Après le Grand Journal : Sarkozy, Janus aux 2 visages 15

par Dante

Sarkozy au Grand Journal - Montage LePost

Sarkozy au Grand Journal - Montage LePost

Canal+ peut se flatter d’avoir réussi un exploit majeur : offrir près de 2h de plateau à Nicolas Sarkozy sans distance, sans recul, sans aucune question qui fâche. Rien, un plateau d’argent pour permettre au candidat Sarkozy de faire oublier le président Sarkozy.

Un Sarkozy jovial, bon enfant, mettant les rieurs de son côté et Jean-Michel Aphatie en boîte, ce qui est assez rare… Las rien, un sentiment d’avoir vu des animateurs se bidonner aux bonnes blagues du candidat.

Qui a effacé d’un coup d’ardoise magique son bilan. En revenant à la crise. Tout est la faute de la crise, tout. Le prix de l’essence, le manque de logement, les 400.000 chômeurs en plus, la casse industrielle, tout est la crise.

Un festival de gaudriole et de bonnes blagues  (« moi je suis toujours d’accord avec Carla, par principe« ). Un ton de fausses confidences, de fausses intimités, sous le regard narquois de Michel Denisot,  le regard pantois de Jea- Michel Aphatie qui a, il faut le reconnaître a posé quelques questions mais sans jamais aucune relance : Sur Gérard Depardieu qui affirme que Sarkozy lui a arrangé quelques affaires…  Sarkozy droit dans les yeux répond : Depardieu ne m’a jamais rien demande. Sur le fait qu’il a découvert que la moitié des patrons du CAC ne payaient pas d’impôts … Oui je l’ai découvert. Et puis ? Et puis rien, on glisse. Aucune question qui fâche vraiment. Takkiedine, Karachi, Kadhafi, alors que nos amis de Mediapart sortent chaque jour de nouveaux éléments. Rien, pas une question qui aurait pu déstabiliser le candidat Président pour ce dernier grand rendez-vous avant l’égalité du temps de parole.

Au détour de deux rires, beaucoup de férocité. Lorsque Sarkozy, dans un raccourci saisissant commenté le zapping et lie  Édouard Martin, leader CFDT d’ArcelorMittal, aspergé de gaz lacrymo devant son QG, jeudi et un fétichiste qui demande à une femme de lui acheter ses bas et de lui lécher les pieds. Séquence ahurissante et commentaire à la limite de l’insulte de Sarkozy qui dit « du syndicaliste au monsieur accroc au sexe, on a l’étendu des excès« .

Personne pour relever sur le plateau qu’on peut faire de l’humour mais pas de cette manière, surtout lorsqu’on à envoyé les CRS la veille pour accueillir les ouvriers d’une usine entrain de crever dans l’indifférence, ou plutôt dans le marchandage électoral général.

Rien.

Aucune réaction nonnes lorsqu’avec un mépris évident, il nous explique que ce pauvre François Hollande n’a jamais siègé à un Conseil Européen et qu’il ne sait pas de quoi il parle. Hollande incompétent et ennuyeux voilà la ligne.

Quant à Sarkozy, nous avons assisté ce soir à une opération séduction et le plateau semblait, comme l’analysait très bien RichardTrois lors de la conférence du soir de ZeRédac, le plateau semblait sous hypnose.

En fait, ce grand journal est un excellent indicateur de ce qui nous attend dans le dernier mois qui reste avant le premier tour. L’ardoise magique du candidat UMP qui va tenter de gommer le bilan du président Sarkozy. La rupture de la rupture, tantôt par l’outrance et la provocation (je dénonce les syndicalistes , corps intermédiaires maudits et je parle au peuple) tantôt par la séduction (Carla, couillon de journalistes que j’aime bien, passe moi la main dans le dos).

Annonciateur aussi du débat de l’entre deux tours qui sera le seul véritable moment médiatique, après la cure d’égalité qui commence le 20 mars .

Le camp socialiste à tout intérêt à se préparer sérieusement à ce duel, dès maintenant car l’animal Sarkozy , redoutable bretteur à démontre  qu’il peut encore retrouver un peu de l’éclat d’antan, surtout si les sondages persistent à mesurer sa progression.

Tout cela ne change rien au premier tour mais change beaucoup la psychologie du mois qui vient  entre  un concurrent  qui n’a plus rien à perdre et lache tous ses coups et un concurrent  qui fait la course en tête depuis des mois, doit gérer son avance mais prendre désormais quelques risques.


