Affaire Bettencourt : Sarkozy dément et… se contredit 8

par Renaudot

Nicolas Sarkozy lors de la Matinale de Canal+ tente de répondre sur l'Affaire Bettencourt - capture

Nicolas Sarkozy, lors de la matinale de C+ - capture ZeRédac

Le sparadrap du capitaine Haddock, cette affaire pour Nicolas Sarkozy, nous disait ce week-end Saint-Simon. Cela se démontre tous les jours un peu plus.

Alors que la presse fait désormais quotidiennement de nouvelles révélations – l’Express a fait état hier d’une mention dans un carnet de Liliane Bettencourt laissant supposer une rencontre entre son mari et le candidat de l’UMP à la présidentielle le 24 février 2007 –, pour la première fois ce matin, sur Canal+, le Président-candidat qui éludait jusqu’à maintenant la question, a dû se justifier sur cette affaire de financement illégal présumé de sa campagne présidentielle de 2007.

Il a bien sûr démenti une telle accusation, ressortant la vieille ficelle usée jusqu’à la corde de la « boule puante », mais l’important n’est pas là. L’information essentielle de cette interview, c’est qu’il a admis une possible rencontre avec André Bettencourt durant cette période.

Or, jusqu’à maintenant la thèse officielle, encore défendue pas plus tard qu’hier par l’Elysée, c’était de nier une telle entrevue en tête à tête. Il y avait bien eu deux ou trois rencontres, nous disait-on, mais à l’occasion de dîners mondains, toujours avec du monde, et bien avant la présidentielle.

En lâchant un peu de lest pour faire retomber la pression, Nicolas Sarkozy ouvre la boite de pandore de nouvelles questions. La place occupée par l’affaire dans les médias augmente sensiblement de jour en jour et chaque révélation supplémentaire viendra la faire grossir.

L’enquête en cours, les PV d’audition de Patrice de Maistre, sont un livre ouvert pour la presse. On peut le regretter au regard de la présomption d’innocence et du secret de l’instruction mais on peut aussi s’en féliciter car c’est la meilleure garantie que cette grave affaire ne sera pas étouffée.

A l’Elysée et au QG de campagne du candidat Sarkozy, on doit attendre avec une grande inquiétude la prochaine audition de l’ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt.

Les révélations de ces dernières jours tombent au plus mal pour Nicolas Sarkozy à moins de trois semaines du premier tour de la présidentielle. En plus de son handicap d’image et du boulet de son bilan, il doit en plus désormais courir en traînant une casserole de plus en plus bruyante. On a beau se prendre pour super-Sarko, cela fait beaucoup pour un seul homme.

Extrait vidéo de la matinale de Canal+ :

 

A propos de l’Affaire Bettencourt: Mediapart « contre-attaque » par un dépôt de plainte. « Le journalisme n’est pas un délit »


A Lire Aussi :

– Hollande de combat par Dante

 Mélenchon confirme son envol par Arsinoé

– Projet Sarkozy l’arlesienne par Aristote

– Desesperado Sarko par Saint-Simon

– On aura tout vu : Sarko fait de la démocratie participative par Dante

– L’insupportable logorrhée de Sarkozy par Lautréamont

8 Commentaires

  1. Ping : ” Ne change pas Nicolas, reste toi-même ! “ « Ze Rédac

  2. Ping : Sarkozy et l’islamisme : des questions troublantes « Ze Rédac

  3. Ping : Hollande / Royal : accord majeur « Ze Rédac

  4. Ping : François Hollande prêt à présider « Ze Rédac

  5. Ping : Rennes lance le sprint final « Ze Rédac

  6. Ping : Vers un ” croisement des courbes ” à l’envers : de nouveau le doute à l’UMP « Ze Rédac

  7. Ping : Le don de voyance de François Hollande « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s