Sarkozy sur TF1 : Torgnoles et pinocchiades 25

Par Dante

Sarkozy sur le plateau de Parole de Candidat, TF1

Sarkozy sur le plateau de Parole de Candidat, TF1.

Il n’aime pas être contredit, Nicolas Sarkozy. Ça se voit, ça se sent, malgré tous ses efforts pour se maîtriser.

Saluons d’abord le panel de TF1, remonté comme un coucou. Et qui ne se laisse pas impressionner, ni par le candidat, ni par l’ambiance du plateau télé.

C’est d’abord Thibaut, jeune entrepreneur décomplexé de banlieue. Moqueur et incisif. Impossible de faire ami ami avec ce type de citoyen qui connaît la musique. Passe d’armes courtoise mais sans concession. Sarkozy esquive et se lance dans une grande tirade sur le respect de la République. Sous le regard moqueur de Thibaut qui marque le point avec un  » Monsieur Sarkozy, vous rabâchez toujours la même chose « .

C’est ensuite Dominique, ouvrier d’un patron voyou. Sarkozy tente un  » nous avons sauvé Lejaby  »  repris de volée par Dominique qui rétorque  » parlez moi pas de Lejaby, sauvé parce qu’on est à deux mois des élections « . Cash. Droit dans les yeux. On sent la colère, on frise  » le casse toi pov’ con  » mais ça tourne court. Le candidat UMP tente un  » j’ai sauvé Alstom en 2004  » qui fait plouf dans l’eau.

Le panel n’a fait aucun cadeau au président sortant, souvent mal à l’aise et répondant assez peu aux questions posées.

Il y a ensuite les questions qui fâchent. Laurence Ferrari se souviendra certainement longtemps de sa question sur le fils Kadhafi qui accuse le candidat UMP d’avoir accepté un financement de son père pour 2007. Colère noire du candidat qui rétorque  » vous faites vôtre des propos du fils d’un dictateur, d’un assassin « . Fermez le ban. En oubliant de rappeler que le dictateur en question fut invité à planter sa tente dans les jardins de l’Elysée. Nez long et mémoire courte.

C’est ensuite au tour de Francois Bachy, de TF1, de se faire exécuter en tant que biographe de François Hollande.  Pas élégant et surtout rien à voir avec la choucroute. Sarko mord. Sans oublier Michel Field qui tente quelques questions sur les affaires mais se fait renvoyer dans les cordes. À l’affaire Woerth, Sarkozy opposé le Rainbow Warrior, les écoutes de l’Elysée sous Mitterrand. Fin de Michel Field qu’on aurait aimé plus persévérant.

Seule Françoise Fressoz pose toutes les questions qui fâchent et notamment la première: Pourquoi être parti en guerre sur l’Europe. Pourquoi avez-vous voulu faire diversion ?

Voilà notre Sarkozy lancé dans une longue défense du protectionnisme. Avec des mots qui, si l’on fermait les yeux, pourrait nous faire penser que nous sommes en guerre.  On y parle de frontières mal tenues, mal gardées. Les images nous viennent. Il n’a pas osé aller aussi loin que son ami Arnold Klarsfeld qui propose carrément d’ériger un mur de 130 km entre la Grèce et la Turquie ( idée ballon d’essai… ) mais il les évoque, ces 130 km, et évoque cette misère qui viendrait grever nos comptes sociaux. Il le dit tel quel. Et là, un frisson nous parcours. Celui d’une France, terre de lumière, des droits de l’homme et de la fraternité, terre universelle, réélisant en mai prochain, un homme qui pense sérieusement à ériger un mur alors qu’aucun n’empêche aujourd’hui les capitaux de circuler et les prédateurs financiers d’exercer leur vampirisation sur les pays faibles et les marchés mondiaux.

Et il continue, dans le mensonge éhonté, cette fois.

 » La France n’a pas pratiqué une politique pour les riches « . Et le bouclier fiscal, les chèques à Liliane Betancourt ?

Le pouvoir d’achat à augmenté chaque année, contrairement aux autres pays ? Les gens s’en rendent compte, c’est évident, à la pompe à essence ou au supermarché.

Il a consulté Angela Merkel avant d’annoncer la renégociation de Schengen qui au passage à déjà commencé sans lui. On peut dire n’importe quoi car on imagine mal Merkel communiquer pour dire qu’il ment.

Et l’Europe, toujours l’Europe, la protection, le sentiment de la forteresse assiégée. On comprend qu’il creuse ce sillon puisqu’un sondage dit qu’une majorité l’approuve sur ces questions.

