DPDA : Hollande n’a pas fendu l’armure mais … 14

Par Arsinoé

François Hollande à Des Paroles et Des Actes - capture Ze Rédac

François Hollande à 40 jours du 1er tour - capture ZeRédac

C’est Hélène Jouan qui le dit, à la fin de l’émission Des paroles et des Actes :  » Vous n’avez pas fendu l’armure « . Pas encore en tout cas.

Un candidat sérieux, solide, plus cassant qu’à l’accoutumée pour briser un peu cette image de « gentil » élégant face à la meute un poil barbare qui s’agite, envoie les lacrymo sur les syndicalistes, traite les journalistes de couillons, et envoie son plus beau spécimen, avec sa rangée de dents blanches prêtes à bouffer les mollets des surfeurs, j’ai nommé Jean-Francois Copé, débattre face au candidat socialiste.

Un candidat qui a donc musclé son propos hier soir. Sur l’immigration, il annonce la création d’une brigade chargée de lutter contre les filières clandestines et surtout le vote chaque année par le parlement d’un quota d’immigration économique. Sans oublier la taxations des exilés fiscaux vivant en Suisse, en Belgique ou au Luxembourg, se rapprochant ainsi de Jean-Luc Mélenchon et de Nicolas Sarkozy. Rendez-vous, les ultra-riches, vous êtes cernés.

Un Hollande très pédagogue, enlevant haut la main le duel face à Jean-François Copé qui ne peut décidément pas s’empêcher de suinter l’arrogance, avec ce petit sourire en coin qui a toujours l’air de vous dire « mon pauvre imbécile  » ce qui n’eut pas l’heur de plaire à François Hollande, qui lui asséna deux coups de cuillères à pot sur le bec. À la niche,  Copé (niche Copé , jeu de mot, facile je l’accorde).

Qu’a-t-on appris que nous ne savions déjà ? Rien si ce n’est que le candidat socialiste rit assez peu et que FOG, qui n’est jamais en veine de lyrisme et de psych-politique à vu dans les yeux de Hollande « une lueur » là où il avait trouvé Sarkozy la semaine dernière « triste ». Pour toute consultation et divan, le docteur FOG est à votre disposition, amis politiques. N’hésitez pas. Il verra tout de suite si vous êtes triste, gai ou si votre lueur est éteinte ou allumée.

François Hollande très maîtrisé mais agace sur deux points.

Mélenchon et ses meetings qui enflent comme la courbe de ses sondages. Là, on touche au délirant, des salles à 15.000 personnes. Du jamais vu pour un candidat de l’aile radicale. Méluche secoue le train-train de la campagne bipolaire. François hollande observe. Et à la question sur le vote utile, il ne tombe pas dans le piège mais répond très justement « tout vote est utile« . On a senti un François Hollande n’insultant pas l’avenir et qui à l’évidence prépare la riposte pour canaliser l’élan qui se porte sur Jean-Luc Mélenchon.

Étonnant également le passage qui suit la diffusion du reportage sur le lancement de l’opération porte à porte, fait par Ségolène Royal en banlieue mercredi dernier. Voilà une femme, ex-candidate à la présidentielle, qui a accepté de faire une campagne d’une loyauté exemplaire, totalement engagée. Qui monte les étages et met en scène le porte à porte pour encourager des milliers de bénévoles à en faire autant. Qui est exemplaire dans son comportement, ce qui n’est pas le cas de tout le monde en retour dans le camp Hollande (cf. Le Bourget), qui donne, se donne et reste digne.

Et qu’en dit François Hollande ?  » Oui elle fait beaucoup, comme Martine Aubry, comme Laurent Fabius « . Ah bon ? Il est vrai qu’on voit beaucoup Martine Aubry dans les cages d’escaliers ou même sur les plateaux télé. Il est vrai qu’on voit beaucoup Laurent Fabius battre la campagne. Le ton était tellement peu aimable que Michelle Delaunay, député de Bordeaux, pourtant peu encline à ce genre d’émotions et soutien de Hollande dans la primaire citoyenne, tweeta illico presto « François,  tu devrais en faire un poil plus à l’égard de Ségolène. Elle est si forte et si loyale ! » un tweet ré-tweeté des dizaines de fois, c’est dire si la distance a choqué le Landernau.