A Lire Aussi :

– Comment Nicolas Sarkozy peut-il rebondir ? par RichardTrois

– Carla : dodo l’enfant do par Matrix

– DPDA : Hollande n’a pas fendu l’armure mais … par Arsinoé

– DPDA : Arrogance et vanité de Copé par Lautréamont

– Florange : Sarkozy s’énerve … encore par Arsinoé

– Sarko lacrymo : la faute par Arsinoé

15 Commentaires

  1. « Au détour de deux rires, beaucoup de férocité. Lorsque Sarkozy, dans un raccourci saisissant commenté le zapping et lie Édouard Martin, leader CFDT d’ArcelorMittal, aspergé de gaz lacrymo devant son QG, jeudi et un fétichiste qui demande à une femme de lui acheter ses bas et de lui lécher les pieds. Séquence ahurissante et commentaire à la limite de l’insulte de Sarkozy qui dit “du syndicaliste au monsieur accroc au sexe, on a l’étendu des excès“.

    « Personne pour relever sur le plateau qu’on peut faire de l’humour mais pas de cette manière, surtout lorsqu’on à envoyé les CRS la veille pour accueillir les ouvriers d’une usine entrain de crever dans l’indifférence, ou plutôt dans le marchandage électoral général.

    «Rien. »

    Oui, c’était hallucinant de férocité et de mépris. Minable et scandaleux à la fois. Indigne et honteux… Et en réalité les mots me manquent pour dire combien fut choquante la charge d’une violence inouïe qu’a donnée là ce petit bonhomme. Petit, tout petit. Mesquin !

    Merci de l’avoir relevé. J’ai moi encore trop de rage en moi pour l’exprimer.

  2. Ping : Après le Grand Journal : Sarkozy, Janus aux 2 visages | Dans les restes du monde | Scoop.it

  3. Effectivement, je viens de visionner ça, et je suis atterré par ce prétendu journalisme de complaisance, dans la plus pure ligne du journalisme couché que je dénonçais ici : http://gauchedecombat.com/2012/03/16/ces-journalistes-qui-fusillent-la-democratie/ Plus aucun esprit critique, Pas de questions qui fâchent, Canal aura réussi le tour de force d’une re-légitimation sur-valorisant la prétendue bonhommie du président de la république dont tout le monde sait que c’est un caractériel notoire, voilà qui va donner ses galons d’amuseur public à Barthès en cas de réélection.. IL pourra continuer ainsi à faire croire qu’il est réellement subversif. Ce que l’histoire ne montre pas. Quant à Denizot, comment dire… Il fut essentiellement journaliste sportif, non ? Voilà voila… Tout est dit. Ce prétendu journalisme là participe de la déliquescence de notre démocratie. Il est urgent que les journalistes se ressaisissent. ET pas qu’un peu, mon neveu.

  4. Ping : Pourquoi François Hollande va devoir reprendre l’initiative « Ze Rédac

  5. Pourquoi ne simplement pas avouer que Sarko a été excellent ? Tous le reconaissent , mais pas vous….

    • Sarkozy a beau avoir du talent, c’est aussi très facile de se « balader » personne ne pose les questions qui fâchent ou ne relance pas quand le candidat balaie d’un revers de la main. Vainqueur devant des pseudo-journalistes couchés, c’est cela que vous appelez excellent ?

  6. Pardonnez-moi la vulgarité : canal a bien léché le cul de Sarkozy ! C’était la partouze sans carré blanc !

  7. Merci pour cette analyse.
    Je n‘ai pas vu l‘emission mais j‘ai lu les tweets des pro sarko hier soir. ils n‘en peuvent plus.
    On ne va quand meme pas se laisser avoir par de si grossieres manipulations. N‘oublions pas :
    en Italie 15 ans de Berlusconi.
    Boycottons le Grand Journal !!!!!

  8. je boycotte le grand journal depuis l’automne 2011…ils sont si complaisants avec le pouvoir….et j’ai bien peur aujourd’hui de revoir Sarkozy encore pendant 5 années….comme en Italie avec Berlusconi, il suffit qu’il abreuve les français de mensonges et de propositions qui vont dans leur sens et il grapille des voix etc….

  9. Ping : Nicolas Sarkozy et le (tout) Petit Journal « Les Tentatives

  10. Il n’y a pas 400 000 chômeurs de plus, mais 1 200 000 toutes catégories confondues en 5 ans.
    Le chiffre de 400000 vient de Sarkozy lui même, donc vous vous êtes fait avoir par sa désinformation.

  11. Ping : Sarkozy : de Villepinte au Grand Petit Journal, l’illusionniste « Ze Rédac

  12. Ping : A Lyon, Nicolas Sarkozy trépigne … encore « Ze Rédac

  13. Ping : Villepin : tout ça pour ça … « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s