Le plat principal étant la mesure fiscale sur les évadés fiscaux. Elle est destinée à faire du bruit, à être le pendant des 75% d’imposition sur les revenus au delà millions d’euro, proposés par François Hollande.

Les évadés fiscaux, mauvais français n’ont qu’à bien se tenir. Sarkozy les poursuivra ou qu’ils aillent.

2 heures d’émission oscillant entre agressivité et esquive. Sur tous les sujets qui fâchent. On en ressort un peu sonné.

D’abord par le format, lourd pompeux et assez poussif. Pris par le tournis de ces mots enchaînés, de ces expressions volontairement familières ? Nicolas Sarkozy adorant parler  » des gosses  » plutôt que des enfants, des M’ame Merkel plutôt que Madame Merkel. Un vrai faux parler vrai qui ne prend plus.

Tournis d’expressions mystérieuses comme  » le piapia intellectuel  » comprenne qui pourra.

Le couplet sur les bons français, la majorité silencieuse  » aidez moi, j’ai besoin de vous  » lance t il a une invitée du plateau qui le regarde un peu bouche bée.

Cette majorité silencieuse. Ou plutôt ces 1 ou 2 points qu’il veut grappiller pour augmenter son score de premier tour et tenter de renverser la table au second.

Faisant feu de tout bois. En frisant parfois l’incompréhensible. Quelqu’un m’expliquera ses explications confuses sur la TVA, les PME et le pouvoir d’achat qui augmente sans même que l’on s’en soit rendu compte.

Le tournis d’un bateleur qui a un peu perdu la main. Autrefois Nicolas Sarkozy excellait dans cet exercice du contact direct avec les gens en plateau. Il en avait même fait sa marque de fabrique. Aujourd’hui, le bateleur à vieilli, agace d’avoir à se livrer à ce type de dialogue, lui qui est encore chef d’état en exercice et s’est fait souvent appeler monsieur Sarkozy ce soir.

Difficile de descendre de son piédestal pour espérer un jour y remonter.

Pas convaincant, pour deux sous mais un nez qui s’allonge toujours autant.

 


A Lire Aussi :

– Quand Nicolas saborde Sarkozy par Miyazawa 

– Après Villepinte, éloge du candidat normal par Renaudot

– Villepinte : la magie du premier rang par RichardTrois

– Caramba, encore raté ! par Arsinoé 

– Sarkozy à Villepinte : le surhomme qui ne peut pas tout par RichardTrois

 

25 Commentaires

  1. Ping : Et pendant ce temps, Ségolène tweete « Ze Rédac

  2. Ping : Sondage : “Courbes croisées mais défaite assurée” « Ze Rédac

  3. Je n’ai pas encore choisi pour qui je voterai, mais cet anti- Sarkozisme primaire me fatigue tellement que je crois que je vais finir par me tourner vers lui à défaut d’entendre des contestation objectives contre lui.

    Guillaume

    • Faites donc ! Si vous vous acceptez ces mensonges, ces diversions, cette agitation de dernière minute, si en 5 ans d’exercice du pouvoir, vous avez approuvé la manière de faire et la manière de conduire la Nation… Il n’y a rien de primaire là dedans.

    • Vous avez raison. Il nous faut nous informer. Regarder et comparer. Que le Wal Street Journal appelle désormais notre président sortant Nicolas LE PEN ne suffit pas. Il nous faut trouver la voie de la confiance et de la justice pour redresser notre pays.

  4. C’est juste que chaque mot qu’il dit, chaque idée qu’il annonce est critiquée, dénigrée systématiquement. A tort parfois, à raison souvent, mais c’est devenu trop radical pour etre crédible. Qui peut dire que RIEN de ce qu’il a fait a été positif ??

  5. @ Guillaume ci-dessous : êtes vous donc incapable de vous rendre compte par vous même de la malhonneteté de sarcozy ? avant 2007, puis jusqu’a aujourd’hui et vous le voulez encore après 2012 ! vous n’êtes donc qu’un leurre LOL ou troll.
    Les électeurs rejetteront sarco et s’il est encore là en 2012 c »est qu’il aura triché.

  6. @guillaume tout à fait d’accord avec vous.
    Si aujourd’hui Hollande peut se vanter d’occuper la position du grand favoris, ce n’est pas tant grâce à son charisme ou ses idées, mais bel et bien grâce au travail de sape des médias/blogueurs/journalistes qui mécaniquement diabolisent sarkozy dés qu’il ouvre la bouche, parfois sans raisons objectives.

