Vers un contrat de génération pour la photo officielle de François Hollande ? 5

Par RichardTrois

La photo officielle du président François Hollande ne saura plus tarder. Selon France Inter, la photo qui remplacera bientôt celle de Nicolas Sarkozy dans toutes les mairies et les bâtiments officiels pourrait être réalisée par le cinéaste et photographe Raymond Depardon ou bien photojournaliste de Libération, Sébastien Calvet.

Choix difficile s’il en est. Personnellement, j’aime beaucoup et Raymond Depardon et Sébastien Calvet. Politiquement, ils représentent chacun à leur manière une part de ce qu’est la France d’aujourd’hui et de toujours. Une part que François Hollande voudrait bien capter à l’occasion de cette prise de vue toute symbolique.

Raymond Depardon est un grand photographe aux talents multiples. Connu du grand public pour son travail récent sur la France profonde, celle des petites sous-préfectures, des zones périurbaines qui grignotent et transforment villes et villages, exposée en très grand format à la Bibliothèque Nationale de France, BNF François Mitterrand… Raymond Depardon est aussi ce formidable cinéaste de la Justice, avec ses films « 10ème Chambre et Délits » Flagrants, et d’un monde paysan qui était l’essence de la France disparaît peu à peu. Avant cette carrière grand public, Raymond Depardon a été aussi un grand du photojournalisme, fondateur avec le regretté Gilles Caron de l’agence Gamma, membre de Magnum Photos, il a couvert de grands conflits du Vietnam au Tchad en passant le Liban, développant avec ses photos comme ses mots, une certaine idée de l’universalisme, de l’ouverture de la France sur le monde.

La France vue par Raymond Depardon, les images présentées à la BNF

La France vue par Raymond Depardon, les images présentées à la BNF

Ruralité, France profonde, justice, relation de notre vieux pays au Monde, on entrevoit facilement les affinités d’un Raymond Depardon avec le nouveau président. Ils aiment les gens de ce pays et d’ailleurs. Une affinité porteuse, très riche en symboles, de bien d’autres symboles. Photographe de très nombreuses personnalités politiques, « D’Allende à Villepin, du Général de Gaulle à Ségolène Royal » des portraits qu’il a exposé à la Maison Européenne de la Photographie en 2006 et publiés dans son magnifique livre PPP, Raymond Depardon a suivi caméra au poing la campagne présidentielle de VGE en 1974 et a été l’un derniers à avoir photographier François Mitterrand à l’Elysée.

On peut lire ou relire avec plaisir les mots avec lesquelles Raymond Depardon légendait une photo de François Hollande dans PPP :

« Il connaît bien les gens de sa région, il est simple, précis, direct, il écoute bien, il répond. On voit qu’il a l’habitude de se mettre à la hauteur de tous les hommes. C’est déjà une qualité. On pourrait penser que c’est pour le photographe. Non ! Il est populaire dans cette ville de Tulle. Il me confie que les photographes politiques lui demandent des choses trop osées, voir impossibles. Je lui explique que c’est une contagion du conceptuel qui envahit le réel, qu’il faut refuser pour donner la priorité aux photographies saisies sur le vif. »

Quelle belle image que de faire réaliser son portrait officiel par un Raymond Depardon qui partage tant avec François Hollande et d’abord cet amour des gens et de la France.

Pourtant avec tout le respect et l’amour que l’on doit et que l’on a pour le grand Raymond, ce choix de Depardon pour la photo officielle serait forcément tourné vers le passé, un passé glorieux certes mais le passé quand même. Pour le Président qui a mis la jeunesse au cœur de son projet politique, il y un autre choix, celui de Sébastien Calvet.

Photojournaliste du journal Libération, Sébastien Calvet couvre la politique au quotidien depuis des années sans la banaliser en recherchant toujours une autre manière de voir l’évènement, un angle différent. Il y a des jours où l’on achèterait Libé rien que pour savoir comment Sébastien Calvet a vu l’évènement politique de la veille.

Et ainsi jour après jour, Sébastien Calvet démontre que le photojournalisme n’est jamais aussi pertinent que lorsqu’il est impertinent !

Cela lui a valu bien de petites misères de la part de gens qui croient bien faire, qui pensent protéger leur candidat en s’opposant à l’inattendu, la réalité crue, à la différence. Ainsi « certains se sont émus » de cette photo que Sébastien Calvet a prise de François Hollande au travail dans un wagon de TGV pendant la présidentielle. Avant en 2006, on a lui a cassé les pieds pour cette photo des pieds de Ségolène Royal aux côtés d’un bouquet de roses à Frangy-en-Bresse. Pourtant très belle, l’image qui exprimait toute la différence d’une candidate, féminine jusqu’au bout des escarpins. Mais voilà, les personnalités politiques ont vis-à-vis de leur image une hypersensibilité qui défie les lois de la création et du journalisme.

Pourtant cette impertinence, cette créativité, cette différence dans le regard exprime mieux que tout ce qu’est la gauche, l’opposée même du conservatisme.

Voilà pourquoi le choix de Sébastien Clavet comme auteur de la photo officielle de François Hollande serait un grand symbole, celui de la confiance accordée à la fois à la jeune génération et au journalisme dans ce qu’il a de plus impertinent. Comme je comprends bien que choisir entre Raymond Depardon et Sébastien Calvet est loin d’être  simple, je proposerais bien au président de la République de faire là son premier contrat de génération du quinquennat. Ainsi Raymond Depardon parrainerait Sébastien Calvet pour cette photo officielle de François Hollande. Une belle manière de réunir deux facettes de la France et tout en commençant à honorer un engagement de campagne… en photo.

Sebastien Calvet travaille à Vincennes au Meeting de François Hollande, le 15 avril 2012

Sebastien Calvet travaille à Vincennes au Meeting de François Hollande, le 15 avril 2012 – © Razak


A Lire Aussi :

– Copé : le « chef de guerre » se tire-t-il une balle dans le pied ? par RichardTrois

– Copé cible Taubira : la pente haineuse de l’UMP par Belle-Amie

 Najat Vallaud-Belkacem : la confiance en avant par RichardTrois

– Hollande au G8 : « Mission Accomplished » par Guilhem

– Moins 30% : quand Copé et la droite font semblant de ne pas comprendre par Belle-Amie

– Hollande et son premier gouvernement : audace et… stratégie par Belle-Amie

5 Commentaires

  1. Ping : Eric Zemmour sur RTL ou le petit garçon pris en faute « Ze Rédac

  2. Ping : Défiance ou état de grâce : la presse déboussolée vis-à-vis de François Hollande « Ze Rédac

  3. Ping : A Hénin-Beaumont, c’est finalement « Dracula » qui recherche la lumière médiatique « Ze Rédac

  4. Ping : La photo officielle de François Hollande : «à hauteur d’homme» « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s