45 millions et moi et moi et moi 2

Par Arsinoé 

Bureau de vote parisien aménagé dans une maternelle - © Razak

Bureau de vote parisien aménagé dans une maternelle - © Razak

45 millions de français sont appelés à aller voter dimanche de 8h à 20h pour les grandes villes.

Les opérations de vote débuteront samedi pour certains territoires d’outre-mer ( St. Pierre et Miquelon, Guadeloupe, Martinique, Guyane, St Barthélemy, St. Martin et Polynésie ) de façon à ce que ces citoyens n’aient pas à voter après les résultats déjà connus dimanche en raison du décalage horaire.

Un scrutin qui pour la première fois sera marqué par une polémique sur la publication des estimations de résultats par plusieurs médias dont le journal Libération. Le parquet de Paris à d’ores et déjà menacé de sanctions sévères tous les médias qui publieraient sur son site les premières estimations de résultats dès 18h30.

Une règle que les internautes tenteront certainement de contourner, malgré les menaces judiciaires qui pèsent sur cette rupture d’embargo.

À 24h du scrutin et si l’on en croit les derniers sondages, c’est la première fois que 5 candidats sur 10 atteignent ou dépassent les 10% d’intentions de vote .

Inédit sous la Vème République.

Cette campagne 2012 aura été marquée par l’information immédiate, notamment à travers les réseaux sociaux et l’utilisation massive de Twitter, que ce soit par les candidats eux mêmes, leurs équipes mais également par la presse qui a beaucoup commenté les meetings des différents protagonistes, en papiers traditionnels mais aussi sur leur time-line (fil Twitter) ou celle de leur média respectif.

Cette mise sous projecteur permanente a probablement contribué à cadenasser la communication de manière bien plus stricte que lors de la précédente présidentielle, contribuant certainement à ce caractère très aseptisé des meetings et du déroulement même de la compétition, que ce soit pour les gros candidats ou les plus modestes.

Paradoxalement, si Internet a libéré la presse, la toile a contraint les candidats, d’une vigilance extrême par peur du mauvais buzz.

2012 aura également été l’explosion des chaînes de télé tout info qui ont offert pendant 3 mois du tout image et une campagne littéralement en live, qui a provoqué un bond d’audience car si l’élection présidentielle ne semble pas avoir profité aux radios et à la presse écrite, en revanche elle marque l’entrée dans la cour des grands de l’info de BFM et dans une moindre mesure d’iTélé.


A Lire Aussi :

– L’abstention, l’inconnue de dimanche par Dante 

– Pourquoi il faut voter Hollande dès le premier tour par Ze Rédac

– Sarkozy – Copé : derniers mots chrysanthèmes de campagne par Dante

– L’énorme vague Mélenchon … foule sentimentale en photos par RichardTrois

– L’ombre portée de Ségolène Royal sur la campagne par Lautréamont

– La tentative de victimisation de Sarkozy par Hemingway


Photo : © Razak – Bureau de vote parisien aménagé dans une maternelle

2 Commentaires

  1. Ping : 2012 : où sont les femmes ? « Ze Rédac

  2. Ping : Marc Jolivet et ses coauteurs rient d’une morne campagne « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s