    Comme en 2007 ce sera un vote sanction et pas un vote d’idées, dommage, et comme en 2007 il ne faudra pas que le candidat socialiste soit ridicule face à Sarkozy lors du débat télévisé du second tour. Ou alors il perdra sur le fil… comme en 2007.

    • Où avez-vous vu un vote sanction en 2007, c’est la droite qui était au pouvoir avec Sarkozy comme minisitre de l’Intérieur, des finances puis chef du parti majoritaire. Donc il s’est sanctionné lui même.

    • Et même la presse étrangère s’y met. Que faire? C’est bien la peine que la plupart des grands médias soiient entre les mains des amis de « mon mari ».

    • Oui et même la presse étrangère s’y met. C’est bien la peine que les grands médias soient entre les mains de « mon mari », dirait Carla. Au-delà des diabolisations réciproques, Il est possible cependant que la crédibilité de François HOLLANDE gagne à la comparaison.

  7. Je ne suis pas expert, juste un simple étudiant qui s’intéresse un peu à la politique, je n’ai pas fait mon choix mais regrette quand même que DSK ait fait n’importe quoi dans sa vie privée car quand il parlait, lui, sans même faire attention au contenu, on l’écoutait.

    Pour répondre à votre question, j’ai eu le sentiment, en écoutant mon entourage parler, qui en grande majorité ont le cœur à gauche, qu’ils n’avaient pas réellement voté pour ségolène mais en tout cas contre Sarkozy. Je déplore simplement qu’il n’y ait pas face à sarkozy un candidat qui mette tout le monde d’accord.

    Ce qui lance un autre débat, pourquoi le système français ne permet pas à quelqu’un qui n’existe pas ou presque dans le paysage politique, d’en avoir un réel (si il est bon) 5 ans plus tard.
    j’ai l’impression qu’en citant 10 noms de politiques aujourd’hui, j’ai de forte chances de trouver parmi ces 10 les 5 prochains présidents… et ça ne fait pas rêver …

  8. Ping : Sondages : la Bataille du vrai et du vraisemblable commence « Ze Rédac

  9. Si je choisi Sarkozy, c’est donc que je serai aveuglé. Voilà le genre de discours qui font que je vais changer de forum pour en trouver un plus objectif. Le coté j’ai raison vous etes aveugles vous qui ne pensez pas exactement comme moi, c’est usant. Et dernière chose, je fais partie de la classe dite moyenne et désolé de vous décevoir mais en faisant mes comptes de ces cinq dernières années, mon pouvoir d’achat ne se porte pas si mal que ça alors j’attends les arguments qui me feraient peut etre changer d’avis, autre que « il est méchant Sarkozy, tout le monde le dit »…

  10. Ping : Les riches trahis par Sarkozy ? Même pas en rêve … « Ze Rédac

  11. Le clown du grand chapiteau qui n’aime que sa petite personne et méprise ses concitoyens aurait dû faire l’école du cirque plutôt qu’avocat car après le costume de président des riches le voilà accoutré du costume de candidat des pauvres ! Le sarkoshow en tournée dans toute la France ! Avec quelques filles de joie, le meeting de Villepinte aurait ressemblé à un spectacle de Berlusconi sur la cinque ( prononcez tchinnekwé pour les non-italophones)

  12. a ce niveau de mensonges , d’esquives , et d’invraissemblances assenées avec aplomb , ce type est une insulte perpetuelle au peuple de france et aux peuples du monde .pire une insulte a l’humanité même !

  13. Ping : Sondages : ça s’en va et ça revient « Ze Rédac

  14. Toujours pas de remarque constructive…? Pas d’exemples concrets.. je change de forum, c’est pitoyable et malheureusement ça va faire les affaires de Sarko. Il faudra penser à élever le niveau du débat !

  15. Il ne s’agit pas d’un anti-sarkozisme primaire. Je me pense un peu plus intelligente, et foin de fausse modestie, un peu plus intelligente. Je vois seulement ce qu’il a fait pour les gens dans mon cas : femme, 51 ans; handicapée, et se retrouvant sans emploi suite à ce handicap dû à un harcèlement moral de la part de mon employeur qui était, je vous le donne en mille, militant UMP ! donc ce qu’il a fait RIEN!!!!! Et quant il aura fini de piquer toutes les idées de programme (Mélanchon, Montebourg, Hollande, mais plus grave LE PEN, que va t-il nous dire. Toujours la même chose RIEN!!!

  16. Au fait une précision, mon employeur était lui aussi Avocat et j’ai géré son Cabinet seule pendant 11 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s