On se demande bien pourquoi le candidat PS garde une telle distance à l’égard de celle qui l’a fait brillamment désigner en octobre dernier. Pudeur? Volonté de ne fâcher personne ? Y-aurait-il des soutiens de Hollande peu réjouis à l’idée de voir revenir Ségolène Royal dans le jeu ? Mystère, mystère. En tout cas, ce fut un moment de gêne perceptible par tous.

À l’évidence le cas Royal n’est toujours pas totalement réglé dans l’esprit de François Hollande. Remarquez, il reste 55 jours avant le 6 mai, y’a le temps.

Pour le reste, il m’a bien plu,  ce candidat . Pas matamore. Pas moulinant, maîtrisant ses dossiers, avec un cap, une boussole. Apaisé, apaisant, normal, quoi … C’est peut être moins fantasmagorique mais ça repose . Pas de zig zag d’embardées de stop and go façon Nicolas Sarkozy qui joue à l’enfant turbulent, avec François Hollande, nous entrons enfin dans l’ère du grand frère. Posé, calme qui vous apprend à faire vos devoirs sans s’énerver.  Alors certes, il n’a pas vraiment fendu l’armure ce soir mais il lui reste 40 jours pour le faire.


A Lire Aussi :

– DPDA : Arrogance et vanité de Copé par Lautréamont

– Florange : Sarkozy s’énerve … encore par Arsinoé

– Sarko lacrymo : la faute par Arsinoé

– François Hollande : Fendre l’armure par Dante

– Sarkozy : A l’UMP c’est chacun pour soi et gifles pour tous par Arsinoé

– L’Ascension Mélenchon par Dante

14 Commentaires

  1. Ségolène Royal est active, certes, mais elle dit et fait aussi beaucoup de bêtises … Ex. Ele fait « protéger » au titre de « marques », ses expressions favorites et aussi tenté de le faire pour celles qui appartiennent à tout le monde, : l’expression « ordre juste », la notion de « Fête de la Fraternité » ! … Pour celui-là quand même, il y a eu un recours ! …
    François Hollande a donc raison : ne la montons pas en épingle plus que les autres, car si elle en fait beaucoup, elle en fait aussi parfois un peu trop … qui peut faire perdre une élection ! …Elle l’a appris d’ailleurs en 2007, à ses dépens.

  2. N’mporte quoi,elle est remarquable,pas un socialiste ne soutient Hollande comme elle le fait,quant à ses phrases,comme vous dites ,reprises par l’ensemble des politiques,droite comme gauche,montre bien qu’elle a toujours un temps d’avance.La protection des marques est essentielle,pour l’industrie textile ,en particulier;De plus elle a perdu l’élection grace a ses copains socialistes qui l’ont écrasée,ou ignorée(Hollande le premier),ou pire qui ont voté à droite ou au centre dés le 1er tour 2007(Aubry,DSK,la Jospinie)Alors ,pas de leçon à donner prenez plutôt vos baskets et allez faire du porte à porte ,

    • Kikilou, je ne donne aucune leçon, mais mon opinion, puisque c’est permis sur ce blog.
      Je chausse en effet mes basketts pour le sport.
      Quant à les mettre pour aller faire du porte à porte, non : J’ai plus de respect que cela pour les gens auxquels je rends visite. Le porte à porte, je m’y attèle, en effet. Ma section, comme un tas d’autres, l’a organisé depuis de nombreuses semaines, sans attendre le clip de Ségolène Royal … faudrait quand même pas inventer l’eau chaude ! …

