Nicolas Sarkozy réussit son échec 16

Par RichardTrois

Battu mais vivant. Deux jours après son échec, Nicolas Sarkozy fait déjà figure de survivant. Le futur ex-président a obtenu dimanche soir un score qui lui permet d’échapper à l’humiliation, à l’élimination définitive de la vie politique. Un exploit quand on sait la détestation dont le personnage fait l’objet partout dans le pays.

Il n’aura peut être manqué à Nicolas Sarkozy quelques petites semaines de campagne à semer les germes de la peur de l’immigration, de l’Islam, de la peur du chaos économique et sécuritaire pour l’emporter. En politique, le temps dicte toujours sa loi d’airain. Un temps qui permettra difficilement d’oublier ces germes, ce boulevard ouvert aux idées de l’extrême-droite. Un boulevard tellement large que même les électeurs centristes ont pu s’y engouffrer à voir les importants reports de voix des électeurs de Bayrou sur Sarkozy.

Avec le recul et plus que jamais, la voix très « Actor Studio » de Nicolas Sarkozy criant « aidez-moi, aidez-moi » sonne comme un appel à la survie politique malgré tout.

Et l’opération est réussie. Le discours de la défaite est magnifique, humain, droit. Et tous les commentateurs de s’étonner que Nicolas Sarkozy soit enfin devenu Président au moment même où c’est fini. Trop tard. Et tous encore de s’extasier à la vue de Nicolas Sarkozy et François Hollande assistant ensemble à la cérémonie républicaine du 8 mai, comme s’il s’agissait de la réunion de François Mitterrand et d’Helmut Kohl à Verdun !
C’est que le storytelling est en marche. Déjà. Aussi bien pour le Président élu, paré des vertus du génie politique pour sa campagne comme pour Nicolas Sarkozy dont il va se trouver des belles pour réécrire touche par touche l’histoire. « Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy toutes les institutions auront vraiment battu, comme jamais, aux rythmes de l’Elysée, mais que c’était la chamade » nous expliquait sur RTL, Alain Duhamel en évoquant une probable évolution de la manière de présider la République. Jolie manière de parler de l’inédite et désastreuse concentration des pouvoirs à laquelle on a assisté.

Bref, on est pas débarrassé. Nicolas Sarkozy est là pour rester. Comme en témoigne l’extrême ambigüité de ce qui devait être un « retrait » de la vie politique et qui le voit devenir un simple militant.

Au tout début du quinquennat, Dominique Paillé, interrogé sur l’omniprésence de Nicolas Sarkozy dans les médias et sur toutes les antennes, déclarait que si le Président de la République ralentissait le rythme de ses apparitions « il y aurait alors un vide terrible qui pourrait conduire à une sorte de dépression collective tant on s’est en quelques mois habitués à l’écouter, à le suivre et bien évidemment à le soutenir puisque il a un force de conviction extraordinaire ». Aujourd’hui que Nicolas Sarkozy est contraint un temps au silence, on assiste plutôt à une certaine euphorie qu’à la dépression collective.

Pourtant Nicolas Sarkozy en bête politique compte bien peser et saisir toutes les opportunités qui lui permettront de revenir dans le jeu politique. Sauf si … si le changement tant attendu permet à la Justice de faire son œuvre salutaire … vite.


A Lire Aussi :

– La République de retour le 8 mai par Renaudot

– Bataille des législatives : l’atout Royal de François Hollande par RichardTrois

– François Hollande : l’extrême-danger des législatives par Belle-Amie

– 10 mai 1981 – 6 mai 2012 par Ze Rédac

– Après-Sarkozy, la droite reporte son implosion … après les législatives par RichardTrois

– Le Président François Hollande et les « nouvelles frontières »  par Belle-Amie

– Libres et heureux par Dante

16 Commentaires

  1. JE NE SUIS PAS CONVAINCU , N SARKOZY nous a joué le président serein sur le départ, dans la réalité si l’on prête attention a son discours de dimanche il était plein de sous entendus , surtout a la fin il a été une victime dit il , alors non il ne reviendra pas souvenez vous , BARRE viré par la rue jamais revenu , le retour de Juppé un échec , il retourne dans sa mairie de Bordeaux , non ces hommes qui ont fait souffrir les français ne peuvent revenir .
    Sarkozy va avoir a s’expliquer avec la justice d’où sa soudaine humanité , alors on se rassure et on se prépare pour donner une large majorité à Hollande et la l’ u m p va imploser , le F N si Hollande réussit ce qu’il a raisonnablement promis va revenir a ses anciens scores , non les français ne sont pas racistes , ils sont généreux .
    Le score de 51,8 est préférable à 53 voir les 54 promis car c’est plus un vote d’adhésion qu’un vote de colère et ce sont les scores de la gauche .

    • si on donne les moyens à la « justice » de faire son travail et en même temps empêcher quiconque de s’en approprier, jamais sarkozy ne remettra un pied ou même une voix dans les couloirs de l’état, sauf « ??? » ceux qui sont bien gardés. par lui même ou par l’intermédiaire de ses amis qui l’auront vite renié, c’est à dire d’ici peu il est parti à jamais .Mais si la justice doit passer nous lui faisons toute la confiance qu’elle mérite elle passera pour les « autres aussi

  2. Le monde impitoyable de la politique, on ne change pas un homme aussi vite, stratégies et faux semblants pour éviter à tout prix le 3e tour. Je suis d’accord avec dragon9529 et brassus, que justice se fasse enfin, cela n’a que trop duré !!

  3. Ping : Comment Marine Le Pen entend dépecer l’UMP « Ze Rédac

  4. La justice enfin libre de ses mouvements, du moins j’ose l’espérer, nous debarrassera définitivement de l’autre énervé.
    Et je pense que cela nous préservera également des Copé, Juppé et Fillon pour 2017 !!!!

  5. Ping : Présidentielle : Choisissez la meilleure Une du Figaro ! « Ze Rédac

  6. Comme l’a dit François Hollande en parlant de Sarkozy : « C’est un mauvais président, mais un bon candidat »……d’où le fait qu’il ait limité les dégâts. Espérons que la justice l’arrêtera pour de bon……..

  7. Ping : François Hollande : le secret du choix de son premier ministre « Ze Rédac

  8. Ping : Hollande ou la force des symboles « Ze Rédac

  9. Ping : Pitoyable UMP « Ze Rédac

  10. Ping : Mélenchon candidat à Hénin-Beaumont : un égo trop loin ? « Ze Rédac

  11. Ping : La polémique des drapeaux ou la fin de la droite républicaine « Ze Rédac

  12. Il n’y a qu’une semaine que Sarkozy a été battu, il est encore en exercice et pourtant, déjà il n’intéresse plus, sauf peut-être pour quelque temps encore à l’UMP pour lui reprocher la défaite (cf Raffarin).
    Les gens ordinaires s’intéressent à l’avenir et Sarkozy pour eux n’en fait plus partie. Et c’est très bien comme ça.

  13. Ping : Le triste et sombre spectacle de la droite « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s