Hollande à la hausse : l’effet Royal 11

Par Dante

Royal et Hollande, ensemble à Rennes - © Razak

Royal et Hollande, ensemble à Rennes - © Razak

 Certains auront beaucoup de mal à l’admettre tant le simple nom de Ségolène Royal provoque encore en eux des poussées d’urticaire et des bouffées délirantes. Et pourtant, il fait bien admettre que le meeting de Rennes a reboosté la campagne de François Hollande dont les actions repartent à la hausse en continu depuis une semaine.

Un meeting à deux points, disaient les amis de Hollande et de Royal avant le grand rassemblent breton. Ils ne croyaient pas si bien dire. Depuis mercredi dernier, la dynamique de Hollande semble reprendre. Au point de repasser devant le candidat de l’UMP timidement au premier tour mais de manière plus large au second comme l’indique l’institut BVA par exemple.

Rennes a bel et bien enclenché une nouvelle dynamique avec la reconstitution, même éphémère de ce duo un peu mythique de la vie politique française, qui, en quelques secondes s’est réformé, et dans les mots et dans l’image.Comme si le chapitre des divisions était clos, ces divisions qui ont dévasté le camp socialiste depuis le naufrage de Jospin en 2002, le oui et le non en 2005,  la défaite de Royal en 2007 et le paroxysme : le congrès de Reims en 2009.
Dix ans de tourments, de cruauté, de déchirures personnelles et publiques, entre tous les protagonistes dont Hollande et Royal, couple clé de voûte d’un équilibre socialiste qui semble être à nouveau retrouvé.

La force des images de Rennes, leur impact dans l’imaginaire collectif, la joie qui semblait émaner des acteurs eux-mêmes et des militants, la multidiffusion de ces photos et les flots de commentaires ont semble-t-il ré-enclenché le cercle vertueux dans une campagne qui patinait un peu.

Et malgré  tous les empêchements, en coulisses, dont on connaîtra certainement après le 6 mai, tous les tenants et les aboutissants, malgré les grincements personnels, que nous révéleront probablement les journalistes après la victoire socialiste,  l’attelage Royal-Hollande a tenu bon et Rennes en est une démonstration exemplaire.

Aujourd’hui, plus que jamais, Ségolène Royal est incontournable dans cette fin de campagne et dans l’histoire qui va commencer après le 6 mai. On entend bien, en sourdine, les oppositions à son accession au perchoir. On perçoit déjà les manœuvres mises en place pour tenter de barrer la route à la présidente de Poitou-Charentes, dans cet aveuglement collectif du tout sauf Royal. Mais le futur président  sait aussi qu’on peut remporter ou perdre un quinquennat sur les premiers jours d’un exercice du pouvoir. Sarkozy n’a-t-il pas ruiné sa victoire en deux photos : le Fouquet’s et le yacht de Bolloré.?

Ne pas respecter Royal qui occupe une place si particulière dans la psyché des français, équivaudrait à se tirer une balle dans le pied dès les premiers mois de gouvernance.

Hollande est trop fin politique pour ne pas en avoir conscience.

Royal l’indispensable, titre cette semaine VSD.

Plus que jamais : pour terminer une campagne victorieuse et tenter de remettre à flots un pays désarticulé, épuisé,  par 5 ans de Sarkozysme.


A Lire Aussi :

– Mélenchon : transformer l’essai par Lautréamont

– FOG explose en plein vol sur France2 par Arsinoé

Vers la sortie de Bayrou par Saint-Simon

– Sarkozy le transformiste par Hemingway

– L’Allègre Sarkozyste par  Saint-Simon

– Royal en banlieue à Sartrouville  : votez ! par Santander

– Sortir Sarkozy : voici la première et la plus urgente des raisons par RichardTrois

11 Commentaires

  1. Hollande trop fin politiquement? possible! moi j’aimerai qu’il soit juste assez loyal envers ceux qui font campagne pour lui avec loyauté!

