Penly, « l’incident industriel » qui radioactive la question nucléaire… 10

Par RichardTrois

La côte normande vue sur la Centrale de Penly - cc isamiga

La côte normande vue sur la Centrale de Penly - cc isamiga

On a beau être déjà au courant, le réveil à l’écoute des matinales radios annonçant l’accident nucléaire de Penly fait froid dans le dos. Moments d’angoisse en pensant bien sûr au drame que vivent les Japonais de Fukushima et à la proximité de la centrale. 215 km de Paris par la route. Souvenirs lointains d’une visite du 2ème réacteur en construction. La centrale magnifique cathédrale technologique est cachée au creux des falaises de la côte normande, tout au bord de la mer où sont rejetées les eaux de refroidissement.

Mais voilà même la plus belle et la plus solide des cathédrales peut vaciller. On nous disait que la France ne risquait pas de tsunami que les normes sismiques françaises sont draconiennes et l’on découvre un beau matin que le simple incendie d’une flaque d’huile, en fait 2 départs de feu, ont révélé « un défaut sur le joint de l’une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire dans le bâtiment réacteur de l’unité de production numéro 2, provoquant une fuite d’eau collectée dans des réservoirs prévus à cet effet« .

Que ces choses sont joliment dites. On louerait presque la transparence dont fait preuve EDF et l’Autorité de Sureté Nucléaire qui annonce ce matin l’arrêt de la fuite après application « des procédures de conduite incidentelle pour faire baisser la pression et la température de l’eau du circuit primaire”.  Le circuit primaire  est celui qui doit assurer le refroidissement constant du réacteur, faute de quoi celui-ci pourrait s’emballer. Une fuite tout de même de 2,3 m3/ heure en début de soirée tombée 0,1 m3/h c’est à dire 100 L/h… Le tout étant particulièrement radioactif donc dangereux pour les pompiers comme le personnel de la centrale.

L’inquiétude sinon la peur sont là, réactivée, même si beaucoup regardent ailleurs et que d’autres  ne voudraient voir cet accident que comme un simple incident industriel.

Tsss… surtout pas d’angoisse pas de questions et surtout pas de débats. Réservons la peur à d’autres usages. Ainsi Nicolas Sarkozy ne rendra pas toutes affaires cessantes à Penly, ne convoquera pas son ami, invité du Fouquet’s et président d’EDF, Henri Proglio, ne fera pas de déclaration télévisée. Rien.

Comment pourrait-il en être autrement quand Nicolas Sarkozy, dans sa « magnifique » lettre au peuple français, consacre une bonne moitié de son chapitre sur l’écologie à défendre le nucléaire paré de si nombreuses vertus sociales.

« L’écologie améliore nos conditions de vie et crée des emplois » nous explique-t-il avant de nous vendre ainsi l’exception nucléaire française :
« L’énergie nucléaire est celle qui émet le moins de gaz à effet de serre. C’est aussi celle qui garantit notre indépendance énergétique et limite les factures d’électricité pour les ménages et pour les entreprises. C’est enfin une exceptionnelle filière industrielle. L’industrie nucléaire française réunit tous les traits d’une France forte. »

Mais Nicolas, a-t-on envie de lui dire, ta France Forte fuit …

Est-ce vraiment cette France là que nous voulons laisser à nos enfants. Des réacteurs vieillissants, dangereux dont ils devront payer très cher la rénovation et / ou le démantèlement ?

On croit rêver quand on lit sous la plume de Nicolas Sarkozy s’adressant toujours au peuple français : « L’écologie peut au contraire être la matrice de l’invention d’une nouvelle économie, faite de qualité, de sobriété et de proximité. »

Qualité, sobriété, proximité… Penly. Peut-être Nicolas devrait-il modestement emmener Carla en week-end à Penly. La falaise est si belle et le homard des eaux de refroidissement succulent.


A Lire Aussi :

Hollande / Royal : la photo choc et la photo pschitt par Arsinoé

– Sarkozy : pas de programme mais du Bayrou en orbite  par Lautréamont

– Le don de voyance de François Hollande par Renaudot

– Vers un ” croisement des courbes ” à l’envers : de nouveau le doute à l’UMP par Beaumarchais

– Rennes lance le sprint final par Dante

– François Hollande prêt à présider par Hemingway


Photo :  isamiga76 – Licence Creative Commons

10 Commentaires

  1. Depuis le début l’électricité d’origine nucléaire nous a été vendue à un prix inférieur au coût réel. En effet les coûts d’entretien ont été sous estimés, d’autant que la durée de vie prévue initialement vient d’être allongées et que des travaux de mise à niveau coûteux vont être réalisés. Et, plus important, les coût de démantèlement n’ont pas été intégrés dans le prix de revient, et ce pour la bonne raison que personne n’en connaît la valeur, mais il faudra bien un jour les arrêter même si c’est pour en construire d’autres. En fait la comparaison des coûts des différents types de production d’électricité est faussée.

  2. Bon alors là c’est un problème car c’est à proximité de Paris…mais ailleurs et dans un rayon de 50km d’une grande ville, on a droit à : centrale nucléaire, usines sévéso, traitements des poubelles, des eaux, noeuds autoroutiés, centrale thermique, port méthanier….etc…ce n’est pas grave… ça leur fait du boulot aux bouseux

  3. Ping : Lettre de Sarkozy aux Français : n’est pas Mitterrand qui veut « Ze Rédac

  4. Ping : Pourquoi Sarkozy file droit vers la défaite « Ze Rédac

  5. Ping : Pourquoi Hollande fera avec Royal, Montebourg et Mélenchon « Ze Rédac

  6. Ping : Penly, “l’incident industriel” qui radioactive la question du nucléaire … « L'info "Autrement" cftc hus

  7. Ping : NKM huée à Sciences-Po : porte-parole de Sarkozy, un métier de chien « Ze Rédac

  8. Ping : De Le Pen à Bayrou, le grand écart de Sarkozy « Ze Rédac

  9. Ping : L’union sacrée face à Sarkozy « Ze Rédac

  10. Ping : Sarkozy ou comment donner des leçons quand on a ruiné son quinquennat en 2 photos « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s