Villepinte : la magie du premier rang 9

Par RichardTrois

Carla Bruni-Sarkozy entouré de Jean-François Copé et d'Edouard Balladur à Villepinte

Carla Bruni-Sarkozy entourée de Jean-François Copé et d'Edouard Balladur à Villepinte

La superproduction de Villepinte tenait vraiment du méga-concert de rock. Budget, show, jeux de lumière, écrans géants, musique, tout y était ou presque. Aussi vous ne m’en voudrez pas de citer John Lennon interpellant le premier rang et la haute société londonienne, lors de l’un des premiers concerts de la reconnaissance des Beatles :

« Est-ce que les personnes qui ont des places bon marché peuvent taper dans leurs mains et les autres faire cliqueter leurs bijoux?« .

Cette phrase m’est « revenue à  la mémoire« , comme dirait Trenet, en découvrant les fugitifs plans de coupe, signés « la France Forte » et montrant les visages et les attitudes du carré VIP installé face à l’estrade monumentale sur laquelle Nicolas Sarkozy livrait son discours sauve qui peut.

François Fillon, Alain Juppé, Christian Clavier, Hervé Morin, NKM, Christine Boutin

François Fillon, Alain Juppé, Christian Clavier, Hervé Morin, NKM, Christine Boutin à Villepinte

Regardez attentivement ces plans de coupe, ces mines de vainqueurs que rien, vraiment rien ou presque n’a pu dérider, qui applaudissent à peine quand les caméras se tournent vers eux et qui jamais ne se lèvent pour applaudir.

Quel contraste avec l’énorme enthousiasme militant dans la salle ! Quel contraste avec ce que j’ai pu voir au Bourget lors du lancement de la campagne de François Hollande ! Quel contraste même avec le premier rang d’un autre Villepinte soulevé en 2007 comme un seul homme par le discours vibrant de Ségolène Royal.

C’est normal. Ils ont « l’intuition de la victoire » de mai 2012 comme l’a très subtilement déclaré le patron de l’UMP Jean-François Copé cette semaine. Ils ne sont « ni optimistes ni pessimistes » comme l’a révélé juste avant le meeting le rédacteur du discours lui-même, Henri Guaino. C’est normal, ils ont déjà tous la défaite en tête. Ils en sont à faire des plans sur la comète pour l’après-défaite. Comme Patrick Devedjian qui voit son ami Nicolas Sarkozy revenir en politique, donc déjà parti, par la case Mairie de Paris ….

Regardez l’enthousiasme de cette brochette de politique et de people mêlés au premier rang. Quelle chaleur, quelle flamme et surtout quelle image-miroir renvoyée par ce premier rang, image d’un discours étrange et pas pénétrant, joker lancé dans la panique par un Nicolas Sarkozy aussi peu enthousiaste que son premier rang.

Alors où est-elle la magie de Villepinte ? Dans ce coup de poker qui consiste à se défausser à la dernière minute du quinquennat sur l’Europe ? Dans les yeux amoureux de Carla ? Dans le baiser ostentatoire du Président à Rachida Dati ? Dans les sifflets haineux de la salle à l’évocation des syndicats, des étrangers qui viennent en France voler le pain des Français ? C’est cela la magie survendue de Villepinte ?

Le meeting de Villepinte est un triste résumé du quinquennat bling-bling que la France vient de vivre. Show-off. Dégoulinant d’argent dépensé à tort et à travers. Mais laissant tellement de Français sur le bord de la route, simple spectateurs du manège rutilant et du bonheur de Nicolas Sarkozy et de ceux qui sont invités eux à la fête.

Vivement Mai.

JP. Raffarin, B. Accoyer, G. Depardieu, B. Chirac, JF. Copé et C. Bruni à Villepinte

JP. Raffarin, B. Accoyer, G. Depardieu, B. Chirac, JF. Copé et C. Bruni à Villepinte


A Lire Aussi :

– Caramba, encore raté ! par Arsinoé 

– Sarkozy à Villepinte : le surhomme qui ne peut pas tout par RichardTrois

– Villepinte : Le rendez vous raté de Sarkozy par Lautréamont

– Sarkozy : la défaite dans les têtes et dans les mots par Lautréamont

– Les Boulets de Sarkozy par Lautréamont

9 Commentaires

  1. La dernière photo est terrible : Bernadette et Accoyer sont en train de dormir, Depardieu est perplexe, seul Raffarin, qui a tellement critiqué en son temps sarko, le prends en photo, il a peur de l’oublier ?

  2. Ping : Après Villepinte, éloge du candidat normal « Ze Rédac

  3. Ping : Quand Nicolas saborde Sarkozy « Ze Rédac

  4. Ping : Sarkozy sur TF1 : Torgnoles et pinocchiades « Ze Rédac

  5. Ping : Et pendant ce temps, Ségolène tweete « Ze Rédac

  6. Ping : Sondage : “Courbes croisées mais défaite assurée” « Ze Rédac

  7. Ping : Sondages : la Bataille du vrai et du vraisemblable commence « Ze Rédac

  8. Le clown du grand chapiteau qui n’aime que sa petite personne et méprise ses concitoyens aurait dû faire l’école du cirque plutôt qu’avocat car après le costume de président des riches le voilà accoutré du costume de candidat des pauvres ! Le sarkoshow en tournée dans toute la France ! Avec quelques filles de joie, le meeting de Villepinte aurait ressemblé à un spectacle de Berlusconi sur la cinque ( prononcez tchinnekwé pour les non-italophones).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s