Royal de combat et d’idées 8

par Dante

Ségolène Royal sur France 5 : combat et idées

Coucou la revoilà. Comme toujours, elle revient dans le jeu, Ségolène Royal, quand on a besoin de secouer un peu le cocotier. Quand tout devient un peu terne, gris et sans passion. La semaine de François Hollande fut sobre et le rassemblement au cirque d’hiver avec Lionel Jospin ce week-end end pour parler d’Europe n’a pas donné matière à être particulièrement rassurant sur ce supplément d’âme que semblent demander les électeurs de gauche. Le supplément d’âme, ou au moins, le supplément de combat est revenu hier sur France 5 avec Ségolène Royal qui a sorti son grand sabre pour parler des questions qui fâchent, jamais posées jusqu’à présent clairement dans le débat : en l’occurrence l’affaire Karachi.

Affirmant que Sarkozy a peur d’être battu le 6 mai car il redoute la perte de son immunité. Cash, version Royal, directe, comme lorsqu’en juillet 2010, elle avait évoqué un système corrompu. La droite a eu beau hurler, Ségolène Royal avait porté le fer là où ça fait mal.

Sur France 5, elle a à nouveau frappé juste. Là où le bat blesse et là où aucun journaliste, étourdis par la logorrhée sarkozyste ou sa menace, ne s’est réellement aventuré. On peut le regretter mais Ségolène Royal a ajoute sa frappe, rendant un immense service au candidat socialiste qui ne peut se permettre, au regard de la stratégie de sobriété choisie, de porter ce genre de coup. À Ségolène Royal également la radicalité mélenchonienne.

D’ailleurs les deux s’apprécient, ça n’est un secret pour personne et en septembre 2010, ils se sont retrouvés lors de la fête de la Fraternité, ensemble, contre les retraites et pour un référendum.   » Alliés  » Ségolène Royal à lâché le mot. Alliés avec Jean-Luc Mélenchon. On peut également ajouter, pour ceux qui suivent avec attention la gauche depuis des années, que le discours prononce à Bastille par le charismatique leader du front de gauche sur la 6 ieme république, ressemblait fortement au discours de Ségolène Royal, en mars 2007 sur la 6ème république. Pouvoir au peuple, démocratie participative (portée par la gauche socialiste de Melenchon depuis les années 70). C’est dire si les passerelles sont grandes entre cette gauche là et la social-démocratie rougie de François Hollande.

Comme toujours, Royal, moqueuse et plus que décontractée, à frappe juste. Mais il ne faudrait pas oublier ses positions sur l’immigration, à la fois sévères ( en finir avec les filières clandestines ) et humaines ( financer massivement le co-développement ) un discours nouveau dans le paysage socialiste mais qui sera de toute façon relayé, tant la gauche n’en peut plus de perdre à force de s’enfermer dans la caricature des bons sentiments.

Ségolène Royal est donc revenue avec un sabre et un goupillon, le combat et la liturgie citoyenne. Son meeting commun avec François Hollande à Rennes, mardi soir, devrait donc être l’un des grands événements de cette présidentielle 2012. Avec une dimension humaine évidente (la dernière fois qu’on les a vu en duo politique, c’était au printemps 2007 à Limoges) et une force politique incontournable. À Hollande la force de la construction pierre à pierre, à Royal la force de l’élan et du combat à nulle autre pareille.

Un duo de choc à un moment clé de la campagne, c’est à dire un mois du premier tour.

Hollande / Royal à Rennes, Mélenchon à Bastille. Sarkozy n’a qu’à bien se tenir !


A Lire Aussi :

 Mélenchon – Hollande, ensemble tout devient possible  par Lautréamont

– Sarkozy à Lyon : Lettre ouverte à Nicolas par Dante

– Villepin : tout ça pour ça … par Saint-Simon

– A Lyon, Nicolas Sarkozy trépigne … encore par RichardTrois

– Sarkozy : de Villepinte au “Grand Petit Journal”, l’illusionniste par Lautréamont

– Carla : dodo l’enfant do par Matrix

8 Commentaires

  1. Entièrement d’accord avec l’article : Ségolène Royal, par son côté iconoclaste et la popularité gagnée en 2007, fait un bien fou au candidat Hollande.
    Je n’en étais pourtant pas un grand fan en 2007. En 2012 en revanche, elle a acquis une dimension capitale pour faire gagner son camp, clairement, elle influera beaucoup.
    Personnellement, je rêverais de la voir en contradictrice de Sarkozy dans un débat, je pense qu’avec la pression en moins par rapport à 2007, elle l’éclaterait !

  2. Dommage qu’il y ait si peu de socialistes qui aient le courage de parler de tout ce que les médias zappent depuis le début de cette campagne : les affaires Karachi, Woerth-Bettencourt, Tapie, Takkiedine, Gaubert et de leurs ramifications. A moins que dans la stratégie PS, elle soit la seule qui ait le droit de rafraichir de temps à autre la mémoire des vedettes médiatiques.

  3. Ping : Mélenchon à la Bastille : un parfum de front populaire … en photos « Ze Rédac

  4. Vu de l’Etranger, cela paraît complètement effarant que rien ne soit relevé par la Presse française conventionnelle concernant Mr Sarkozy et les affaires qui lui collent aux basques, alors qu’elles font parfois la Une hors de nos frontières.
    Que ce soit Royal qui lève une nouvelle fois cette omerta en dit long sur l’état de notre pays dont un ami étranger
    me disait non sans moquerie qu’il n’avait rien à envier à ce qui se passe dans certaines dictatures.
    Quant à Ségolène Royal, on ne peut que mesurer le courage de cette femme qui n’est pas l’apanage de beaucoup de politiques, malheureusement.

  5. Ping : Sarkozy et les affaires : l’omerta rompue par Royal « Ze Rédac

  6. Ping : Royal / Sarkozy : la bataille sur twitter « Ze Rédac

  7. Ping : Tuerie de Toulouse : l’ombre de 2002 « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s