Sarkozy ou la stratégie de la truite 10

par Aristote

Truite s'échappant dans les eaux de Westwater Weir - cc Rupert Fleetingly

Truite s'échappant dans les eaux de Westwater Weir - cc Rupert Fleetingly

Sacré Nicolas Sarkozy. Fuyant comme une truite dans l’eau glacée d’un torrent. Impossible à attraper. Impossible à manœuvrer. Pour preuve l’interview qu’il a accordée ce matin à France Info. Un chef d’œuvre dans l’illustration de la stratégie de la truite. 27 minutes d’entretien dont 17 consacrées à Mohammed Merah. À l’enquête. À la charge lourde sur les socialistes irresponsables et tous ceux qui critiquent la police. Voix offusquée, dans les basses et les graves. 17 minutes pour tortiller encore ce filon sécuritaire qui ne prend décidément pas. Et pour éviter surtout les questions qui fâchent. Notamment la question des affaires.

À ce stade là, posons nous la question sans détour. Hier, Laurent Valdiguié a sorti un scoop dans le JDD. Il évoque un retour de commission rogatoire qui porterait sur des sommes versées en liquide par Patrice de Maistre, homme de confiance de Liliane Betancourt, à l’UMP, autrement dit, puisque nous sommes en janvier et en février 2007, à la campagne du candidat Sarkozy. Une Info capitale reprise sur tous les sites Internet, dont @ZeRedac dès hier et @ArretSurImages puis dans Libération ce matin. Mais à part ça, rien, aucun relais dans les médias de masse traditionnels, encore moins de  dépêche AFP qui donnerait l’alerte et permettrait d’amorcer la pompe. Un silence assourdissant sur ces valises de billet qui ont peut être faussé le match de 2007. Pas de question non plus sur le sujet.

Sarkozy a déroulé, comme il déroule, emmenant ses interlocuteurs là ou il voulait les emmener, au point de nous expliquer que le chômage qui remonte mais modérément est une forme de victoire de sa politique ( voir le billet hilarant de Renaudot sur @ZeRedac )

Pour finir par l’amour de sa famille, le besoin de rester humain quand on est chef d état et patati et patata.

Les bras nous en tombe. Il est 8h31. Fin de l’interview. La truite a filé entre les mains du pêcheur.

Et nous en restons comme deux ronds de flan, guettant la prochaine interview et attendant fébrilement les questions qui fâchent.. Enfin.


A Lire Aussi :

 Quand Sarkozy invente le chômage qui baisse tout en augmentant par Renaudot

– Ne plus laisser respirer Sarkozy par Dante

– La campagne Nananananère par Lautréamont

– Bilan et projet : le ” sarko man’s land ” de la campagne par Beaumarchais

– Ces “faits divers” que Sarkozy ignore par RichardTrois

– Sécurité : Sarkozy, ce procureur impuissant par Hemingway

– Sarko, Le Pen, Hollande, Mélenchon, à J-29, ça castagne par Arsinoé

 Sarkozy : Kadhafi, le retour par Lautréamont


Photo :   Rupert Fleetingly –  Licence Creative Commons.

10 Commentaires

  1. Amusant comme commentaire, j’ai apprécié.
    Par contre, comme deux ronds de flancs… flan
    le flan est le côté d’une pièce de monnaie et non « flancs ».

  2. Ping : Sarkozy : quand c’est cassé, c’est cassé « Ze Rédac

  3. Ping : Sarkozy pour le maintien du filon nucléaire « Ze Rédac

  4. Ping : Une chance dans notre malheur « Ze Rédac

  5. Ping : Politique fiction : La bombe de Maistre explose en pleine présidentielle « Ze Rédac

  6. Ping : Affaire Bettencourt / De Maistre : ça sent le roussi pour Sarkozy « Ze Rédac

  7. Ping : Sarkozy / Le Pen : ça dégénère « Ze Rédac

  8. Ping : Henri Guaino s’accroche aux rideaux de la civilisation « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s