L’union sacrée face à Sarkozy 12

Par Dante

L'union sacrée des socialistes, déjà à La Rochelle, Août 2011 - © Razak

L'union sacrée des socialistes, déjà à La Rochelle - © Razak

Cette fois, les socialistes ne lui feront pas ce cadeau. S’entre-déchirer publiquement et affaiblir leur candidat comme ils l’ont fait en 2007, laissant finalement peu de chance à Ségolène Royal de sortir vainqueur de son duel avec le candidat UMP. 5 ans plus tard, tout a changé, Sarkozy n’est plus ce qu’il était : le charme de la nouveauté s’est évanoui. Reste l’énergie, toujours aussi jaillissante mais qui ne porte plus qu’un discours creux et sans aucun logiciel politique réel.

À gauche aussi, tout a changé. Et si François Hollande n’est pas le leader charismatique que d’aucun espéraient, le principe de réalité s’est imposé pour tout le camp de la gauche. Même les primaires du PS ont été suffisamment aseptisées pour n’offrir, à posteriori aucun angle d’attaque sérieux à la droite. On a bien vu Sarkozy essayer de détourner quelques phrases de Royal, Fabius ou Aubry mais sans succès car l’unité est aussi forte que la victoire n’a jamais été autant à portée de mains. Alors on voit se multiplier depuis quelques jours des une d’hebdos de droite qui tentent d’instiller le doute, et c’est de bonne guerre.

Pour l’Express, “Hollande peut-il perdre” ? Et pour le Fig Mag « et si ce n’était pas lui » ? Tentatives une peu désespérées s’il en est car les journalistes en sont réduits à recueillir quelques aigreurs de second couteaux qui ne participent ni de près ni de loin à la campagne. Pour le reste, des papiers psychologiques qui n’apportent rien car cette fois, le PS fait bloc à l’image de Ségolène Royal, qui aurait pu se comporter différemment, rendre à minima ce qu’elle a reçue depuis 2007 et n’en a pourtant rien fait. Et même quand les comportements de certains proches de Hollande ne sont pas forcément à la hauteur de l’enjeu ( film tronqué du Bourget ou tractations millimètres pour Rennes ), Royal ne bronche pas et répète inlassablement son soutien à son ex-compagnon. Martine Aubry aurait pu aussi bouder, mais elle fait le job. Dans les médias, sur le terrain et même si ça ne satisfait pas ceux qui vivent assez mal l’idée qu’elle puisse devenir premier ministre, Aubry, qui pourtant a souvent la dent dure, continue à se présenter, en in et en off comme la première supportrice de Hollande.  Montebourg est exemplaire, tout comme Fabius. Décidément, la droite n’a rien a se mettre sous la dent.

Alors, Sarkozy parie sur le choc psychologique du premier tour qui le verrait, lui, proche de son score de 2007 ( 31 ) et Hollande en dessous du score de Royal (26 ). Il rêve de pouvoir raconter cette nouvelle l’histoire à l’aune d’un déclic qui inverserait les tendances du second tour. Pourtant ces tendances sont lourdes. Et malgré la drague en règle du centre et du FN, quitte à risquer le claquage musculaire sur grand écart, il n’aurai pas assez de temps pour changer le cours de l’histoire car François Hollande a démontré sa capacité à encaisser et à dérouler, sans sourciller, son jeu, de défense avec quelques incursions dans les lignes adverses. Hollande gère son avance, au grand dam peut être des amateurs de beau jeu, mais seule la victoire importe vraiment. Il peut car cette fois l’équipe est unie et aucun des champions ne s’ennuie sur le banc de touche.

Sarkozy peut bien rêver à des déchirements de famille, avec l’enfant terrible Mélenchon. Il n’en sera rien car cette fois l’objectif supérieur prime : expulser le sortant. Un ciment très puissant qu’aucun coup de boutoir, aucune rumeur, aucune frustration ne semble pouvoir détruire. Et c’est heureux.


A Lire Aussi :

– De Le Pen à Bayrou, le grand écart de Sarkozy par Saint-Simon

 NKM huée à Sciences-Po : porte-parole de Sarkozy, un métier de chien par Arsinoé

– Pourquoi Hollande fera avec Royal, Montebourg et Mélenchon par Aristote

– Pourquoi Sarkozy file droit vers la défaite par Dante

– Lettre de Sarkozy aux Français : n’est pas Mitterrand qui veut par Hemingway

– Penly, “l’incident industriel” qui radioactive la question nucléaire par RichardTrois


Photo : © Razak

12 Commentaires

  1. Ping : Sarkozy ou comment donner des leçons quand on a ruiné son quinquennat en 2 photos « Ze Rédac

  2. Contrairement à ce que certaines personnes auraient pu croire, et les « mieux intentionnées » d’entre elles pu espérer, les primaires ne furent point clivantes mais hautement fédératrices….

  3. Ping : Bettencourt, Wildenstein : la France Forte de la Fraude Fiscale ? « Ze Rédac

  4. Ping : Sarkozy : la méthode Coué « Ze Rédac

  5. Ping : Vincennes contre la Concorde : deux visions de la France « Ze Rédac

  6. Ping : Bataille de communication décisive au soir du premier tour « Ze Rédac

  7. Ping : Pourquoi nous voterons François Hollande « Ze Rédac

      • Quand un adulte, supposé tel, utilise le terme « enfant » pour désigner un autre adulte, j’y vois, vous me pardonnez je l’ai lu (« sans doute dépassé »), comme un soupçon de paternalisme.
        Quand cet adulte ajoute à « enfant » le qualificatif « terrible », ce qui donne « enfant terrible », il ne m’est pas possible d’y lire autre chose qu’une condescendance vis-à-vis de l’homme désigné, JLM.
        Et, dans mon pauvre et simple esprit, la condescendance recèle quelque chose d’abject.
        Particulièrement en l’espèce : un texte écrit sur un site qui soutien FH.
        Et l’utilisation des vocables « enfant terrible » donne à penser que cet « enfant terrible » est en train de jouer les rebelles mais qu’il rentrera vite dans le rang dès que le « papa » aura sifflé la fin des jeux.
        Alors, certes, pas de division, mais là, c’est l’auteur du texte qui l’instille. Instiller.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s