Le silence assourdissant de la « France silencieuse » 18

Par Beaumarchais

Silence - © Razak

La majorité silencieuse ? - © Razak

Quand la droite commence à faire appel à la « France silencieuse », c’est que l’heure est grave. Et vu le nombre de fois où l’appel a été lancé ces derniers jours, par le candidat de l’UMP lui-même, on n’est pas loin de penser que la situation est pour lui désespérée.

Mais qu’est-ce donc que cette « France silencieuse » ?

Sa première particularité est de n’être jamais définie par celui qui la prend à témoin ou l’appelle à la rescousse. C’est un corps aux contours flous, mouvants, dont on n’est pas totalement sûr de la réalité, presque mythique depuis qu’on lui a attribué le sauvetage de la France conservatrice du général de Gaulle menacée par les gauchistes de mai 68.

« La France qui se lève tôt » de 2007 la recouvrait, on peut le supposer, en partie. Dans l’esprit de Nicolas Sarkozy, c’est probablement une France conservatrice, du « c’était mieux avant », votant traditionnellement à droite, attachée à l’ordre, qui met la valeur travail au dessus de tout, qui est attachée à la petite entreprise, qui amalgame la solidarité à l’assistanat, qui considère la construction européenne davantage comme une contrainte que comme un progrès.

Cette « France silencieuse » existe-t-elle vraiment dans le sens où elle se reconnaîtrait en tant que telle, ou est-elle une simple construction intellectuelle dont Patrick Buisson, le conseiller extrême-droitisant de Nicolas Sarkozy, est le théoricien persévérant ?

Toujours est-il qu’elle est pour le moment plus silencieuse que jamais et qu’on en trouve guère de trace dans les sondages au-delà du socle du candidat de l’UMP ne dépassant pas les 30% malgré les appels du pied constant qu’il lui fait depuis le début de la campagne par les thèmes qu’il porte.

C’est que la politique qu’il a menée depuis 2007 et sa façon d’être sont à rebours des valeurs de notre virtuelle « France silencieuse ». Malgré les discours martiaux, l’insécurité a augmenté. Loin de favoriser les petits entrepreneurs, ceux qui osent prendre des risques, qui travaillent beaucoup plus que les 35 heures hebdomadaires, Nicolas Sarkozy a favorisé, notamment dans ses choix fiscaux, les rentiers et n’a rien fait pour décourager la spéculation et les revenus mirobolants des grands patrons du CAC 40 avec lesquels il s‘est ostensiblement affiché dès le soir de son élection.

Son comportement résumé dans le néologisme « bling bling », désormais entré grâce à lui dans le vocabulaire courant, a choqué profondément cette frange de la population.

Pour la « France silencieuse » comme pour la France qui parle, le bilan de Nicolas Sarkozy est son boulet. Et si on en croit le précédent de 1968, cette « France silencieuse » ne se met en mouvement que lorsqu’elle a peur. Peur qu’une révolution ne vienne balayer ce qu’elle a durement gagné par son travail. D’où l’agitation de l’épouvantail Mélenchon et du risque d’une faillite de notre pays si François Hollande accède aux responsabilités.

Il semble que la « France silencieuse » ne soit pas dénuée de réflexion et qu’elle se méfie aujourd’hui, pour le malheur du président sortant, davantage de son agitation frénétique que de la volonté affichée de François Hollande de remettre de la justice sociale dans le fonctionnement de notre pays.


A Lire Aussi :

– Hollande à la hausse : l’effet Royal par Dante

– Mélenchon : transformer l’essai par Lautréamont

– FOG explose en plein vol sur France2 par Arsinoé

– Vers la sortie de Bayrou par Saint-Simon

– Sarkozy le transformiste par Hemingway

– L’Allègre Sarkozyste par  Saint-Simon


Photo : © Razak

18 Commentaires

  1. La france silencieuse? cela n’existe pas les gens parlent chez leur coiffeur , leurs boucher ect … Et ce sont ces professionnels qui sont leur porte parole , alors que disent ils , que c’est dur , que la france va mal , pour les plus jeunes ils veulent essayer le F N , beaucoup de gens et aussi des cadres aisés et on me l’a dit dans du porte à porte veulent le départ du président sortant (et la je le dit poliment .
    Chaque français s’exprime ce qui serait bien c’est qu’ils le fassent toutes et tous dans les urnes .

