter du fiel sur le fiel.

    • Que Royal s’y soit soi-disant mal pris justifie-t-il la dissidence au point de faire cette campagne uniquement à charge contre l’avis unanime du Bureau National réunissant tous les courants et sous-courants socialistes ?
      Il y a des dizaines d’autres exemples, y compris à Paris où des militants de longue date, travaillant leur circonscription, on accepté la décision politique de leur parti. Bertrand Delanoë en parlait ce dimanche sur C+. Au Front de Gauche aussi où personne ne parle de parachutage pour Jean-Luc Mélenchon, etc …

      Mais las, le comportement de Falorni est tout simplement indigne. Pour ma part, je n’ai lu aucun article de presse, je dis bien aucun critiquant Falorni ou même expliquant pourquoi il part dans cette division de son propre camp. C’est la raison de cet article. A un moment trop, c’est trop.

      Justement, imaginons que Falorni soit élu. Comment l’aura-t-il été ? Avec les voix de la droite UMP. En déversant son fiel à longueur de papier sur la Présidente de Région et ex-candidate à la Présidentielle, éliminant du même coup une voix qui compte pour la gauche … quelle victoire pour la gauche ce serait là.

  14. Il suffit de reprendre calemement le dernier alinéa de @Balde ci dessus à 9h49 : tout est dit ! Falorni lésé ?
    Il s’agit ici de l’intérêt supérieur du Président et de son Gouvernement. Ayrault est venu le redire sur place.
    Quand il s’agit de cet intérêt là, tout bon militant doit se retirer d’un pas et soutenir largement : ça s »appelle la discipline politique (c’est ce qu’a su faire Ségolène Royal entre les deux tours des Primaires et de façon remarquable depuis ! Prenons en de la graine ! Même les journalistes de Droite, à la télé, lui disent « chapeau » !) C’est une grande dame ! Mais Falorni et Founteyne (pour sa petite rancune personnelle) n’ont pas accès à ce concept de discipline et d’abnégation. Souvenons nous de la campagne de 2007 !

  15. Ping : La photo officielle de François Hollande : «à hauteur d’homme» « Ze Rédac

  16. le temps a passé, Falorni est à l’assemblée, pas gêné, souriant, et Ségolène peine a trouver le poste où elle pourrait nous aider et s’épanouir, elle le mérite tant !!! Falorni semble peu apprécié par les commentateurs ci dessus, en tout cas, étant arrivé 3e au premier tour, il aurait dû se retirer ; tout le monde dit que Jospin est là dessous, ça ne m’étonne pas, lui et sa femme ayant copieusement maltraité Ségolène !!! j’oublierai pas !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s