Sarkozy remonte au 1er tour… Et alors ? 8

par Dante

Nicolas Sarkozy à Montauban ce 21 mars 2012 pour rendre hommage aux militaires assassinés.

On s’ y attendait. On s’y préparait. Nicolas Sarkozy remonte dans les sondages. C’est normal. Tout événement qui l’installe à nouveau dans sa posture régalienne, celle du chef d’état protecteur qui gère une crise majeure, qu’il s’agisse de la crise financière, ou depuis lundi, d’une barbarie qui choque le pays, tout événement de cette nature le rehausse et relègue un peu ses concurrents dans l’ombre. Nous sommes là dans  un réflexe naturel de l’opinion, testé et validé depuis toujours pour tous les chefs d’Etat. Qui d’ailleurs utilisent systématiquement les questions internationales, à forte valeur présidentielle ajoutée, les guerres ( on se souvient de Mitterrand à Sarajevo ) ou les drames pour grandir aux yeux du pays qu’ils gouvernent. Nicolas Sarkozy n’échappe pas à cette règle. Elle s’applique à lui. Comme s’applique à lui le caractère temporaire de ce type de sursaut. Car, la première impression passée, reste le retour sur terre. Et en l’occurrence, le retour à la campagne présidentielle. Au débat sur tous les sujets et donc au bilan.

Il n’est pas question d’accuser ici le chef de l’état d’avoir récupèré cette barbarie. Il l’a géré comme il est de son devoir de le faire. Mais tout cela ne change rien à son bilan et à son retour dans une semaine, à son rôle de candidat de l’UMP. Président sortant, comptable de son bilan.

À commencer par celui de la sécurité car il faudra d’abord qu’il réponde à la question que tout le monde se pose aujourd’hui : quelle faille dans le dispositif d’enquête a-téelle pu laisser passer le tueur dégénère après les meurtres de Montauban? Pourquoi, alors que cet homme était connu des services, soupçonné, surveillé, a-t-il pu librement se rendre à Toulouse et abattre de sang froid 4 personnes dont 3 enfants. Et pourquoi ce qui était impossible depuis Montauban est devenu possible en 24h : l’identifier comme l’assassin, le retrouver et l’interpeller ?

Ces questions posées par l’opinion exigeront des réponses.

Les faits, rien que les faits.

Viendra ensuite le temps du débat démocratique sur le bilan, le chômage, le logement, la grande précarité, la retraite, les services publics.

Autant de questions auxquelles il n’a toujours donné aucune réponse puisqu’il n’a toujours pas présenté son projet aux Français.

Et un projet ne peut pas tenir en une seule reddition d’un assassin fou qui justifie sa barbarie par une idéologie délirante.

La reddition de Mohamed Merah ne peut pas être et ne sera pas le seul sujet de débat de ces 31 jours de campagne.

Pas plus que les discours ultra droitiers destinés à prolonger le sentiment de peur et de soulagement parce que des mots forts, brutaux, sont prononcés à une tribune.

En réalité, si Nicolas Sarkozy remonte au premier tour, rien ne change pour le second tour. Car les ressorts du vote restent inchangés, ce pays, qui est le plus politisé du monde, sait faire la part du feu. Sait applaudir un président qui s’est bien comporté dans la séquence, avec maîtrise et une forme d’humanité que chacun lui reconnaît.
Mais sait au si dire à ce président qu’il ne sera pas le prochain pour toutes les autres raisons qui le font plonger depuis 4 ans dans les sondages.

Certes Nicolas Sarkozy remonte très logiquement mais la gauche reste très forte, comme jamais elle ne l’a été. Ce désir de changement, ce désir d’en terminer avec une politique brutale reste très fort et très ancrée dans le tréfonds du pays.

Et s’il reste à François hollande 46  jours pour démontrer qu’il est autre chose qu’un simple instrument pour sortir les sortants, il reste seulement 46 jours à Nicolas Sarkozy pour faire basculer un pays qui souhaite simplement retrouver sa concorde civile, une pays sociale et politique. Une façon de vivre ensemble. Bref… un peu de normal dans cette convulsion permanente d’événements et de comportements.


A Lire Aussi :

– Marine Le Pen a gagné sa journée par Beaumarchais

– Après l’arrestation du tueur de Toulouse, quel choix pour les Français ?  par RichardTrois

– Marine Le Pen, digne fille de Jean-Marie par Hemingway

– La tuerie de Toulouse aurait-elle pu être évitée ? par Dante

– L’Arrestation du tueur de Toulouse : l’impact sur la présidentielle par Dante 

– Jospin / Rocard : l’éternel retour des vieilles reines de beauté par Arsinoé

8 Commentaires

  1. Vraiment, Dante, tu te fais du mal.

    C’est fini.

    Hors retournement hallucinant de situation, tel de nouveaux attentats tandis que le suspect est abattu, Sarkozy va être réélu.

  2. Ping : Drame de Toulouse : l’attitude des candidats au crible « Ze Rédac

  3. Ping : Les sales méthodes de l’UMP « Ze Rédac

  4. Non Aqz, Sarkozy ne gagnera pas, son bilan va le rattraper…il reste encore 45 jours et la campagne n’est pas finie loin de là..même si la séquence actuelle le fait remonter dans les sondages…. mais le ton va changer de part et d’autre et des questions se posent sur le programme de ce candidat président……

  5. Ping : Nicolas ” Bush “ « Ze Rédac

  6. Ping : NKM, petite frappe ? « Ze Rédac

  7. Ping : Hollande et Sarkozy repartent en campagne, la sécurité en bandoulière « Ze Rédac

  8. Ping : La barbarie Merah : le temps des questions arrive « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s