  2. Les idées novatrices de Ségolène Royal continuent de percer, qu’on l’accepte ou pas… Elle a un temps d’avance considérable, sur l’ensemble des acteurs politiques de ce pays, mais aussi sur l’ensemble de sa population. François Hollande a eu l’intelligence, et ce de manière non opportuniste, d’intégrer dans sa stratégie générale, de tenir compte de ses idées, qui, faut-il le rappeler, demeurent aussi le fruit d’une « récolte participative » lancée dès 2006 et prolongée par la motion Royal du congrès de Reims.
    Les idées ont gagné, car elles sont visionnaires. Idéalement, pour gagner du temps, il aurait été souhaitable, que cette dernière accede au pouvoir, cette année,mais on peut se poser la question suivante : « ses idées ne « risquent » elles pas une perennité plus importante, en demeurant sous jaccentes, et donc moins attaquables de manière frontale »?
    François Hollande, qui la connait certainement mieux que personne, s’est illustré, de façon assez magnanime et sincère, en donnant le poids requis, à cette (on peut le dire) dimension progressiste et d’une nouvelle radicalité, aussi fine que féminine et efficace.
    Personnellement, séduit quelque peu , par le ton « Mélenchonien », je demeure tout de même convaincu qu’il est important de nous serrer les coudes autour de l’ancien premier secrétaire du Parti Socialiste.
    JLM a su réinitialiser le côté rebelle de bien des Français. FH a su rassembler.
    Si ces deux derniers pouvaient créer l’Evenement politique d’une fusion « miraculeuse » de dernière minute avant le premier tour, alors, nous pourrions, nous, gens de France, rêver d’une victoire certaine, et d’un rassemblement réel.
    Cela constituerait une méga gifle au « matador » de l’UMP. Ce dernier récolterait ainsi le fruit de ses semailles « transgéniques », placées , il ya 5 ans, sous le signe de l’inconstance et de l’ouverture purement opportuniste et non durable.

    Ségolène Royal est mieux qu’un éléphant : elle est cet oiseau rare d’Amerique du sud qu’on appelle le Quetzal, cet animal semi mythique, qui renaît perpetuellement.
    Son ex compagnon sait, de manière évidente en reconnaître là, l’atout maître, et il a raison, car il est intelligent et fin stratège.
    Ce qui me regonfle ma confiance, en me laissant présager, qu’une fois au pouvoir, il en sera de même. Les 3 ou 4 ans qui arrivent, ne nous laisseront aucun répit, à l’echelle mondiale. La radicalité doit etre présente dans les actions gouvernementales futures, plus que dans les approches purement politiciennes. François Hollande, devra jouer très fin, s’il est élu, car sur fond d’une certaine radicalité nécessaire et incontournable, au vu des dérives planétaires actuelles, il aura la mission d’enfin rassembler tous les Français, afin de les sortir, une fois pour toutes, de ce « Mal Français », si bien diagnostiqué, par Jacques Juilliard. ( La vision de ce chroniqueur du Nouvel Observateur, m’a si souvent paru juste et avant-gardiste).

    Les gens de France, vont devoir se « prendre en main » et se prendre « par la main ». Responsabilité et Solidarité, seront les deux mamelles du Socialisme du XXIème siècle. Cette double dimension sera la garantie du sentiment de fierté des citoyens Français.
    Je pense que François Hollande l’a très largement intégré, et que c’est ce qu’il a voulu dire en écrivant « Le rêve Français ».
    Aussi, je lui, et nous souhaite bonne chance!

    Blaise Boudet

  3. On a tous besoin les uns des autres SEGOLENE a une place particulière dans mon coeur de militant je l’appelle mme courage , malheureusement les français ne sont pas prêt a avoir une femme a la tête de l’état cela viendra , c’est vrai qu’elle bouge les foules , c’est vrai qu’elle aime ses concitoyens qui le lui rendent bien , mais elle y arrivera elle est volontaire et pugnace , après c’est un peut tôt pour distribuer les places et ce serait un irrespect des électeurs , il y a encore les deux tours des présidentielles , et les deux tours des législatives laissez nous parler et après on verra .

  4. Ping : Le silence assourdissant de la ” France silencieuse “ « Ze Rédac

  5. Adam n’était qu’humain cela explique tout.
    S’il désira la pomme ce ne fut pas pour la pomme, mais parce
    que c’était le fruit défendu.
    L’erreur a été de ne pas lui interdire le serpent, car ç’aurait été le serpent qu’il aurait mangé.
    (Journal de Wilson Tête-de-Mou.)

  6. Ping : Le Pen et l ‘abstention : la menace fantôme « Ze Rédac

  7. Ping : Sarkozy, le petit atome « Ze Rédac

  8. Ping : Sarkozy : panique à bord « Ze Rédac

  9. Ping : Vauzelle au Mexique : Sarkozy vous nous “Cassez ” les pieds ! « Ze Rédac

  10. Ping : Après Marseille, Vincennes : la vague de gauche va tout emporter « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s