Après l’arrestation du tueur de Toulouse, quel choix pour les Français ? 14

Par RichardTrois

Intervention du RAID pour l'arrestation de l'assassin de Toulouse - Capture BFMTV

Alors que l’arrestation de l’assassin de Toulouse est en cours, le sentiment de soulagement prédomine. Mais ce soulagement est mêlé d’inquiétude. Inquiétude liée à la tournure que prend le débat présidentiel.

Il est déjà loin le sentiment d’unité nationale qui a prévalu et s’est imposé à tous lundi matin. Ainsi Marine Le Pen invitée d’iTélé ce matin et première à s’exprimer revenait sur ses « fondamentaux » dénonçant le laxisme et exigeant  la « guerre » contre les islamistes. Pourtant face à cette adversité, ce drame, le plus atroce qui soit, nous avons pu constater que nous pouvons être une Nation, unie au-delà de nos différences, de nos origines, de nos religions.

Alors que l’opinion se cristallise dans les 3 dernières semaines d’une élection présidentielle, les indécis vont faire leur choix à la lumière des derniers évènements, en s’attachant à d’abord à ce que sont les candidats, en observant à la loupe leur attitude. Les personnalités autant que les valeurs qu’ils portent.

Ce choix va se faire entre la force, une force brute incarnée par Nicolas Sarkozy et reprise dans son slogan de campagne et le rassemblement, l’unité du pays que porte François Hollande, inlassablement depuis des mois.

Pour incarner la force, Nicolas Sarkozy n’aura pas grand-chose à faire, servi par sa position régalienne et par les évènements qui feraient oublier que cette image de force n’aura pas permis d’éviter l’insécurité, la progression des violences aux personnes ni ces sauvages assassinats antisémites.  Il n’aura pas besoin d’en rajouter. Il a déjà posé les jalons en emboitant le pas du Front National sur la question du Halal, en jouant par avance sur les peurs, les amalgames. Il suffit, pense-t-il maintenant de laisser faire un vote réflexe.
La gauche ne peut pas laisser cette fausse image de force s’installer. Cette force d’un seul ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt de la division sur laquelle elle fait son lit.

En incarnant le Président de l’unité da la Nation, François Hollande peut opposer la force du rassemblement à l’instrumentalisation de la peur. Cette force du rassemblement puisera au plus profond de nous-mêmes, au plus profond des sentiments que nous avons ressenti ce lundi et qui nous ont tous unis face à ses abjects assassinats. La France ne peut être forte que si elle est rassemblée. Et François Hollande est le mieux placé pour incarner cette force là. Celle qui nait de la Fraternité.


A Lire Aussi :

– Marine Le Pen, digne fille de Jean-Marie par Hemingway

– La tuerie de Toulouse aurait-elle pu être évitée ? par Dante

– Halal, civilisation et peine de mort de retour dans la campagne par Lautréamont

– L’Arrestation du tueur de Toulouse : l’impact sur la présidentielle par Dante 

– Jospin / Rocard : l’éternel retour des vieilles reines de beauté par Arsinoé

– Après la tuerie de Toulouse, fin de trêve par Lautréamont

14 Commentaires

  1. La gauche française est hyper conservative. Aveuglée par son idéologie, elle est incapable de prendre des décisions courageuses et reconnaitre ses erreurs depuis 30 ans et tourner la page se son laxisme légendaire.

    Chevenement est bien le seul à gauche avec un peu de courage mais il est seul.

    Cela a fait perdre Jospin. Qui ferait confiance à Hollande pour défendre la France ? Pour oser s’attirer la foudre des medias bien pensant et mettre un frein à l’immigration incontrôlée.
    Taper sur les riches, cela plaint aux foules, aux médias et cela ne mange pas de pain, c’est politiquement correct.

  2. C’est assez presomptueux de votre part de faire croire que François Hollande ne peut défendre la France. Si vous pensez que le thème de la sécurité est propre de la droite, vous vous trompez. Développer des thèses de rassemblement, de l’unité ne veut pas dire faible. L’unité n’exclut pas de faire le tri et de sélectionner des éléments de nuisance afin de préserver notre bien commun: la France.

    • C’est bien ce que j’écris dans dans ce papier. La vraie force c’est celle qu’incarne François Hollande, c’est celle qui s’appuie sur la cohésion de la Nation. La force brute et solitaire d’un Nicolas Sarkozy est au contraire dangereuse pour le pays.

  3. Hollande n’a pas de carisme, ne sait pas prendre une décision, a un programme économique hors contexte et hors emploi. S’il est élu, il fera tres certainement couler la France.Jugez d’ailleurs l’analyse des grand économistes sur son programme.

    • François Hollande a été désigné par plusieurs millions de Français et il sait parfaitement prendre une décision, pour preuve son parcours politique. Et la différence avec Nicolas Sarkozy c’est que lui prendre les bonnes décisions.
      Nous payerons longtemps par exemple le sauvetage des banques en 2008 où Nicolas Sarkozy n’a pas pris de participation en échange de l’aide donnée. Où en 2010 lorsque les premiers problèmes avec la Grèce sont arrivés et qu’il a suivi aveuglément Angela Merkel.

  4. Ping : Marine Le Pen a gagné sa journée « Ze Rédac

  5. Ping : Sarkozy remonte au 1er tour… Et alors ? « Ze Rédac

  6. Ping : Drame de Toulouse : l’attitude des candidats au crible « Ze Rédac

  7. Ping : Toulouse : la haine au cœur et les questions qui fâchent « Ze Rédac

  8. Ping : Les sales méthodes de l’UMP « Ze Rédac

  9. Ping : Nicolas ” Bush “ « Ze Rédac

  10. Ping : NKM, petite frappe ? « Ze Rédac

  11. Ping : Hollande et Sarkozy repartent en campagne, la sécurité en bandoulière « Ze Rédac

  12. Ping : La barbarie Merah : le temps des questions arrive « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s