François Hollande prêt à présider 8

Par Hemingway

François Hollande, le 11 mars 2012 expose sa vision de la défense - photo FH2012

François Hollande, le 11 mars 2012 expose sa vision de la défense - cc FH2012

Qui, à part un Nicolas Sarkozy hors concours dans la mauvaise foi, pourra désormais critiquer le manque de crédibilité présidentielle de François Hollande ?

Alors que le candidat de l’UMP n’a toujours pas, à 18 jours du premier tour de l’élection présidentielle, présenté de programme aux Français, ce qui, convenons-en, est à la limite du respect dû aux électeurs, François Hollande montre qu’il est prêt à assumer la responsabilité de chef de l’Etat en présentant aujourd’hui le calendrier de sa première année de mandat s’il est élu.

Ce calendrier, longuement travaillé par Laurent Fabius, discuté collectivement en conseil politique et finalement arbitré par le candidat, impressionne par la précision de sa programmation dans le temps : du 6 mai au 29 juin, les premières mesures pouvant être prises par le nouveau gouvernement, du 3 juillet au 2 août les premières mesures législatives avec la session extraordinaire du Parlement convoquée par le président de la République, et d’août 2012 à juin 2013 une série de réformes qui structureront le reste du mandat. Aucune place à l’improvisation dans tout cela.

Ces trois séquences comportent chacune des décisions symboliques pour montrer immédiatement le nouveau cours donné à la France et à la manière dont elle sera gouvernée (par exemple la baisse de la rémunération des ministres et du président pour montrer l’exemple), concrètes pour répondre aux plus fortes attentes des Français (avec des coups de pouce au pouvoir d’achat), et lourdes de conséquences pour l’avenir du pays avec notamment le lancement de la réforme fiscale et le plan de rétablissement des finances publiques.

Trois principes ont guidé François Hollande dans cette démarche : cohérence, clarté et rapidité.

La cohérence, c’est de présenter un projet global, ce qu’il a fait dès la fin du mois de janvier, et de dire quelles seront ses priorités puisque tout ne pourra pas être fait d’un coup et d’un seul dans le contexte économique et budgétaire difficile que nous connaissons. La cohérence, c’est aussi s’en tenir aux engagements déjà pris et ne pas multiplier les promesses, comme son concurrent, au gré des déplacements, des évènements et du sens du vent. La cohérence, c’est enfin l’ancrage à gauche et la recherche de la justice sociale.

La clarté dont fait preuve le candidat socialiste tient de Pierre Mendès-France, de Jacques Delors, de Lionel Jospin – dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit – et de Ségolène Royal – avec sa morale de l’action et le respect profond des citoyens.

On pourra critiquer ses propositions, contester ses priorités, c’est le débat démocratique, mais on ne pourra pas dire qu’il n’aura pas tout mis sur la table, tout exposé aux Français pour qu’ils puissent faire un choix éclairé. François Hollande est un héritier des Lumières : il croit à la force de la raison d’un peuple instruit et informé davantage qu’à la mystique du chef qu’il convient de suivre aveuglément sans même savoir où il va.

La rapidité enfin, c‘est agir vite et de manière ordonnée pour répondre à l’urgence de la crise et de l’état de délabrement dans lequel la droite laisse la France après dix années d’exercice du pouvoir.

Les considérations tactiques n’étant jamais très loin dans une campagne présidentielle, et en cela il est mitterrandien, François Hollande profite de l’éloignement géographique de son principal rival – en déplacement dans l’océan indien – pour présenter son calendrier d’action.

Il reprend ainsi l’initiative au milieu d’une semaine marquée par un ton plus offensif à l’égard de Nicolas Sarkozy, une accélération des déplacements, des interviews, des réunions publiques, un grand meeting ce mercredi soir avec Ségolène Royal et une interview à Paris Match dans laquelle il annonce vouloir mettre fin aux privilèges. Encore l’influence des Lumières.


A Lire Aussi :

– Hollande / Royal : accord majeur par Lautréamont

– Sarkozy et l’islamisme : des questions troublantes par Dante

– ” Ne change pas Nicolas, reste toi-même ! “ par Dante

– Affaire Bettencourt : Sarkozy dément et… se contredit par Renaudot

– Hollande de combat par Dante

 Mélenchon confirme son envol par Arsinoé

– Projet Sarkozy l’arlesienne par Aristote


Photo : photo Campagne FH2012 – licence Creative Commons

8 Commentaires

  1. Je suis surprise qu’ils ne prévoient pas un audit des comptes.?? Le rapport de la cour des comptes de juin 2012 suffira t’il ??

  2. Ping : Rennes lance le sprint final « Ze Rédac

  3. Ping : Vers un ” croisement des courbes ” à l’envers : de nouveau le doute à l’UMP « Ze Rédac

  4. Ping : Le don de voyance de François Hollande « Ze Rédac

  5. Ping : Sarkozy : pas de programme mais du Bayrou en orbite « Ze Rédac

  6. Ping : Hollande / Royal : la photo choc et la photo pschitt « Ze Rédac

  7. Ping : Penly, “l’incident industriel” qui radioactive la question du nucléaire… « Ze Rédac

  8. Ping : Sarkozy à sec et les Français au pain sec et à l’eau « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s