Jeunesse désenchantée, abstention galopante… Merci Nicolas 6

Par Dante

Le Reflet - © Mohamed Bourouissa , 2007

Le Reflet - © Mohamed Bourouissa , 2007

Sarkozy déclamant son amour pour les banlieues, les ouvriers et les petites gens, c’est un peu comme Madoff déclamant son amour pour les petits épargnants.

Hier, le président candidat a fait un saut… de mini-puce, à Drancy pour expliquer aux rares figurants rameutes en toute hâte qu’il était impliqué dans la vie des quartiers comme personne avant lui. Heureusement que le ridicule ne tue pas…

Heureusement car Sarkozy serait déjà passé ad patres depuis bien longtemps.

Comme lorsqu’il propose comme mesure phare un permis de conduire moins cher et moins long… Vous noterez la subtilité du message présidentiel  » je m’occupe des français qui souffrent…  » Et particulièrement la jeunesse, celle qui vote pour Marine Le Pen quand elle vote… Ce qui n’est pas gagné…

Et que dire de ses déclarations enflammées pour la majorité silencieuse, cette nouvelle Atlantide qui, dans la psyché sarkozyste, semble recouvrir un nombre incalculable de français qui ne s’exprimeraient pas dans les sondages mais s’exprimerait dans les urnes, le jour J.

Bien… Tout cela laisse rêveur…

Car le constat est accablant et il en est en grande partie responsable.

Si la jeunesse d’un pays est désenchantée au point d’imaginer voter Le Pen, la faute à qui ? Aux socialistes qui sont dans l’opposition depuis 10 ans, ne sont plus à l’Élysée depuis 17 ans et voient toutes leurs propositions de loi sur le logement, sur l’emploi, rétorquées, moquées, décrédibilisées par l’UMP ?

Ou bien à ce candidat qui déclamait, place de la concorde , au soir de sa victoire  » je ne vous décevrai pas  » sous les hourras des jeunes qui croyaient sinçèrement que quelque chose allait changer pour eux ?

Si la jeunesse vote le Pen ou ne va pas voter, à qui la faute ? À la gauche qui subit le diktat politique ou la droite qui n’a pas su recréer de l’espoir, de l’envie, de l’enthousiasme, un avenir, tracer un nouvel horizon pour ces 18-24 ans qui ont besoin de rêver de se projeter de croire à demain ?

Si les citoyens ne votent pas dans les quartiers, la faute à qui ? À la gauche qui les a fait rêver en 2007 avec Ségolène Royal, pour laquelle ils ont massivement voté, avec des scores frisant parfois les 80% ou à cette droite qui n’a rien fait de cet élan, l’a laissé pourrir, à travers des promesses qui ne sont jamais venues ?

Ils auraient pu et auraient dû s’appuyer sur cet élan, l’utiliser comme un formidable levier pour créer des valeurs, des emplois, de l’espoir. Rien n’est jamais venu, surtout pas le plan Marshall…exit Fadela Amara, remerciée après avoir accepté ce marché de dupes sarkozien.

Si les abstentionnistes dépassent aujourd’hui les 30%, la faute à qui ? À la gauche ou bien à ce pouvoir qui salit le débat politique, le pollue avec les valises de billets de Bettencourt, le Médiator, les passe-droits, les privilèges, le bling-bling d’un chef d’état qui aura passé la moitié de son mandat à nous parler de lui et de Carla.

Comment peut on vouloir exiger que le peuple soit au rendez vous citoyen majeur, la présidentielle, quand les dirigeants de ce pays se sont comportés d’une manière si amoral pendant 5 ans.

Les leçons de morale de monsieur Sarkozy sont très drôles à dire vrai. On le regarde s’agiter, pourfendre la gauche, François Hollande, agiter le chiffon rouge Mélenchon, cogner, taper, boxer dans le vide… Rien n’y fera. Car la démolition de sa candidature vient de la démolition de son quinquennat qu’il s’est ingénue à gâcher lui même, tout seul, comme un grand. Le problème, c’est qu’il a d’une certaine façon abîme la démocratie, fatigué la jeunesse, découragé les quartiers. Beau résultat. À ajouter au bilan désastreux économique, financier et social…. Joli résultat que voilà. Merci Nicolas.


A Lire Aussi :

– Fillon en campagne : le syndrome du char russe par Lautréamont

– Un pied en banlieue, Sarkozy ressort son karcher par Beaumarchais

– Cohabitation ? Sarkozy nous prend-il pour des canards dans la Marleix ? par RichardTrois

– Pourquoi nous voterons François Hollande par Ze Rédac

– Bataille de communication décisive au soir du premier tour par Hemingway

– Vincennes contre la Concorde : deux visions de la France par Aristote


Photo : Le Reflet – © Mohamed Bourouissa , 2007 – pour en savoir plus voir cette interview MediaPart « Mohamed bourouissa, l’art des tensions » .

6 Commentaires

  1. Ping : Hollande / Mélenchon : un attelage solide « Ze Rédac

  2. Ping : Sortir Sarkozy : la première et la plus urgente des raisons « Ze Rédac

  3. Ping : Royal en banlieue à Sartrouville : votez ! « Ze Rédac

  4. Ping : L’Allègre Sarkozyste « Ze Rédac

  5. Ping : Sarkozy le transformiste « Ze Rédac

  6. Ping : Vers la sortie de Bayrou « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s