Borloo et Yade : preneurs d’otages 4

Par Renaudot

Jean-Louis Borloo et Rama Yade - montage Ze Rédac

Le vendeur avisé sait reconnaître l’acheteur pressé, prêt à mettre n’importe quel prix pour acquérir un bien.

Jean-Louis Borloo a une longue expérience du maquignonnage politique, de l’utilisation des situations à son avantage personnel avec un art consommé de la navigation et de la volte-face.

En 2002, il avait fait la proposition à François Hollande de faire partie d’un gouvernement de gauche en cas de victoire de Lionel Jospin. Quelques mois plus tard, il devenait ministre de Jacques Chirac, pour ne plus cesser de l’être jusqu’à sa déconvenue de fin 2010 au moment du changement de gouvernement.

Rama Yade, aux côtés de Jean-Louis Borloo, apprend vite le métier bien que sa méthode soit, dans l’expression, un tantinet plus brutale.

Tous deux ont évidemment parfaitement compris le moment politique. Un Nicolas Sarkozy affaibli mais ne renonçant pas, qui compte faire du meeting de Villepinte celui de la reconquête. Un meeting de la dernière chance pour espérer l’emporter sur le fil.

Un meeting qui devra être – et qui sera – réussi sur le plan esthétique. Un meeting qui devra marquer les esprits par ses propositions. Mais également un meeting qui devra montrer que le candidat de l’UMP est celui du rassemblement de son camp et au-delà de son camp.

Nicolas Sarkozy espère aligner dimanche les ralliements à sa candidature comme d’autres accrochent les trophées de chasse au mur de leur salon. Hervé Morin, Christine Boutin, Frédéric Nihous sont du petit gibier. Rachida Dati, c’est important mais c’est déjà du passé. Claude Allègre est hors concours. Les frères Bogdanov aussi. Gérard Depardieu et les quelques people qui l’accompagneront ne comptent pas ou si peu.

De nouvelles têtes politiques, reconnues et appréciées des Français, lui sont nécessaires, vitales. Et vite. Tout de suite. Dominique de Villepin est inaccessible pour le moment.

Les deux leaders du Parti radical valent très chers dans ce monopoly politique. Ils le savent. Tout comme ils ont analysé que leur avenir politique passe, d’une manière ou d’une autre, par l’UMP : Bayrou n’a aucune chance et n’est pas qui veut Eric Besson pour changer de camp en plein milieu d’une campagne présidentielle.

Mettant sous le boisseau leurs désaccords de fond sur l’orientation de la campagne, ils monnaient donc leur soutien. Tu me donnes ma circonscription dans les Hauts-de-Seine, sinon je ne prendrai pas position… Tu fais au Parti radical une place de choix aux côtés de l’UMP quels que soient les résultats de la présidentielle, sinon je n’irai pas à Villepinte… En s’associant, ils ont multiplié leur force de nuisance.

Le tout, bien entendu, habillé de grands principes. Le cynisme, comme il se doit, grimé en vertu.

Nicolas Sarkozy est trop en faiblesse pour pouvoir bluffer dans ce jeu de poker. Il ne peut que céder aux exigences des deux larrons. Sarkozy battu au rapport de forces politique et obligé de se coucher comme un joueur sans jeu, c’est assez rare pour le souligner.

Un signe parmi d’autres du début de la fin de partie.


A Lire Aussi :

– Ressaisissez-vous Carla ! par Arsinoé

– Cacophonie dans l’orchestre UMP par Hemingway

– Villepinte, le chant du cygne par Arsinoé

– Le hara-kiri de Nicolas Sarkozy par Arsinoé

– Ségolène Royal l’indispensable par Aristote


Crédit Photos : WWF_France, Ernest Morales

4 Commentaires

  1. Ping : Villepinte : Sarkozy face à son impasse idéologique « Ze Rédac

  2. Ping : Juppé, Fillon, Copé : 3 prétendants pour un parti malade « Ze Rédac

  3. Ping : Rama Yade tue le père « Ze Rédac

  4. Ping : Les Boulets de Sarkozy « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s