NKM huée à Sciences-Po : porte-parole de Sarkozy, un métier de chien 10

Par Arsinoé

NKM à Sciences-Po - capture

NKM à Sciences-Po - capture

Mais qu’est-elle allée faire dans cette galère ? Elle l’a voulu, ce porte parolat unique, elle l’a brigué, a tout fait pour éliminer ses concurrents, a pris la responsabilité pleine et entière de la fonction la plus exposée dans une campagne, après la ou le candidat. Porte parole de Sarkozy, un métier de chien. Car, en quelques mois, NKM a dû muter, se transformer en grande méchante louve, qui se cachait d’ailleurs certainement derrière ce visage diaphane et son teint fragile de porcelaine. En quelques mois, elle s’est transformée en teigne, en roquet, pondant à tire-larigot les communiqués les plus outranciers, les plus stupides aussi, mais appliquant à la lettre le précepte mitterrandien  » plus c’est gros, plus ça passe  » l’outrance pour s’imposer dans cet univers de macho, qu’on retrouve malheureusement à gauche, de types velus et arrogants qui la détestent, ou ne l’apprécient guère, à l’image du candidat de l’UMP lui même qui s’est toujours méfié de cette beauté désincarnée, qui ne rompt jamais. Tyrannique, autoritaire et solitaire, NKM fait donc le job plus que de raison, au point de se perdre elle même en chemin en devenant plus sarkozyste que Sarkozy lui même.

Comme à Sciences Po ou elle accuse la direction de Elle d’avoir voulu piéger le candidat.  » Les conditions de sécurité n’étaient pas réunies  » a-t-elle expliqué pour justifier l’absence du candidat qu’elle a remplacé au pied lever. Si un groupe d’étudiants siffleurs et potaches font reculer le candidat UMP, on ne saurait trop lui conseiller de changer de métier.

Et voilà NKM allumant le feu et utilisant des arguments qui ne pouvaient que lui attirer les foudres d’un amphi surchauffé. Et c’est bien la limite de cette jeune femme qui ne sait pas encore retourner une salle, sourire suffisamment, exprimer suffisamment de charisme pour renverser les situations. Pour le moment elle s’y enferre.

Son zèle lui rapporte donc beaucoup d’ennemis et d’épidérmie mais il n’est pas certain qu’il lui garantisse la moindre place après la défaite. Car en monopolisant la parole du candidat, elle prend le risque d’être détestée par ses petits camarades et par une opinion qui jusqu’à présent l’aimait bien. C’est ce qu’on appelle un deal perdant-perdant.


A Lire Aussi :

– Pourquoi Hollande fera avec Royal, Montebourg et Mélenchon par Aristote

– Pourquoi Sarkozy file droit vers la défaite par Dante

– Lettre de Sarkozy aux Français : n’est pas Mitterrand qui veut par Hemingway

– Penly, “l’incident industriel” qui radioactive la question nucléaire par RichardTrois

– Hollande / Royal : la photo choc et la photo pschitt par Arsinoé

– Sarkozy : pas de programme mais du Bayrou en orbite  par Lautréamont

 

10 Commentaires

  1. « Une opinion qui jusqu’à présent l’aimait bien » ??? Pour ma part je n’ai jamais bien aimé cette grande bourge qui me fait plutôt penser à la sinistre Cruella…

  2. Ping : De Le Pen à Bayrou, le grand écart de Sarkozy « Ze Rédac

  3. Ping : L’union sacrée face à Sarkozy « Ze Rédac

  4. Ping : Sarkozy ou comment donner des leçons quand on a ruiné son quinquennat en 2 photos « Ze Rédac

  5. Ping : Bettencourt, Wildenstein : la France Forte de la Fraude Fiscale ? « Ze Rédac

  6. Ping : Sarkozy : la méthode Coué « Ze Rédac

  7. Ping : Vincennes contre la Concorde : deux visions de la France « Ze Rédac

  8. Ping : Bataille de communication décisive au soir du premier tour « Ze Rédac

  9. Ping : Copé, chef de clan … c’est l’UMP qui le dit « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s