Fusillade de Toulouse : ne prenez pas en otage ce drame 13

Par Arsinoé

Sortie Ecole - cc Julie Kertesz

Trois enfants, un professeur. Morts. Devant une école juive. Sauvagement assassinés. L’enquête dira qui et pourquoi ? Reste pour le moment un sentiment de néant, un goût de cendre dans la bouche. Comment peut-on tuer des enfants, qu’ils soient juifs ou pas ?

En l’occurrence, ils le sont et c’est notre rêve républicain qui se brise un peu plus. Mais attention, amis politiques de tout bord, ne prenez pas en otage le chagrin, la colère et la révolte qui naissent sur une telle tragédie.

N’instrumentalisez pas ce fait divers pour démontrer je ne sais qu’elle théorie. La seule question qui vaille est la suivante : Comment peut-on tuer des enfants, en pleine rue, en plein jour, dans un pays qui s’appelle la France.

Pour le reste épargnez nous ce que nous avons déjà subi lors des précédentes campagnes présidentielles, en mille fois moins grave. Les synagogues qui brûlent à pâques, en 2002, et papy Voise, le visage tuméfié à la une de tous les 20h. Et en 2007, les incidents de la gare du nord.

Autant de prétextes pour faire campagne.

Aujourd’hui, des enfants sont morts. Seul le silence et des explications policières sont nécessaires. Seule la solennité et la pudeur pourront s’accorder à cette charge.

Le temps des explications viendra. Le temps de décortiquer les discours de haine et de division qui imbibent ce pays depuis trop d’années. Mais aujourd’hui, épargnez-nous les déclarations superfétatoires et péremptoires.

Soyez pudiques et responsables. Merci pour eux. Merci pour nous.


Photo : Julie Kertesz – licence Creative Commons

13 Commentaires

  1. Très bon billet et entièrement d’accord avec vous.
    Mais juste une formulation ambiguë, très certainement due à la rapidité de votre juste réaction.
    « Comment peut on tuer des enfants, qu’ils soient juifs ou pas ? »
    J’aurais préféré que la phrase s’arrête après « enfants »

    • Et aussi « en mille fois plus grave » Je ne vois plus grave que le fait de tuer un enfant.

  2. Ping : Sarkozy et les affaires : l’omerta rompue par Royal « Ze Rédac

  3. Je pense que des gestes comme celui-là ne peuvent s’expliquer. Ils ne peuvent que mettre dans le désarroi, les familles, les enfants témoins, les français, le monde entier.C’est une abomination. Je suis de tout coeur avec les familles et espère sincèrement que ce (ou ces) tueur sera vitre rattrapé et qu’il paiera une telle abomination.

  4. Ping : Royal / Sarkozy : la bataille sur twitter « Ze Rédac

  5. Ping : Tuerie de Toulouse : l’ombre de 2002 « Ze Rédac

  6. Ping : Tuerie de Toulouse : une campagne et des questions en suspens « Ze Rédac

  7. Ping : Reprendre la campagne « Ze Rédac

  8. Ping : Après Toulouse, premières escarmouches « Ze Rédac

  9. Ping : Après Toulouse, Cécile Duflot attaque « Ze Rédac

  10. Ping : Dix candidats à la présidentielle. Malgré tout. « Ze Rédac

  11. Ping : Après la tuerie de Toulouse, fin de trêve « Ze Rédac

  12. Je ne comprends pas comment on peut lier ce qui c’était passé à Toulouse, dans une école, avec le campagne électorale, en tout cas, merci de ressusciter cette image, d’entente des gosses sortant de l’école (avec ma petite fille et ses copains), d’habitude on me le demande, mais cela ne fait rien. Je suis heureuse qu’une photo comme cela est utilisée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s