Hollande de combat 9

par Dante

François Hollande à Mont de Marsan le 29 mars - cc Aude Guerrucci

François Hollande à Mont de Marsan le 29 mars - cc Aude Guerrucci

Comme un léger mieux. Est-ce le souffle des alizés de l’océan indien ? Ou le tempo qui s’accélère logiquement en cette fin de campagne de premier tour ? En tout cas, la campagne Hollande change de ton. Et devient plus mordante.

On l’a vu ce week-end à Mayotte et la Réunion pu le candidat du PS a rendu coup pour coup à son adversaire UMP, traité de grand prometteur et petit donneur. On l’a vu dans l’équipe de campagne qui n’hésite plus à taper là où ça fait mal. Delphine Batho, la porte-parole, qui charge désormais sur la psychologie sarkozyste : son infantilisme, son immaturité, des propos que le chef de l’Etat ne supporte pas. Une charge appuyée ce matin par Arnaud Montebourg qui a décrit ainsi la présidence Sarkozy sur France Inter :
« A la tête de l’Etat, nous avons une sorte de gamin mal élevé qui use et abuse de la France comme d’un jouet qui ne lui appartient pas« . Michel Sapin qui commence à relayer mezzo vocce des propos de plus en plus précis sur les affaires et la peur pour Sarkozy de perdre son immunité présidentielle.

On le sent dans les off du candidat PS accordés aux journalistes: un peu plus nombreux, moins cadrés moins contraints par une communication cadenassée.  » Maintenant on va le taper  » à confie Hollande aux journalistes à la Réunion. Cela n’est peut être pas très élégant mais ce sera certainement très efficace dans la guerre psychologique que vont se mener les deux hommes dans les 35 jours qui les séparent du 6 mai. Car chaque jour qui passe les rapproche de la confrontation essentielle, vitale, qui balaiera en partie ou accentuera les effets du premier tour : le débat de l’entre-deux tour. Épreuve de vérité qui à elle seule peut faire gagner ou perdre une présidentielle si elle se joue au cordeau.

Dans cette parte invisible de l’iceberg, c’est à dire la préparation au combat, au mano à mano, François Hollande semble avoir décidé de montrer enfin l’un des aspects de sa personnalité  : son goût de la bataille et du duel.

La nouvelle tonalité de cette campagne, amorcée dans l’océan Indien est donc une très bonne nouvelle.

Demain à Rennes, il devrait allonger le pas, dans ce meeting très attendu avec une autre guerrière, Ségolène Royal. Avant le grand rassemblement de Vincennes, le 15 avril, à mi-chemin entre le Charlety de Royal et la Bastille de Mélenchon… Ça sent le printemps.


A Lire Aussi :

 Mélenchon confirme son envol par Arsinoé

– Projet Sarkozy l’arlesienne par Aristote

– Desesperado Sarko par Saint-Simon

– On aura tout vu : Sarko fait de la démocratie participative par Dante

– L’insupportable logorrhée de Sarkozy par Lautréamont

– Sarkozy dur comme l’acier avec les ouvriers d’ArcelorMittal par Renaudot


Photo : Aude Guerrucci – licence Creative Commons

9 Commentaires

  1. Ping : Affaire Bettencourt : Sarkozy dément et… se contredit « Ze Rédac

  2. Merci d’avance à François Hollande de nous offrir une nouvelle victoire du Front Populaire qui jettera aux oubliettes le digne successeur de Daladier et de Pétain !

  3. Ping : ” Ne change pas Nicolas, reste toi-même ! “ « Ze Rédac

  4. Ping : Sarkozy et l’islamisme : des questions troublantes « Ze Rédac

  5. Bonjour,

    Je réside à la Réunion qui accueille aujourd’hui le candidat Sarkozy après Hollande et Mélanchon. Des forces de l’ordre incroyables ont été mobilisées pour sa venue. 400 policiers de métropole ont débarqué ici hier pour assurer sa protection.
    La question que je pose est de savoir si c’est le candidat ou le président qui est en déplacement.
    Il y a confusion manifeste et surtout rupture d’égalité par rapport aux autres candidats.
    Sur les radios locales beaucoup de réunionnais marquent leur étonnement certains préconisant même que pendant la campagne officielle le président sortant, s’il entend solliciter un nouveau montant, confie l’intérim de sa fonction au président du sénat. Ce ne serait que justice car dans la situation en vigueur le président en fonction, qui maîtrise tous les leviers du pouvoir, est tout à fait en mesure de prendre des décisions opportunes pour favoriser le candidat qu’il est.
    N’ayant pas les clefs pour faire ma remarque sur les autres grands médias pourriez vous y remédier en faisant un « papier » sur le sujet et en lui donnant le maximum de résonance. Merci.

  6. Ping : Hollande / Royal : accord majeur « Ze Rédac

  7. Ping : François Hollande prêt à présider « Ze Rédac

  8. Ping : Rennes lance le sprint final « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s