Hollande / Royal : accord majeur 8

Par Lautréamont

Ils seront sur scène ensemble ce soir à Rennes, devant des milliers de militants et va-t-en savoir pourquoi, cette image, ce duo est profondément rassurant et devrait apporter à la campagne socialiste ce supplément d’âme nécessaire dans la dernière ligne droite.

Hollande / Royal, 30 ans de vie politique en commun, 4 enfants, une histoire unique dans la 5ème République et probablement dans le monde moderne : elle candidate en 2007, lui candidat en 2012. Entre ces deux dates, une séparation douloureuse, des combats douloureux et une réconciliation profonde qui se verra ce soir à Rennes.

Faut-il être unis, au plus profond, et complices pour parvenir à surmonter cette situation personnelle, la dépasser et l’utiliser pour un objectif supérieur : battre Nicolas Sarkozy et redonner à ce pays, enfin un gouvernement progressiste et un chef d’Etat rassembleur.

Royal / Hollande, plus qu’un couple désormais séparé, un duo insécable. Car depuis sa défaite cinglante à la primaire, Ségolène Royal et François Hollande ont pris un parti : celui d’avancer ensemble loin du regard des autres, ces  » autres  » ces entourages qui se sont montrés si intrusifs dans l’épopée de 2007, si toxiques qu’ils ont probablement précipité le déchirement de ce duo dont la vie privée s’effondrait.

Aujourd’hui, François Hollande et Ségolène Royal se parlent, de stratégie, de campagne, de ligne politique, directement, sans laisser la moindre place aux états d’âme des uns, aux arrières pensées des autres. Lorsqu’il est attaqué par la droite, furieusement, il lui demande de cogner. Ce qu’elle fait en estimant que  » Nicolas Sarkozy a peur de perdre car il ne veut pas perdre son immunité présidentielle  » ça grince dans les rangs socialistes mais qu’importe. Le carreau de la flèche se plante au bon endroit.

Quand elle subit l’humiliation du Bourget, elle lui dit et il fait immédiatement refaire ce film d’où elle était zappée. Hollande protège Royal qui protège Hollande.  Un duo fait de complicité et de rapports de forces aussi car la politique est un sport de combat. Si pendant les années qui ont suivi 2007, aucun des deux n’a su et n’a voulu faire de cadeau à l’autre, aujourd’hui, les compteurs sont remis à plat, à l’aune du triomphe de Hollande à la primaire et de l’échec de Royal. Un principe de réalité doublé d’un lien humain profond qui compte beaucoup plus pour l’un et l’autre qu’ils veulent bien le dire en public et en privé.

Cette campagne où chacun prend soin de ne pas écraser l’autre, où chacun sait garder sa juste place, leur a permis de retrouver leurs réflexes politiques et surtout leur vision à la fois commune et différente. À Hollande le pragmatisme, le rationnel, la maîtrise des sentiments et de son sillon. À Royal la créativité, la joie aussi. Cette joie que le candidat a demandé hier, en conseil politique, de faire jaillir de la campagne. Royal est une amoureuse de la vie, de la politique, de l’adrénaline et du combat. Elle s’est prêté sans rechigner, avec un réel plaisir au porte à porte au lancement de la radio Hollande, comme ces marqueurs qui disent d’une campagne qu’elle n’est pas seulement qu’un grand barnum à meetings et fontaine à image. Mais la combattante ne doit pas faire oublier la femme d’Etat qui a porté plus que quiconque au parti socialiste la nation, la sécurité, la mutation écologique et la force citoyenne. Lui  est un président en puissance. Mais un président citoyen qui gèrera à l’inverse de Sarkozy. Rassembleur, à l’écoute et prudent dans ses choix.

Alors à les regarder ce soir, ensemble à Rennes, pour la première fois depuis 5 ans ( la dernière fois c’était à Limoges en 2007 ), on se dira que ce duo là nous rassure, nous renvoie un peu plus que l’accord habituel de grands leaders politiques. Il parle à nos sentiments, notre goût du romanesque et notre admiration pour le courage.

Hollande – Sysiphe et Royal – Athéna : l’opiniâtre et la courageuse,  le sage et la flamboyante.
Quelle belle histoire que leur histoire. Une histoire qui est aussi un peu la notre.


A Lire Aussi :

– Sarkozy et l’islamisme : des questions troublantes par Dante

– ” Ne change pas Nicolas, reste toi-même ! “ par Dante

– Affaire Bettencourt : Sarkozy dément et… se contredit par Renaudot

– Hollande de combat par Dante

 Mélenchon confirme son envol par Arsinoé

– Projet Sarkozy l’arlesienne par Aristote

– Desesperado Sarko par Saint-Simon


8 Commentaires

  1. Hollande a besoin du soutien des militants qui s’étaient engagés pour Royal, et la reconnaissance de cet apport de voix est nécessaire pour ne pas frustrer ces militants auxquels on a fait tant de mal

  2. Ping : François Hollande prêt à présider « Ze Rédac

  3. Ping : Rennes lance le sprint final « Ze Rédac

  4. Ping : Vers un ” croisement des courbes ” à l’envers : de nouveau le doute à l’UMP « Ze Rédac

  5. Ping : Le don de voyance de François Hollande « Ze Rédac

  6. Ping : Sarkozy : pas de programme mais du Bayrou en orbite « Ze Rédac

  7. Ping : Hollande / Royal : la photo choc et la photo pschitt « Ze Rédac

  8. Hollande 51 entouré, Royal 47 toute seule ! Cherchez de quel coté est le mérite ! Respect le plus profond de ma part à Ségolène dont le « S » initial rime si bien avec le « S » de socialisme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s