Comment Sarkozy prépare déjà sa reconquête… en 2017 21

Par Dante

 

À part Patrick Buisson et quelques élus plus Sarkozystes que Sarkozy, plus personne, à l’UMP, ne parie un kopeck sur la victoire de son champion  » c’est plié  » entend on de plus en plus fréquemment dans les rangs des caciques. Une défaite intégrée par l’UMP d’en haut mais qui ne semble pas ternir l’ardeur militante de l’UMP d’en bas. N’empêche, les grandes manœuvres ont déjà commencé en coulisses.

Car en public, officiellement, le chef de l’état y croit encore. En réalité, Nicolas Sarkozy sait qu’il a déjà perdu mais veut se battre jusqu’au bout pour sortir par le haut. Un score 55/45 signerait son enterrement quasi-définitif. À 52 ou 53, il peut espérer rebondir et préparer une reconquête pour 2016. Car personne ne peut croire qu’il arrêtera la politique. Cela c’est valable pour Jospin, ou pour Rocard, ces technocrates sérieux, brillants mais qui ne se consument pas pour l’art politique au point où le vivent ces grands animaux que sont Sarkozy, Hollande, Royal ou Mitterrand.

Nous sommes là dans une dimension psychique qui échappe au commun des mortels et en aucun cas Sarkozy ne se mettra en retraite d’une reconquête, façon Valérie Giscard d’Estaing.

Une phase de repos certes, de disparition, assurément, mais une retraite?… Inimaginable.

Reconquérir certes mais comment ?

Et c’est tout l’intérêt de bien écouter ce que dit le candidat UMP dans cet entre deux tours qui vise deux objectifs : limiter la casse en terme de score et surtout poser les jalons d’une nouvelle alliance, un nouveau parti à l’image du parti conservateur américain, dont l’aile dure des faucons l’a emporté sur les colombes.

Il est vrai qu’il s’agit la de sa pente naturelle et les lignes stratégiques qu’il cloue, jour après jour dans ses discours, tracent les contours de la future alliance.

Car l’UMP n’a plus de raison d’exister en tant que telle. Elle est née sous Chirac et mourra sous Sarkozy.

Avec une droite et une extrême droite à 47%, la cartographie politique a totalement changé.  Et Sarkozy espère en tirer les bénéfices, lui qui est le principal géniteur de cette  domination des idées ultra-droitières.

Où l’on va donc retrouver dans les deux ans qui viennent un Sarkozy en pleine reconstruction, préparant en secret sa reconquête. Car chacun sait qu’il s’agit là de l’activité qu’il aime le plus.

Il est donc déjà dans l’après. Tendu vers 2017. Il suffit juste de l’écouter avec attention.



A Lire Aussi :

– Sarkozy, l’homme qui n’écoute personne… sauf Buisson par Arsinoé

– Copé, chef de clan … c’est l’UMP qui le dit par Lautréamont

– Sarkozy l’Effrayant par Dante

– Avec sa stratégie droitière, Sarkozy perd sur tous les tableaux par Hemingway

– Début de débâcle à l’UMP par Renaudot

– Ségolène Royal, pièce maîtresse sur l’échiquier Hollande par Dante

21 Commentaires

  1. mouais……je n’en suis pas certaine. C’est un entreprenant qui vie à 200 à l’heure. Après la politique où il vécu à 200 à l’heure, je pense qu’il va partir sur une autre vie à 200 à l’heure après une pose repos.

  2. Ping : De la femme de ménage à l’entrepreneur : ils m’ont dit leur futur vote Hollande « Ze Rédac

  3. mouais… (itou) j’essaye d’imaginer comment…. refonder une structure politique de type large parti conservateur, cela risque fort de se produire…; mais à quel titre Sarkozy pourrait y jouer un rôle après avoir été le destructeur de l’UMP, il lui faudrait en plus une légitimité politique basée sur un mandat autre que celui de membre du Conseil Constitutionnel…. pourquoi pas député…. avec en plus une immunité qui l’arrangerait bien….

    Quoiqu’il en soit cet excellent papier ouvre la porte à de sérieuses questions.

    • Pourquoi pas en effet. A ceci près qu’il soit fort probable que les primaires soient désormais la règle en France pour la désignation des candidats. Et je ne suis pas certain que Sarkozy ait beaucoup d’alliers maintenant. De plus d’autres ont les dents longues. Sarkozy a tout de même fait le vide autour de lui. Enfin, son imposture sera tôt ou tard révélée. L’enchantement ne dure qu’un temps j’imagine.

  4. Voire. En effet, les primaires risquent bien d’être la règle désormais en France, et d’autre part je ne suis pas certain que l’enchantement de Sarkozy dure dans le temps. L’imposture sera tôt ou tard révèlée.
    En cela je ne suis pas certain que le président sortant conserve beaucoup d’alliers d’un quinquennat pendant lequel il aura beaucoup confisqué.

