François Hollande : sang froid et jeu en contre 9

Par Saint-Simon

François Hollande en campagne, le 22 mars 2012 - cc FH2012

François Hollande en campagne, le 22 mars 2012 - cc FH2012

Il le savait, il s’y préparait, la campagne présidentielle, mère de toutes les batailles politiques, serait particulièrement rude. Il l’avait prédit et annoncé à de nombreuses reprises, les sondages qui lui donnaient depuis des mois jusqu’à vingt points d’avance au second tour et huit au premier, étaient déconnectés de la réalité électorale de la France telle qu’elle se manifestera au moment du vote.

François Hollande avait prévenu. Et pourtant, au premier coup de vent, aux premiers coups de boutoir de l’adversaire, aux premiers revers de fortune sondagière, voilà que son camp commence à montrer des signes d’inquiétude et que fusent les premières critiques au moment même où l’UMP redouble d’attaques. Les éternels états d’âme, ou plutôt faiblesses de caractère, qui ont tant affaibli Ségolène Royal en 2007. On finirait presque par oublier qu’il est encore donné largement gagnant au second tour, avec une avance rarement obtenue à ce stade de la compétition.

Dans la bourrasque, le commandant en chef Hollande montre à l’inverse une détermination et un calme impressionnants qui devraient servir d’exemple à toutes ses troupes. Il ne se laisse pas détourner de son cap : ne pas se laisser imposer son rythme par l’adversaire, ne pas céder à l’agitation, rester cohérent dans les engagements pris, ne pas faire de fausses promesses, ne pas descendre dans la campagne de caniveau dans laquelle on cherche à l’entrainer, toujours ramener le président sortant à son bilan pour l’empêcher de le faire oublier.

Cette feuille de route à laquelle il se tient pour éviter le piège de voir sa campagne partir dans tous les sens, n’empêche pas François Hollande de répondre fermement à Nicolas Sarkozy lorsque c’est opportun, et lui permet d’accélérer lorsqu’il le juge nécessaire.

C’est ce qu’il a fait à deux reprises déjà depuis son entrée en campagne. D’abord lors du discours du Bourget qui a pris tout le monde à contre-pied et qui a surpris l’UMP au point qu’elle en est restée sans voix. Une réussite saluée par tous. Ensuite, un mois plus tard en proposant une taxation à 75% des revenus supérieurs à un million d’euros. Pendant plusieurs jours, le débat politique avait tourné autour de cette proposition, Nicolas Sarkozy avait dû se poser en défenseur des riches, et les sondages s’en étaient ressentis.

Le candidat est le même et son sens tactique est toujours aussi développé. Dans les prochains jours, parce qu’il sent que le moment est venu, il saura prendre une nouvelle initiative pour réimposer son rythme dans la campagne.

François Hollande est ainsi. Amateur de football, Il aime le jeu bien léché, mais rien ne vaudra à ses yeux la beauté d’une victoire, quelle que soit la qualité du match effectué pour y parvenir.

Il pratique de la même manière la politique. Il semble parfois jouer sur la défensive ou avec la montre, surtout lorsqu’il mène au score. Peu lui chaut de paraître dominé si cela endort l’adversaire. Mais il possède un art du contre redoutable et à la moindre brèche il s’engouffre et marque le but.

Nicolas Sarkozy, enivré par sa progression dans les sondages, cède de nouveau au péché d’arrogance. Il ne va pas tarder à s’en mordre les doigts.

 

A Lire Aussi :

– Sarkozy n’a pas décidément pas de chance avec les femmes par Arsinoé

– Le mariage du Figaro et de Sarkozy par Beaumarchais

– Cécilia lave le linge sale de Nicolas en public par RichardTrois

– Sarkozy aime Mélenchon… qui ne le lui rend pas par Dante 

– NKM touchée par la grâce par Lautréamont

– Tenez vous, camarades ! par Dante


Photo : Equipe de Campagne FH2012  – Licence Creative Commons

9 Commentaires

  1. Ping : Menteur, tartuffes : ouf, le vrai Sarkozy est de retour « Ze Rédac

  2. Ping : Pourquoi François Bayrou votera Sarkozy « Ze Rédac

  3. Ping : Hollande : le calme des vieilles troupes « Ze Rédac

  4. Ping : Sarkozy : jusqu’où ira l’affaire Merah ? « Ze Rédac

  5. Ping : L’omerta sur l’affaire Merah « Ze Rédac

  6. Ping : Un pays sous hypnose « Ze Rédac

  7. Ping : Sarkozy : vite que la majorité silencieuse le fasse taire ! « Ze Rédac

  8. Ping : Front syndical contre Sarkozy « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s