Sarkozy pour le maintien du filon nucléaire Réponse

par Beaumarchais

Sarkozy visite la centrale nucléaire de Fessenheim - Capture France 2

Quand on aime, on ne compte pas. Nicolas Sarkozy aime beaucoup les centrales nucléaires au point de leur consacrer aujourd’hui sa troisième visite en quelques mois. Au programme, visite et discours devant les salariés de la centrale de Saint-Laurent-Des-Eaux.

A nos confrères journalistes peut-être un peu fatigués après plusieurs semaines d’une campagne pas forcément passionnante mais harassante, nous disons amicalement que leur présence sur place n’est pas indispensables et qu’ils peuvent faire leurs papiers à distance puisque nous sommes en mesure, à Ze Rédac, de diffuser en exclusivité et par avance le résumé de l’intervention de Nicolas Sarkozy devant les employés de cette centrale nucléaire, et de rédiger le compte-rendu de la visite :

1 Je suis heureux d’être dans un lieu d’excellence technologique

2 La France est leader mondial en matière de production d’énergie nucléaire

3 Et pour un plat de lentilles, quelques circonscriptions, on – comprenez le candidat socialiste, ndlr – voudrait brader ce patrimoine national en fermant la totalité centrales nucléaires ?

4 Vous acceptez, vous, de perdre votre emploi pour quelques circonscriptions données aux verts ?

5 Tant que je serai président, je n’accepterai jamais que nos centrales nucléaires ferment tout comme je n’accepterai jamais, comme certains voudraient le faire – comprenez de nouveau le candidat socialiste, ndlr –, que la France renonce à sa force de dissuasion nucléaire

L’assistance, conquise par un tel discours de fermeté et de vérité – enfin un politique qui fait passer les emplois avant cette histoire surfaite de retraitement des déchets nucléaires –, a gravement hoché la tête a chaque fois que le président de la République l’a prise à témoin – quatorze fois pour être précis.

Nicolas Sarkozy est reparti très satisfait de ce déplacement. Dans une confidence off réalisée pour être répété – il ne l’a pas dit mais on l’a deviné –, il a ensuite confié à la soixantaine de journalistes présents : « Vous voyez bien que contrairement à ce que vous dites les gens m’aiment. A chaque déplacement, c’est pareil. D’ailleurs, je leur ai promis de revenir ».

 


A Lire Aussi :

– Sarkozy ou la stratégie de la truite par Aristote

 Quand Sarkozy invente le chômage qui baisse tout en augmentant par Renaudot

– Ne plus laisser respirer Sarkozy par Dante

– La campagne Nananananère par Lautréamont

– Bilan et projet : le ” sarko man’s land ” de la campagne par Beaumarchais

– Ces “faits divers” que Sarkozy ignore par RichardTrois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s