Libres et heureux 14

Par Dante

Paris, Pont de Sully le 1er Mai 2012 - © Razak

Paris, Pont de Sully le 1er Mai 2012 – © Razak

Voilà, nous y sommes. Et nous avons tout donné. Eux, ils, nous, vous. Personne ne se sera économisé dans cette campagne : ni les acteurs, ni leurs militants, ni leurs élus, ni les journalistes qui ont suivi pas à pas ce marathon épuisant.

Ce ne fut pas une belle campagne, populaire, fervente, joyeuse. Ce fut une campagne de crise, grise, cadrée, rationnelle.

Il serait vain ici d’en tirer des conclusions hâtives sur ce que sera la gouvernance de l’un ou de l’autre car à dire vrai, la France est aujourd’hui face à son destin puisque l’Histoire rattrapera immédiatement le nouvel élu ou réélu.

Destin tourmenté par la crise financière qui semble avoir été mise entre parenthèse durant cette élection, même si elle a beaucoup été évoquée. Elle ne s’est jamais vraiment installée à la table. Pas de chute brutale de la bourse, pas d’effondrement d’un établissement financier. Pas de nouvelle dégradation de note. Ô crise, suspends ton vol. Mais le vol des corbeaux reprendra très vite, au lendemain de l’élection.

Destin tourmenté aussi par les convulsions de la guerre, en Afghanistan notamment, des guérillas, de la violence terroriste, nourrie en partie par les idéologies mortifères et l’inegalité de la répartition des richesses sur notre planète.

Destin tourmenté enfin et surtout par la vague bleue Marine qui s’est levée, le dimanche 22 avril en France mais grossit partout en Europe et qu’il faudra absolument réduire si l’on ne veut pas qu’elle submerge tout dans les 5 ans qui viennent.

Oui, cette campagne fut bien souvent ennuyeuse, technique, raisonnable mais il ne pouvait pas en être autrement car le temps de la ferveur ne suffira plus à faire oublier à ceux qui ne viennent plus voter, ou, pire, à ceux qui votent contre le système et les deux grands partis de gouvernement ( 50% le 22 avril ), que les promesses politiques n’engagent que ceux qui y croient.

Voilà le défi du nouveau chef de l’état : redonner confiance aux citoyens. Les réconcilier entre eux et avec ceux qui les gouvernent.

Le voilà le véritable travail, le seul et unique point de départ de la nouvelle équipe, de gauche ou de droite qui dirigera la France pour 5 ans. Un travail de titan car il s’agit du plus difficile, du moins technique : recréer avant tout l’espoir et la confiance, recréer les conditions de toutes les dignités : personnelles, professionnelles pour des pans entiers de la société française qui, en vient à penser que sa vie ne vaut pas plus cher qu’une machine ou une décimale de retour sur investissement.

Le voilà, ce travail d’encouragement inlassable que devra prodiguer le nouveau Président à sa nation, à ces citoyens pour qu’ils retrouvent peu à peu le goût d’être libres et heureux.

Tout le reste suivra.


A Lire Aussi :

– Fin de campagne de Sarkozy : la liberté de la presse en cause par Beaumarchais

– L’isolement historique de Nicolas Sarkozy par Renaudot

– Sarkozy : fin d’une campagne de tous les dangers par Belle-Amie

– Débat : le meilleur indicateur de la victoire de Hollande sur Sarkozy par RichardTrois

– Hollande large vainqueur, Sarkozy proche du KO par Renaudot

– Longuet qualifie Le Pen « d’interlocuteur » : tactique ou maladresse ? par Hemingway

– Défilé du 1er Mai : le rouge et le tricolore ensemble contre Sarkozy par RichardTrois

14 Commentaires

  1. un dernier sondage confidentiel a eté commandé par les etats majors ps et ump ce matin à 11h
    si quelqu’un a des infos qu’il le dise avec subtilité
    en gros champagne ou doliprane
    elionscope affirme que sarko gagnera 50,2 sur le site de l’express

  2. Il y a des rumeurs comme quoi il va y avoir un article “Sarkozy, Fabius : une femme, deux personnalités” dans Le Monde, suite à leur article très intéressant “Sarkozy, Hollande : un fauteuil, deux personnalités”

  3. @veronica
    Electionscope semble être une machine à mouliner n’importe quoi. Cet organisme (pas de sondage) avait aussi prévu que sarko’ serait en tête au premier tour… On a vu…
    La solution est bien sur d’aller voter pour que Hollande soit élu avec une confortable majorité.

  4. Ping : Le Président François Hollande et les “nouvelles frontières” « Ze Rédac

  5. Ping : Après-Sarkozy, la droite reporte son implosion … après les législatives « Ze Rédac

  6. Ping : 10 mai 1981 – 6 mai 2012 « Ze Rédac

  7. Ping : François Hollande : la Victoire ! « Ze Rédac

  8. Ping : François Hollande : l’extrême-danger des législatives « Ze Rédac

  9. Ping : Bataille des législatives : l’atout Royal de François Hollande « Ze Rédac

  10. Ping : La République de retour le 8 mai « Ze Rédac

  11. Ping : Nicolas Sarkozy réussit son échec « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s