Pitoyable UMP 10

par Dante

JF Copé en point presse de l'UMP le 10 Mai - cc UMP Photos

JF Copé en point presse de l’UMP le 10 Mai – cc UMP Photos

Rien ne leur sert de leçon. Rien ne semble surtout pouvoir brider enfin leur arrogance. Même pas la défaite de leur champion après une campagne nauséabonde, qui a déplacé le centre de gravitation de la droite vers l’ultra-droite ?

Pas même les premiers pas du nouveau Président, François Hollande et tous les membres de l’équipe France, qu’il s’agisse de Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Martine Aubry ou Laurent Fabius, tous sobres, humbles et déjà tournés vers l’immense tâche qui les attend.

Pas de prise dans le comportement irréprochable de cette équipe qui se prépare à gouverner auprès de François Hollande, tout aussi irréprochable dans ses mots, son attitude, et sa volonté d’incarner une nouvelle présidence.

Non rien ne leur sert de leçon.

Ils sont battus et il est normal qu’ils souhaitent un 3ème tour, lors des législatives mais il y a des façons de le faire, le dire, d’autres slogans que celui de Marine Le Pen remasterisé version UMP. D’autres thèmes à porter que ceux qui ont échoués le 6 mai… En tout cas une autre façon de les emmener dans le débat public.

Mais non rien ne leur sert de leçon. Ils continuent, avec des arguments factieux, des cordons sanitaires supposément indestructibles entre eux et le Front National, au moins dans les mots du secrétaire général Jean-François Copé, car si l’on écouté Gérard longuet ou Christian Vanneste ( toujours pas exclu de l’UMP ) on se demande qui croire .

Pitoyable UMP qui reste cimentée jusqu’au 17 juin, date d’une nouvelle défaite qui ne sera peut être pas une débâcle mais va ouvrir une véritable bataille au sein de cette droite qui ne sait plus où elle habite, qu’elle ligne adopter et quel leader adouber.

On aurait pu croire qu’un garçon aussi fin que Copé, qui a d’abord été un bébé Chirac saurait recadrer son discours et sa ligne pour aborder cette nouvelle échéance électorale essentielle que sont les législatives.

Mais que nenni, Copé n’a rien appris, a choisi de creuser encore un peu plus le sillon Buisson, qui a déjà mené Nicolas Sarkozy à sa perte.

Et pendant ce temps, le jeune retraité observe, profite de sa femme et de sa fille, se prépare à redevenir avocat et à entrer au conseil constitutionnel. Il pourra,de son poste de chasseur, assister aux déchirements de cette famille politique qu’il a tant malmenée depuis 5 ans, et particulièrement lors de cette présidentielle.

Observer, ne rien dire et se préparer, peut être à revenir.


A Lire Aussi :

– Hollande ou la force des symboles par Saint-Simon

– François Hollande : le secret du choix de son premier ministre par RichardTrois

– Présidentielle : Choisissez la meilleure Une du Figaro ! par Ze Rédac

– Comment Marine Le Pen entend dépecer l’UMP par Belle-Amie

– Nicolas Sarkozy réussit son échec par RichardTrois

– La République de retour le 8 mai par Renaudot


Photo : Photo UMP Photos – Licence Creative Commons

10 Commentaires

  1. Ping : Mélenchon candidat à Hénin-Beaumont : un égo trop loin ? « Ze Rédac

  2. Perso si on devait un jour avoir Copé- Le Pen je pense que j’aurais un cas de conscience … jusqu’à voter blanc.
    Je le DEteste, il est d’une telle mauvaise foi, c’est vraiment écoeurant. J’hésite entre l’idée qu’il pense que les électeurs sont trop bêtes pour relever ou l’option que c’est juste un mépris pour la vérité en général.
    Quand on connait les petits arrangement avec la vérité d’un Sarkozy allant à Fukushima (ce qui ne gêne nullement certains de ses électeurs d’ailleurs) on se dirait qu’ils ont tort de se gêner remarque.

  3. Ping : La polémique des drapeaux ou la fin de la droite républicaine « Ze Rédac

  4. C’est pas beau de tirer sur les ambulances ! Si la gauche a une tâche immense pour tenter de remettre le pays sur les rails, la Droite a aussi de quoi s’occuper. Après avoir pris une déculottée aux municipales, une râclée aux Européennes, une branlée aux régionales, et perdu la majorité au Sénat, il faut qu’elle se refasse une santé. Avec Copé comme leader ! Monter à l’assaut avec des cartouches qui ne sont pas au calibre du fusil, il faut du courage, de l’abnégation, de l’inconscience. Ou une maladie nerveuse : le déni de la réalité. Plaignons les. Leur idole a été déboulonnée, et jour après jour, on va la décortiquer pour comprendre qu’elle était en carton-pâte.

  5. Ping : Le triste et sombre spectacle de la droite « Ze Rédac

  6. Ping : Alors François Hollande combien de division face à Angela Merkel ? « Ze Rédac

  7. Ping : Hollande et son premier gouvernement : audace et … stratégie « Ze Rédac

  8. Arretez, le PS n’a pas gagne parce qu’il a convaincu. Encore de la mauvaise fois decidement. Vous estimez publier de l’information?

    • @ Babi : Justement, c’est encore plus inquiétant pour l’UMP! La plupart des électeurs qui ont voté pour Hollande l’ont fait non pas parce qu’ils le trouvaient convaincant, mais parce que sarko et sa bande étaient pires que tout ce qu’on pouvait trouver d’autre.
      Ils n’ont pas voté POUR François Hollande, qui au demeurant a fait une très bonne campagne et a, quoi que vous en disiez, été élu, mais ils ont bel et bien voté CONTRE sarkozy, sa dégaine, sa vulgarité et son bilan ; ils ont aussi voté CONTRE l’UMP (les Copé, Morano et autres), comme ils l’ont déjà fait aux élections précédentes depuis 2008.
      Oui, l’UMP est devenu la nouvelle machine à perdre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s