Villepinte, le chant du cygne 6

Par Arsinoé

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni en Egypte, 2008 - © Sipa

Ce devait être le meeting de l’apothéose, celui où les courbes se croisent et où le candidat Sarkozy devait déclencher le dernier étage de la fusée avant le premier tour. ce devait être le meeting de la reconquête, comme l’avait été le fameux meeting de Jacques Chirac, en février 95, à la porte de Versailles, ou en une soirée et une fracture sociale, il avait décollé, clouant sur place l’archi favori Édouard Balladur.

Ce devait être Villepinte de tous les espoirs, de tous les records. 50.000, 60.000,80.000. Il fallait faire  mieux que le Charlety de Ségolène royal ( 70.000 personnes et les tramways bloqués ) une performance que Nicolas Sarkozy, en privé, a toujours envié et admiré.

Ce devait être l’écrin de l’évidence. L’évidence que Nicolas Sarkozy était décidément l’homme de la situation face à un François Hollande désespérément incompétent et sans ossature . Un mou…quoi !

Mais l’histoire ne s’écrit jamais comme les spin doc le souhaiteraient. Parfois, elle les dépasse dans la baraka et le cercle vertueux. C’est le cas du « yes we can » d’Obama, slogan planétaire, qui à l’origine n’était que le titre d’un paragraphe dans un discours. Parfois elle les déborde dans la déveine. C’est le cas pour le candidat UMP. Rien n’a marché comme il le souhaitait.

Obligé d’avancer son entrée en campagne en février, prévue à l’origine début mars. Condamné à droitiser son discours à l’extrême pour faire baisser la température frontiste, à blesser sa droite républicaine, à déboussoler ses troupes.

Une machine définitivement déréglée par les incidents de Bayonne.

Aujourd’hui tout est à refaire. Non seulement Nicolas Sarkozy n’a pas pris un seul point mais il régresse petit à petit au fil des enquêtes. Pas encore de mise en danger pour son premier tour, car, dans son malheur, il a une chance : Marine le Pen à eu son Bayonne à elle, cet instant ou les masques tombent. C’était face à Jean-Luc Mélenchon. La fille de son père a montré qu’elle n’était pas encore tout à fait prête, ni sur le plan du tempérament et encore moins sur le plan économique, à gouverner un pays ( doux euphémisme ).

Pas de mise en danger donc pour Nicolas Sarkozy mais un premier tour qui se profile assez médiocre et donc insuffisant pour tout renverser dans l’entre-deux tour.

Villepinte ressemble plutôt à un chant du cygne des ambitions présidentielles qu’à un meeting de conquête car on ne voit pas ce que Sarkozy peut dire, peut faire, pour effacer son bilan et réinstaller l’image d’un conquérant qui croit en ses chances, alors qu’il  envisage sérieusement de se retirer de la politique en cas de défaite.

C’est ce qu’on appelle se tirer une balle dans le pied, un sport qu’il affectionne.

Il ne faudra donc pas croire ce que vous verrez à Villepinte. Des milliers de militants hurlant Nicolas président, des fonds de scènes parfaits, des images cadrées, un pupitre au carré, des effets lumières et sons remarquables, des rangs bien alignés avec des militants retapés matins, midi et soir par les fédérations de l’UMP.

Un formidable professionnalisme au service d’un candidat qui n’y croit plus.

Beau comme le chant du cygne.


A Lire Aussi :

– Le hara-kiri de Nicolas Sarkozy par Arsinoé

– Ségolène Royal l’indispensable par Aristote

– Sarkozy et les journalistes : une relation torturée par Crayencour

– DPDA : Les confidences, la vraie faute médiatique de Sarkozy par RichardTrois

6 Commentaires

  1. Ping : Cacophonie dans l’orchestre UMP « Ze Rédac

  2. Ping : Ressaisissez-vous, Carla ! « Ze Rédac

  3. Ping : Borloo et Yade : preneurs d’otages « Ze Rédac

  4. Ping : Villepinte : Sarkozy face à son impasse idéologique « Ze Rédac

  5. Ping : Juppé, Fillon, Copé : 3 prétendants pour un parti malade « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s