François Hollande : le secret du choix de son premier ministre 13

Par RichardTrois

François Hollande dans son bureau de son QG de campagne - photo via Journal de Saone-et-Loire

François Hollande dans son bureau de son QG de campagne – via Journal de Saone-et-Loire

Bien choisir son premier ministre. C’est le premier acte politique du Président de la République.  Un acte d’importance qui déjà est analysé à l’aune des grands anciens de la Vème République comme des moins grands et des moins anciens, dans Causeur et dans Le Monde en faisant parler historiens et constitutionnalistes.

Ainsi Guy Carcassonne, spécialiste de droit constitutionnel explique au Monde que « le « premier » premier ministre d’un président qui vient d’être élu n’est pas choisi, il s’impose ». Une personnalité qui s’impose par son action déterminante lors de l’élection ou lors du parcours politique de l’élu. Ou bien qui s’impose par sa complémentarité politique.

François Hollande lui-même expliquait avant son élection que le premier ministre émerge ou se distingue entre les deux-tours de la présidentielle. L’embêtant c’est la rose dirait Le Luron, paix à son âme. Et l’embêtant est bien que celle qui s’est distinguée, qui a pesé positivement sur cette fin de campagne, c’est bien Ségolène Royal, laquelle n’est pas candidate ni en position pour maintes raisons personnelles d’aller à Matignon. Et la question de la complémentarité politique désignerait plutôt Martine Aubry.
Mais plus tard sur France 2, dans l’entre-deux tour, le futur Président de la République a fait une tout autre déclaration. Le Premier ministre sera quelqu’un « qui connaît bien le PS, qui connaît bien les députés et qui me connaît bien » a-t-il affirmé. Un proche. Et un portrait tout craché de Jean-Marc Ayrault, patron des députés socialistes depuis de longues années…

Bref à regarder dans le rétroviseur, on n’est pas plus avancé. On se trompe peut être d’analyse. Tout simplement parce que le secret du choix de son premier ministre par François Hollande réside dans la nécessité vitale de se construire une zone de confort pour gouverner vite et bien. Il doit choisir une personne avec laquelle il peut travailler facilement sans que les relations personnes ne viennent gripper la machine. Mais il doit aussi choisir une, un politique qui lui apportera le confort politique nécessaire. Ce confort politique passe par l’élection d’une majorité politique forte à l’Assemblée Nationale. Ce qui fait dire à un dirigeant du PS cité par Libération « Hollande raisonne étape par étape et aujourd’hui, on en est au stade : « Qui peut me faire gagner les législatives ? » ».

Il est vrai qu’en matière de confort, on peut aisément penser qu’une forte majorité politique à l’Assemblée Nationale pèse plus lourd que les relations personnelles et la manière dont s’est déroulée l’accession au pouvoir. Mais là encore on n’est pas plus avancé car tout dépend de l’analyse de la situation politique et électorale du pays que fait François Hollande. Pour gagner les législatives faut-il rassurer le centre-gauche et le centre-droit, faut-il entendre la souffrance qui s’est exprimée au premier ou en bien la France du Non ?

Il va falloir pour la désignation du premier ministre faire un choix, trancher et pourquoi pas faire preuve d’audace. Ce sera la première occasion pour François Hollande de démontrer qu’il sait faire. Ensuite l’orfèvre de la synthèse qu’il est aura tout loisir d’oeuvrer lors de la constitution du gouvernement.


A Lire Aussi :

– Présidentielle : Choisissez la meilleure Une du Figaro ! par Ze Rédac

– Comment Marine Le Pen entend dépecer l’UMP par Belle-Amie

– Nicolas Sarkozy réussit son échec par RichardTrois

– La République de retour le 8 mai par Renaudot

– Bataille des législatives : l’atout Royal de François Hollande par RichardTrois

– François Hollande : l’extrême-danger des législatives par Belle-Amie

– 10 mai 1981 – 6 mai 2012 par Ze Rédac

13 Commentaires

  1. « e secret du choix de son premier ministre par François Hollande réside dans la nécessité vitale de se construire une zone de confort pour gouverner vite et bien. » : Oui, absolument. En revanche il faut à François Hollande une collection de talents et de compétences à la mesure des défis qui attendent la France. C’est ce que j’appelle « un gouvernement de combat » – quelques détails supplémentaires dans les jours à venir sur mon blog…

  2. A-t-on assez remarqué le moratoire sur les expropriations permettant la construction de l’aéroport de Nantes ND des Landes ? J’ai vu ça comme une manière de désamorcer la seule « casserole » pouvant gêner JM Ayrault .

  3. beaucoup de bruit pour pas grand chose . le premier ministre ne le sera que jusqu’au legislativesun peu de demobilisation , un peu d’intelligence a droite et baurou entre a matignon …cinq ans de perdus mais enfin on y est ! Segolene triomphe et les vieilles lunes partent au puobelles de l’histoire .Si la politique est lisible tous s’y mettrons avec entraint . La mort du vieux monde s’approche , cours Forest , cours !

  4. Il me semble aussi que F Hollande avait aussi dit que un premier ministre çà peut se révéler au cours de la campagne ..
    Tout cela pour revenir sur S Royal , qui effectivement a beaucoup apportée à la campagne .. mais ses liens avec FH pourrait gêner une nomination de Première Ministre ..
    je suis étonné que S Royal ait révélé qu’elle souhaitait l’assemblée nationale , avant les élections , cela pouvant lui nuire .
    Je serais content de savoir un peu plus ce que vous pensez de cela .

    • Oui tout à fait c’est ce que j’écris au début de l’article. Mais pour des raisons personnelles compréhensibles S. Royal ne souhaite pas être le Premier Ministre de F. Hollande. D’où sa volonté de s’investir sur le travail législatif.

  5. Ping : Hollande ou la force des symboles « Ze Rédac

  6. Ping : Hollande ou la force des symboles « Ze Rédac

  7. Ping : Pitoyable UMP « Ze Rédac

  8. Ping : Mélenchon candidat à Hénin-Beaumont : un égo trop loin ? « Ze Rédac

  9. Ping : La polémique des drapeaux ou la fin de la droite républicaine « Ze Rédac

  10. Ping : Le triste et sombre spectacle de la droite « Ze Rédac

  11. Ping : Alors François Hollande combien de division face à Angela Merkel ? « Ze Rédac

  12. Ping : Hollande et son premier gouvernement : audace et … stratégie « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s