  2. #la France silencieuse : les gens qui n’osent plus dire qu’ils votent pour Nicolas LE PEN? Ben oui ! on en est là …

  3.  » Un cityeen qui ne s’interesse pas a la politique est un mauvais citoyen  » . est-ce a dire que S… en appelle aux mauvais citoyens ?

  4. c’est tout a fait cela REGISGAUDUN . si vous avez quelque chose a dire je vous prie de ne pas le faire en me montant sur les epaules , vous n’en etes pas plus grand pour autant !

    • il n’y a pas de france silencieuse , il y a des français déçus , qui ne croient plus en rien je l’ai encore vu sur le terrain ce matin , que faut il faire ?
      il faut redonner a ces gens des raisons d’espérer , que demandent ces personnes , un travail si possible non précaire , pouvoir passer le mois financièrement sans trop de soucis , acheter des biens de consommations (vêtements , électro ménager ) , pouvoir partir se détendre en vacances , de bonnes études pour leurs enfants .
      Hors depuis 10 années on leur a enlevé tout cela plus on les a spolier en augmentant le prix des énergies , et des articles de consommation courants , on leur a aussi enlever aux uns la sécurité d’emploie aux autres l’emploie tout court .
      Cette france silencieuse va un jour prendre la parole dans les rues si les choses ne changent pas la gauche et hollande vont tout faire pour que cela change et si cette gauche ratait son coup la c’est la révolution .
      Dans mes démarches de campagne je l’ai senti , si SARKOZY était réélu la c’est quelques semaines avant l’explosion .
      Voila pourquoi nous n’avons pas le droit a l’erreur .

  5. Les jeunes veulent « essayer le FN » ?! va falloir arrêter de regarder les élephants roses de votre jardin msieur.
    la lettre ouverte à françois hollande de l’acsb montrer bien que les jeunes sont beaucoup moins stupides que cela !

  6. Ping : Le Pen et l ‘abstention : la menace fantôme « Ze Rédac

  7. Ping : Sarkozy, le petit atome « Ze Rédac

  8. Ping : Sarkozy : panique à bord « Ze Rédac

  9. Ping : Vauzelle au Mexique : Sarkozy vous nous “Cassez ” les pieds ! « Ze Rédac

  10. … « agitation de l’épouvantail Mélenchon »…
    La très riche langue française aurait permis, si l’auteur s’en était donné quelque peine, de formuler la chose autrement.
    Mais, encore une fois ici (comme ailleurs en ce moment), on aura préféré l’ostracisme, à tout le moins l’ambiguïté.
    Incorrigibles, vous êtes incorrigibles.
    Combien d’épouvantails sur les plages du Prado aujourd’hui?

  11. Ping : Après Marseille, Vincennes : la vague de gauche va tout emporter « Ze Rédac

  12. La « majorité silencieuse », c’est un concept utilisé par Richard Nixon lors de sa première élection en 1969: il entendait par là, les gens qui n’adhèrent pas à la contre-culture, qui ne manifestent pas contre la guerre au Vietnam, et à qui les médias et les « minorités bruyantes » ne donnent pas la parole.

    La ressemblance avec Sarkozy, c’est d’opposer le peuple aux élites, et en fait de miser sur le clivage de l’électorat plutôt que sur une stratégie de rassemblement au centre. La différence, c’est qu’au moment du Watergate, l’impopularité du président l’a acculé à la démission sans qu’il soit question d’une élection, alors que maintenant les électeurs savent qu’ils ont à choisir entre lui et F. Hollande.

  13. Ping : Vincennes / Concorde : Hollande vainqueur par KO « Ze Rédac

  14. Ping : L’appel à l’aide crépusculaire de Nicolas Sarkozy « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s