Halal, civilisation et peine de mort de retour dans la campagne 4

par Lautréamont

Marine LePen sur ITele commentant l'arrestation de l'assassin de Toulouse

En deux heures, Marine le Pen  et Claude Guéant, dans un numéro de jumeaux diaboliques, ont posé les jalons de ce que va être ce dernier mois de campagne présidentielle. Une campagne pestilentielle où les valeurs les plus brutales, les plus stigmatisantes vont enfler, se renforcer comme un vent mauvais qui pousse le mauvais navire : celui du candidat UMP.

Qu’a-t-on entendu ce matin, dans cette logorrhée insupportable : la guerre qu’il faut déclencher contre des groupes politico religieux, le rétablissement de la peine de mort. Ça, c’est Le Pen . Pour ce qui est de Guéant, il déroule ses fiches sur l’assassin dégénèré comme s’il les avait déjà préparé, comme un discours où on lit en creux : je vous l’avais bien dit, il y a des civilisations inférieures. Et revient naturellement en écho ses propos sur la viande halal et cette posture ultra-droitière qui cloue sur une même croix l’immigré et le délinquant.

Le profil du tueur offre sur un plateau à cette clique des extrêmes une fin de campagne comme elle les zone : brutale, stigmatisante, avec le culte de l’homme fort, Nicolas Sarkozy.

On notera également les propos de Bayrou, enfermé dans son étau centriste et qui veut en sortir. Il évoque les germes explosifs dans la société français, sous entendu le conflit israélo-palestinien. Et voilà cette droite, car le centre est à droite, plaquant d’elle-même sur des millions de citoyen d’origine musulmane un conflit mortel, dont la quasi-totalité se moque.

Cette réthorique qui s’enclenche avec l’arrestation de Mohammed Merah et qui va courrier jusqu’au 6 mai est insupportable.

Face à elle, pour le moment, Francois Hollande a choisi le silence. Silence du candidat, silence de ses porte-parole. Il fait le choix de la raison pour ne pas se laisser embarquer dans le flot d’images en live.

Certes mais face à ce rouleau compresseur médiatique et ultra-droitier, le candidat PS doit opposer le courage, le cran et la force de la bienveillance, de la fraternité et de la République, qui ne sont pas des valeurs tièdes. Cette semaine se joue la campagne présidentielle.

On sait les Français lucides  et attentifs à tous les détails que veulent leur masquer les politiques. Pour le moment, les mots , la force brute semblent envahir le paysage. À la gauche de démonter qu’il ne s’agit en fait que d’un arbre qui cache la forêt des désastres engendrés par Nicolas Sarkozy. Et faire se lever un grand vent qui balaye tous ces miasmes.



A Lire Aussi :

– L’Arrestation du tueur de Toulouse : l’impact sur la présidentielle par Dante 

– Jospin / Rocard : l’éternel retour des vieilles reines de beauté par Arsinoé

– Après la tuerie de Toulouse, fin de trêve par Lautréamont

– Reprendre la campagne par Dante

– Tuerie de Toulouse : une campagne et des questions en suspens par Lautréamont

– Tuerie de Toulouse : l’ombre de 2002 par Dante


4 Commentaires

  1. Ping : La tuerie de Toulouse aurait-elle pu être évitée ? « Ze Rédac

  2. Ping : Marine Le Pen, digne fille de Jean-Marie « Ze Rédac

  3. Ping : Après l’arrestation du tueur de Toulouse, quel choix pour les Français ? « Ze Rédac

  4. Ping : Marine Le Pen a gagné sa journée « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s