  3. Je les vois déjà venir ces chiens et chiennes de garde… si FH perd l’élection en 2012 ils/elles ont déjà leur bouc émissaire, tiens! encore de la faute à Royal?
    C’est si facile pour les médiocres de ne pas vouloir reconnaître la paille dans sa propre vision et de se décharger en les dénigrant systématiquement et sans raisonnement valable les personnes intègres et entières qui par le respect et l’éthique comportementale dont ils/elles font preuve mettent en évidence les failles de ceux et celles qui sont présenté(e)s par les ladyapolline comme des parfaits… personnellement, les « parfaits » m’ont toujours terrorisée.
    Oui, Royal fait de choses qui ne vous plaisent pas, madame, ou dois-je vous dénommer « lady »? – Le ridicule de votre pseudo ne tue pas mais, à mes yeux, n’est qu’un lapsus ou acte manqué de vos aspirations sociétales, communes aujourd’hui à une partie de ceux et celles pour qui être socialiste se résume à avoir une carte du parti ou à se faire élire en son nom – « des choses » dont vous tenez la comptabilité oubliant ou en prenant soin pour ajuster votre faux bilan, en sarkozye tout est devenu possible, les propositions politiques qui sont aujourd’hui reprises par tous les candidats et qui n’auraient jamais vu la lumière sans le travail acharné d’opposition frontale et solitaire fait par cette femme débout durant ces dernières cinq années.
    En oubliant aussi les actions concrètes mises en place lors des passages aux gouvernements ou en tant que présidente de région, actions qui font partie aujourd’hui des avancées sociales du quotidien des Français(e)s.
    En oubliant aussi le fond de son combat politique associé depuis toujours à la défense et prise en compte de l’environnement.

    La bravitude est un concept qui s’accorde avec l’esprit du socialisme jauresien, difficile à saisir par les esprits superficiels, c’est vrai, mais esprit universel qui trouvera toujours des individus humains pour le porter en avant.

    • Ketty, j’avais en effet déjà remarqué lors de précédentes actions politiques, l’agressivité des partisans de Ségolène Royal qui s’en prenaient à la personne des militants qui n’étaient pas de leur avis. Cela n’est ni digne ni opportun.
      Je note que vous me traitez de chienne, qu’elle soit de garde ou non, n’enlève rien à l’affaire.
      Je note aussi que vous vous en prenez à mon pseudo : le pseudo « Apolline » étant indisponible, j’ai du le faire précéder de Lady qui m’a paru en effet, tout aussi vulgaire que « Miss » … mais quoi mettre ?
      Le reste de votre réponse, je ne le comprends pas … Je milite depuis de nombreuses années … ce ne sont pas les numéros de claquette qui m’impressionnent ni les « mots » … protégés comme des « marques » … procédé d’une immense maladresse surtout lorsque l’on cherche à s’accaparer la « Fete de la Fraternité » … Certaines personnes perdent la tête après un temps trop long d’exercice du pouvoir. Je suis pour la « rotation des tâches » y compris politiques.

  4. Dès le déduit de la campagne présidentielle de Ségolène Royal en 2007, François Hollande a été mauvais joueur, faisant des déclarations contradictoires propres à la faire passer pour quelque peu infantile, peu crédible…
    Il n’a toujours pas digéré…
    Et puis « quelqu’un m’a dit » que sa nouvelle compagne est très jalouse, ce qui peut être une autre explication ( moins crédible).
    Si Ségolène Royal avait l’impudence de faire une remarque, l’UMP comme le PS la laisserait être accusée de « victimisation »!
    Mais elle a montré, après le discours du Bourget, qu’elle savait surmonter ces pressions médiatiques. Les coups bas à répétition en ont fait une véritable « femme debout »!

  5. Ping : Carla : dodo l’enfant do « Ze Rédac

  6. Ping : Comment Nicolas Sarkozy peut-il rebondir ? « Ze Rédac

  7. Ping : Après le Grand Journal : Sarkozy, Janus aux 2 visages « Ze Rédac

  8. J’ai suivi et agi lors de la campagne de Ségolène Royal … et pourtant ce n’était pas ma candidate aux primaires … J’étais à Charletty ! … J’ai franchi les grilles fermées, mais si, mais si ! … En avez-vous fait autant ? Fallait pouvoir et être motivé ! … Ce jour-là, j’ai su que Ségolène Royal avait perdu ! … Ses incantations me glaçaient jusqu’à la moëlle … J’ai une autre idée de la dignité … Il s’avérait vraiment qu’elle avait perdu sa boussole.
    C’est mon opinion et mon ressenti de ces évènements. S’ils vous mettent en colère, j’en suis désolée, mais je n’y peux rien changer.

