Vincennes / Concorde : Hollande vainqueur par KO 13

Par Lautréamont

Après son discours, François Hollande vient saluer la foule à Vincennes - © Razak

François Hollande vient saluer la foule à Vincennes - © Razak

Inutile de comparer des chiffres invérifiables. Combien étaient-ils a Vincennes ? Combien étaient-ils à la Concorde ? Personne ne peut vraiment le dire. Mais ce que l ‘on peut dire, évaluer, sentir et démontrer, c’est l’esprit, le fighting spirit, la beauté des sentiments et de la vision.

Paradoxalement, la Concorde civile se trouvait à Vincennes.

Dans cette foule bigarrée, joyeuse, pas forcément fervente mais enthousiaste et désireuse d’être ensemble pour une idée, une victoire probable autant que pour un leader. Pas le public habituel des meetings socialistes. Un cercle élargi de gens qui n’étaient pas forcément convaincus à l’entrée mais sont sortis rassérénés, c’est certain.

À la Concorde, il y avait l’UMP, cet UMP ultra mobilisé, ultra sarkozyste, ultra déterminé et loin de nous l’idée de reprocher à des militants d’être des militants mais pas de cercle élargi, pas de joie, plutôt une discipline, une volonté de s’aligner derrière le chef, de faire corps. Pas de drapeaux colorés, seulement du bleu blanc rouge. La même charte graphique, rien d’echevelé. Un choix naturel quand on est dans un meeting de l’UMP mais un choix décalé, à côté car le temps n’est plus aux alignements  mais bien aux élans, aux enthousiasmes, à l’ingéniosité, à l’ouverture. Cœur fermé à la Concorde, replié sur l’idéologie droitière et la France.

Coeur ouvert à Vincennes, ouvert sur l’autre, la jeunesse, le monde, l’universalisme.

Et puis, ce sentiment de victoire, qui se dégageait des mots de François Hollande, de son attitude, des visages photographiés ou interviews par les caméra. Festif, populaire mais pas débridé. Des visages de victoire, d’espoir, comme ceux qu’on a pu voir sur les plages du prado à Marseille pour le meeting de Jean-Luc Mélenchon.

À la Concorde, tout était plus crispé plus tendu, le candidat, ceux qui étaient venus l’écouter. Presque dos au mur, presque le couteau entre les dents.

Une liberté intérieure à Vincennes, une forme de prison intérieure à la Concorde.

Il y a enfin la vision de la France. Cette vision tragique de l’Histoire que narre si bien la plume difficilement égalable d’Henri Guaino. Formidable scribe du président même si sa vision génère des peurs, des angoisses, des tourments.

À Vincennes, le discours semblait plus léger mais en réalité François Hollande a remis la jeunesse de France en avant. Celle qui veut s’abstenir ou voter Marine Le Pen.

Il a su aussi ne pas improviser, ne pas rajouter la dernière mesure en bandoulière comme un appeau à abstentionniste. On pourra regretter le manque de lyrisme de la plume Aquilino Morelle, formé à l’école Jospin, mais ce discours collait mieux en fait au temps et à tout ce qui attend le président Hollande dans la première année de son quinquennat. Du sang et des larmes mais également répartis et un effort essentiel sur la clé de voûte d’une société : l’éducation.

Enfin, on retiendra de la Concorde une brochette de dirigeants UMP dont on sent déjà les tiraillements provoqués par la chronique d’une défaite annoncée.

On retiendra de Vincennes une forme de fraternité, de simplicité entre tous les ténors socialistes, Ségolène royal, loyal au delà de tout, embrassant Lionel Jospin, Martine Aubry saluant Manuel Valls, tout cela dans une joyeuse harmonie pour le plaisir des militants qui rêvaient de cette cohésion et la voient sous leurs yeux après 10 ans de déchirures qui menèrent parfois au désastre comme la défaite de 2007, évitable, et le congrès de Reims.

Une entente cordiale à Vincennes, des couteaux déjà sortis à la Concorde qui décidément portait mal son nom.

Hollande vainqueur par KO.


A Lire Aussi :

– L’appel à l’aide crépusculaire de Nicolas Sarkozy par Renaudot

– Après Marseille, Vincennes : la vague de gauche va tout emporter par Dante

– Vauzelle au Mexique : Sarkozy vous nous  » Cassez  » les pieds !  par Lautréamont

– Sarkozy : panique à bord par Dante

 Sarkozy : le petit atome par Renaudot

– Le Pen et l’abstention : la menace fantôme par Lautréamont

– Le silence assourdissant de la « France silencieuse » par  Beaumarchais


Photo : © Razak

13 Commentaires

  1. Ping : Ségolène, Martine, Lionel et les autres : l’entente cordiale « Ze Rédac

  2. Ping : L’appel à l’aide crépusculaire de Nicolas Sarkozy « Ze Rédac

  3. Ping : Portfolio : François Hollande à Vincennes, la force du rassemblement « Ze Rédac

  4. Ping : Ze Rédac

  5. Ping : Sarkozy : un long chemin de croix « Ze Rédac

  6. Il est bon de prendre ses rêves pour des réalités.
    mais le temps n’est plus a rêver.
    Mais c’est vrai en pédalo , la France ne risque pas de se dépasser ,
    Mais couler en pédalo … c’est le rêve que vous méritez

    • LES FAUX CASSANDRE DEVOILENT LEURS VRAI VISAGE ?
      . ESPERANT L’ECHEC DE CEUX QUI NE SONT PAS EUX , QUITTE A COULER ENSEMBLE .La fable du scorpion et de la grenouille . et c’est ceux là qui ont la bouche pleine de democratie , de France et de civilisation millenaire.mais en fait ce sont de grand moroses qui rêve d’echafaud en fumant le houka ! Ceux là qui dans le naufrage laisserons la trace de leurs talons sur tout ce qui bouge , pour essayer de se grandir les « petits » sont parfois capable de tout : rire dans les cimetieres ; envoyer des S.M.S pendant que le prelat suprème de leurs religion universlle parle . faire retraite a l’abbaye de bolloré ,ou tel vousparler de merite eux qui n’en ont aucun .

  7. Ping : De la patience à l’enthousiasme : le calendrier maîtrisé de Hollande « Ze Rédac

  8. Ping : Le piège de l’ouverture se referme sur Sarkozy « Ze Rédac

  9. Ping : Essayez la gauche, il est temps « Ze Rédac

  10. Attention tout de même, l’optimisme est de mise certes mais ce n’est pas pour autant que le président sortant est définitivement sorti, son système prétendu érodé qui joue sur les peurs des uns et des autres peut encore créé la surprise….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s