  5. Nicolas est devenu un boulet, 2017 lui échappera, il ne maitrise plus ses troupes (humiliées) , les primaires à droite vont simplement l’évincer, en revanche il est probable qu’il intoxique son propre camp pour encore un certain temps … son quinquennat et son bilan ne vont pas être facile à effacer, même en cinq années !

  6. Sans oublier qu’il risque de passer une certain temps dans le bureau des juges d’instructions des affaires Karachi, Bettencourt, argent libyen etc. (j’en oublie sans doute). Les mis en cause n’auront plus aucune raison de se taire et nous assisterons dans doute à un grand déballage.
    D’un autre côté, les « brillants seconds » (Copé, Fillon, Juppé) ne se sentiront pas liés par le plan de carrière de Sarkozy II, Le Retour…et vont se battre entre eux et contre lui.
    S’il s’y voit en 2017, c’est qu’il est encore plus à côté de la plaque que nous le pensions.

  7. Ping : Sarkozy, emblème du système qu’il dénonce « Ze Rédac

  8. Ping : NKM, Rosso-Debord : La sale fin de campagne de la droite « Ze Rédac

  9. Ping : Khadafi s’invite dans la dernière ligne droite « Ze Rédac

  10. Je crois effectivement que Sarkozy s’imagine chef du nouveau parti de type « droite populaire FN-compatible » qui pourrait naitre après sa défaite. Mais si Hollande arrive à promulguer sa loi qui empêche à tout homme politique de se présenter pendant 10 ans s’il est condamné, c’est fini pour Sarkozy – parce qu’entre la bombe de Médiapart et l’affaire KArachi, ça métonnerait qu’il reste longtemps loin de la justice (sauf s’il se sauve en Argentine..)

  11. dans son dicour de meeting a limoge François hollande a parfaitement defini qui etait Sarkozy : un imposteur

  12. Pour être un bon président, il ne faudrait pas faire de réformes, et penser à sa côte de popularité et mentir à la population, n’est-ce pas…?

    • Pour faire un bon président, il faudrait faire des réformes intelligentes et équitables, selon une stratégie définie et pas en régissant aux faits divers du jour.
      Pour ce qui est de penser à sa cote (pas sa côte…) de popularité (en dépensant beaucoup d’argent pour les sondages…) et mentir à la population, alors oui, le candidat sortant, à cette aune-là, fut un bon président.

      • tout d’abord un bon président doit regarder l’intéret générale avant son propre intérêt , arrêter de se prendre pour un monarque , ne pas changer la déco de l’élysée à grand frais ,ne pas se prendre un bel avion pour concurencer le président des u s a arrêtre de changer le parc automobile , laisser son gouvernement travailler , avec un rapport chaque semaine en conseil des ministres . ses déplacements doivent êtres les plus économiques possible , et avant de faire voter une loi vérifier si elle n’existe pas déjà , ce président se doit d’être honnête et intègre, pris en défaut il doit faire l’objet d’une procédure d’empêchement .
        Lorsque l’on aura ça on pourra dire qu’un grand pas sera franchit

  13. Nul, ne sait ce que l’avenir est fait, même pas Sarkozy! et sauf si je me trompe, nul président, élu, ayant subit une défaite, même faible, qui je pense va se passer,n’est revenu vraiment, au tout premier plan.C’est très possible qu’il ai une idée, dans la recomposition,de la droite, mais malheureusement pour lui , il ne sera pas le seul.Donc contrairement à ce qui a été dit,je ne crois pas trop aux différentes conséquences des peaux de bananes juridico-politique du moment,peu d’hommes politiques ont vraiment disparus,Le gros problème pour Sarkozy, à part un passage de Hollande plus catastrophique, que le sien(difficile,je crois),les français ne seraient pas enclin de revoter pour un mauvais cheval…

  14. Personnellement, s’il n’ai pas réélu,il ne jouera plus, malgré ses désirs, un rôle de tout premier plan,Des compétiteurs ont participé plusieurs fois à l’élection, malgré la défaite, mais aucun ancien président défait(si c’était le cas)n’est revenu!
    Et l’homme n’est pas, à travailler pour un autre, car à priori ses convictions politiques sont à géométries variables. L’air du temps à droite, est au manche, et au terroir, il en est, si c’était différent, il en serait!
    Un bel  »animal politique »,un piètre homme d’état.
    si j’osais:  »casse toi pauvre c…, mais j’ai du respect, et jusqu’à 20h, dimanche prochain, tout est possible.
    Vv

  15. Ping : François Hollande à Bercy, un parfum de victoire … en photos « Ze Rédac

  16. Ping : Le 1er mai de tous les dangers « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s