  9. Ping : Pourquoi François Hollande va devoir reprendre l’initiative « Ze Rédac

  10. Chacun son opinion et son ressenti, ladyappoline, le mien était différent du vôtre.
    Mais à l’heure de l’unité, critiquer (sur le passé, en plus) un des meilleurs soutiens de Hollande ne me paraît pas judicieux.
    Et j’aimerais quand même que les proches de Hollande (et Hollande lui-même) tiennent un peu plus compte de la loyauté de Royal…
    Sans revenir sur 2007, je fais partie de ceux qui ont trouvé assez nul de l’avoir zappée de la vidéo initiale du Bourget : même Jospin y était !!!
    Enfin…
    Tous ensemble, tous ensemble !!!!

  11. Apolline, J’ai pu constater que souvent ceux et celles qui s’en prennent de la façon la plus irrationnelle, je ne parle parle pas des virulents souvent à côté de toute idée politique dont l’on reconnait rapidement les missionnés à solde, à cette responsable politique ce sont des personnes qui l’en veulent de ne pas avoir réussi en 2007. Il semblerait que ce soit votre cas.
    D’autres ont échoué avant elle mais n’ont pas développé cette hargne qui frôle parfois le réflexe conditionné.
    Certainement que Royal est en partie responsable de son échec en 2007, de la même manière que tous ceux qui ne sont pas arrivés précédemment. Ce que l’on ne pourra jamais lui reprocher c’est d’être descendue dans le caniveau, d’avoir comploté pour faire gagner l’autre camps affronté, celui de l’argent, celui des valises remplies de billets. Son combat c’était celui d’une autre vision sociétale, celui des idées et valeurs humaines et elle ne l’a pas gagné, c’est un fait.

    Pourquoi je dis réflexe conditionné? Je me réfère à mes propres réactions et les compare à ces interventions récurrentes, que même si je le pense, je ne nommerai pas « pavloviennes » de crainte que vous ne détourniez encore l’image au profit de votre propre victimisation. Avant d’exprimer donc mes propres réactions publiques comme c’est le cas ici, lorsqu’il s’agit de responsables politiques candidats à une élection j’élimine la colère, même si parfois je la ressens devant tant de mystification et double langage, pour ne rester que dans l’argument; rarement ou jamais vous ne me trouverez dans l’invective, la démolition ou la sortie de route à travers des émotions ou impressions. Votre histoire de marques n’est pas un argument politique.

    Royal n’est qu’un individu humain avec une ambition personnelle très développée, caractéristique commune (nécessaire?) chez les individus qui se vouent à la politique, ce qui n’est pas forcement négatif lorsque l’on sait maîtriser cette ambition et la mettre au service de l’autre ambition qui guide au départ la plupart de ces individus, l’ambition collective et de ce côté Royal a fait et continue de faire la démonstration de la force et détermination dans ses convictions socialistes-jauresiennes pour soumettre par la volonté son ambition personnelle au bénéfice de son l’ambition collective.

    Sa manière de faire, la crédibilité de ses actions, sa personnalité ont lève en 2006 un immense espoir, la motivation de la part des gens qui n’y croyaient plus en politique, la passion au point de faire à certain(e)s franchir des grilles… et pas seulement que physiques; elle a fait croire et espérer. Cet espoir qui s’est levé va au-delà de l’enjeu de la présidentielle, c’est le socialisme et ses valeurs réveillées, pour simplifier, c’est le ségolénisme.

  12. Ping : Sarkozy : de Villepinte au Grand Petit Journal, l’illusionniste « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s