Hollande au G8 : « Mission Accomplished » 10

Par Guilhem

Première rencontre Hollande Obama à la Maison Blanche

Première rencontre Hollande Obama à la Maison Blanche – capture Ze Rédac

Mission accomplie. Sans coup d’éclat bling-bling. Sans gestes agressifs. Sans crâneries de cour d’école. Sans toutes ces attitudes auxquelles Nicolas Sarkozy avait habitué la planète diplomatique, François Hollande a réussi une double mission : avancer sur la voie des promesses tenues sur la scène internationale et apporter la voix du changement sur cette même scène. Les manières de repartir sur la voie de la croissance en mettant fin à l’austérité à tout prix sont désormais à l’ordre du jour en Europe et au sein du G8. Et la voie du retrait des troupes françaises d’Afghanistan avant la fin de l’année est actée par l’OTAN.
Le président a réussi justement parce que la forme nourrit le fond et vice versa. En étant lui-même, en ne cherchant pas à humilier, à provoquer mais plutôt à convaincre, à unir, François Hollande use d’un savoir-faire politique et humain que certains moquaient, cet art de la synthèse qu’il a manié tant d’années à la tête du Parti Socialiste.

Nous voilà donc en Europe avec une Angela Merkel reconnaissante. Le président français l’ayant aidé à prendre, doucement mais surement, une voie nouvelle vers le soutien à la croissance et à l’emploi tout en lui laissant l’initiative. C’est ainsi que le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung écrit ce week-end que « les 16 ministres des Finances de l’Eurogroupe ont demandé à leur collège grec de discuter à Athènes de la possibilité d’un référendum. » Cette idée d’un référendum sur le maintien de la Grèce dans la Zone Euro est née de la première rencontre en François Hollande et Angela Merkel, nous apprend Marianne2.fr de source diplomatique allemande. On mesure là encore l’étendue du changement à l’œuvre par rapport à la précédente présidence, quand il s’agissait de présenter la moindre avancée, le moindre fait et geste comme une victoire de Nicolas Sarkozy dans un Nième sommet de la dernière chance. Une façon de faire qui a crée de la défiance vis-à-vis de la France et ne lui a pas permis de peser autant que besoin sur les choix en particuliers européens.

Et comme nous l’écrivions ici sur Ze Rédac, le travail de fond engagé par l’équipe de François Hollande bien avant l’élection permet aujourd’hui au nouveau président de pouvoir compter sur l’appui ferme de Mario Monti. Le premier ministre italien doit faire face à la montée de la violence politique et une dangereuse défiance vis-à-vis de l’Europe. Confronté au mur de la réalité, celui des plans d’austérité qui entrainent le peuple italien vers d’insupportables difficultés, Mario Monti défend les projets de relance portés par François Hollande. Il accueillera à Rome dans la première quinzaine de Juin un sommet tripartite Franco-Italo-Allemand.

Les « progrès » réalisés sur le chemin de la croissance et de la sortie de l’austérité n’étant pas encore perceptible par les citoyens, c’est la rencontre entre Hollande et Obama qui a focalisé l’attention. On peut dire que là aussi le comportement personnel de François Hollande autant que ses prises de position ont permis de conforter la diplomatie française. La cool attitude du Français a rencontré celle de Barack Obama. Cette manière de faire passer les messages mêlant humour et sérieux fait mouche. Elle paraît naturelle quand on connaît François Hollande et très américaine quand on le découvre outre-Atlantique.

Bref, François Hollande n’a pas eu besoin de courir en t-shirt NYPD dans les rues de DC ou de Chicago pour séduire les publics américains et français. Etre lui-même, assuré de la pertinence de sa vision de l’avenir, a suffit à François Hollande pour se faire entendre et faire aussi entendre positivement la voix de la France. A nouveau.

Camp David, Md., May 19, 2012. (Official White House Photo by Pete Souza)

François Hollande, Barack Obama, David Cameron et Angela Merkel au G8 de Camp David – Photo officielle de la Maison Blanche par Pete Souza

Réunion en plein air au G8 de Camp David - Photo officielle de la Maison Blanche par Pete Souza

Réunion en plein air au G8 de Camp David – Photo officielle de la Maison Blanche par Pete Souza

 


A Lire Aussi :

– Moins 30% : quand Copé et la droite font semblant de ne pas comprendre par Belle-Amie

– Hollande et son premier gouvernement : audace et… stratégie par Belle-Amie

– Alors François Hollande combien de divisions face à Angela Merkel ? par RichardTrois

– Le triste et sombre spectacle de la droite par Belle-Amie

– La polémique des drapeaux ou la fin de la droite républicaine par RichardTrois

 


Photo : Pete Souza – White House Official Flickr 

10 Commentaires

  1. Depuis que j’ai découvert Ze Redac, je ne me sens plus « seule ». J’avais jusque là une impression de solitude et de désarroi.
    Dans un village aux 32%Sarko et 31% le Pen et 74% au second tour, lire des analyses qui confortent ce que vous avez vous-même compris de vos lectures de nouvelles et de journaux, quel soulagement.!!
    Merci d’exister; et de dire si bien ce qu’on ressent.

  2. Je souris en voyant François Hollande sur ces deux photos. Il semble être tout à fait à l’aise. Sacré François, je me permets cette familiarité, car c’est un peu grâce à moi qu’il a été élu. Depuis le temps qu’il se préparait à être président, il fait un sans faute. Je le savais bien qu’il allait nous surprendre.

  3. Après les tonitruants « sommets de la dernière chance », tous plus historiques les uns que les autres, il va y avoir des déçus. Hollande a cherché -et trouvé- sa place dans cet aréopage, et c’est déjà une réussite en soi. Mais pour faire avancer le schmilblick, avec une Europe incapable de s’attaquet à ses contradictions internes, il faut reconnaître qu’il y a du boulot. Et beaucoup ! Remarquer l’inexistance de Van Rompuy et de Barroso qui étaient pourtant bien là. Obama a dignement accueilli notre président, et a ensuite cherché à savoir sur qui s’appuyer sour la suite. Cameron ? Merkel ? Hollande ? Monti ? Si ces 4 pouvaient avoir une idée en commun, quelle avancée ce serait. Réellement historique cette fois.

  4. Ping : Najat Vallaud-Belkacem : la confiance en avant « Ze Rédac

  5. Ping : Copé cible Taubira : la pente haineuse de l’UMP « Ze Rédac

  6. Ping : Copé : le “chef de guerre” se tire-t-il une balle dans le pied ? « Ze Rédac

  7. Ping : Vers un contrat de génération pour la photo officielle de François Hollande ? « Ze Rédac

  8. Ping : Eric Zemmour sur RTL ou le petit garçon pris en faute « Ze Rédac

  9. Ping : Défiance ou état de grâce : la presse déboussolée vis-à-vis de François Hollande « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s