DPDA : Les confidences, la vraie faute médiatique de Sarkozy 10

Par RichardTrois

Nicolas Sarkozy, le 6 mars 2012 sur France 2, DPDA

Au cours de l’émission Des Paroles et Des Actes, Nicolas Sarkozy aura encore dit nombre de contre-vérités. De ces mensonges qui sont dit et répétés sur chaque plateau de télévision. Que la presse écrite et le web démontent, fact-checking à l’appui. Mais qu’il réitère encore et encore croyant en faire des vérités. Comme cette fable qui voudrait qu’il ait voté les traités de François Mitterrand alors qu’il n’était pas député ou pas présent dans l’hémicycle. Et Nicolas Sarkozy d’inventer de toute pièce cette déclaration qui voudrait que Ségolène Royal ait pronostiqué un quinquennat de violence !

Pourtant ce sont plutôt ses accès de sincérité qui vont coûter à Nicolas Sarkozy. Cette vérité de l’homme Sarkozy que l’on est gêné d’entendre, que l’on n’attend pas d’un Président de la République. Comme si au cours d’un grand diner de famille, le pater familias se mettait soudain à raconter, à toutes et à tous, sa vie sentimentale, plombant l’ambiance. Alors que le père dit son bonheur. Dans des confidences inappropriées. C’est ce que Nicolas Sarkozy a fait hier. Encore.

Du début de l’émission jusqu’à sa toute fin.

Ainsi au début de l’émission, à la question où ira-t-il fêter son éventuelle victoire en 2012 ? Nicolas Sarkozy dans une allusion au Fouquet’s répond « si victoire il y a, cette fois-ci j’ai une famille, une famille solide et je sais où je pourrais la fêter cette victoire, avec ceux que j’aime, avec ma femme et mes enfants.  » Une allusion à Cécilia et son couple de 2007 qui s’effondrait alors qu’il accédait à la présidence de la République.

Et les commentateurs sur Twitter de s’écrier et de dénoncer le procédé, le Fouquet’s « c’est la faute de Cécilia » !

Est-ce pourtant un procédé ? A plusieurs reprises Nicolas Sarkozy distille ces confidences. Ainsi quand dans un Français incompréhensible laissant les observateurs les plus avisés complètement … cois:
« La fonction de président de la République impose une ascèse et des souffrances plus grandes qu’à soi-même« . Nicolas Sarkozy s’en expliquera ensuite détaillant les difficultés que représente et crée la fonction pour ses enfants. Mais la manière initiale avec son mauvais français suggére cette sincérité déjà évoquée.

Et puis vient cette ultime confidence de Nicolas Sarkozy, à la toute fin de l’émission, après le méchant tacle adressé à la journaliste Hélène Jouan toujours coupable 7 ans après d’avoir évoqué Cécilia Sarkozy dans une des ses chroniques de 2005 et alors que Franz-Olivier Giesbert l’interroge sur « la tristesse qu’il perçoit dans son regard » :

« Après on va me reprocher d’être impudique, à la différence de 2007, pas un moment de la campagne, pas un moment je dis bien, je n’ai été heureux à titre personnel » explique Nicolas Sarkozy.

On devrait être heureux pour lui, pour sa vie de famille. Mais là encore la gêne pointe.

A croire que Nicolas Sarkozy n’a retenu aucune leçon de ce qui s’est passé en janvier 2008. Lors de cette fameuse conférence de presse où les Français l’attendait sur la situation économique déjà difficile et où tout ce qui a été retenu fut cet incroyable « avec Carla c’est du sérieux« , « avec Carla nous avons décidé de ne pas mentir« . Et tous les sondages confirme que la descente aux enfers de la popularité de Nicolas Sarkozy datent précisément de cet aveu de bonheur.

Nicolas Sarkozy n’a pas compris que ces accents de sincérité sur sa privée contrastent tellement avec les contre-vérités, les approximations livrées dans le domaine politique qu’elles sont inaudibles des Français. Pire qu’elles l’envoient dans l’abime.

Nicolas Sarkozy n’a pas compris que les Français, pour des raisons qu’il ne nous appartient pas de juger, ne veulent pas entendre leur président s’épancher sur sa vie privée, sa vie familiale. Ces confidences en 2008 étaient une erreur. C’était la première fois. Réitérées aujourd’hui elles sont une faute politique.

Mais Nicolas Sarkozy est lucide sur lui-même. Interrogé au début de l’émission sur ses défauts ceux qui l’agacent le plus et qui sont les moins compatibles avec la fonction de Président. Il a répondu : spontanéité, émotivité, sentimentalité.

 


A Lire Aussi :

DPDA : Le Naufrage de Sarkozy par Lautréamont

– Un air de fin de règne dans l’Etat-UMP par Saint-Simon

– A quoi sert François Bayrou ? A lui-même par Saint-Simon

– Le Pen et l’IVG : la rechute par RichardTrois

– Halal-Casher : l’UMP ou l’art de fâcher (encore) tout le monde par Arsinoé


Crédit Photo : Capture France 2 / JDD.

10 Commentaires

  1. Ping : DPDA : Les confidences, la vraie faute médiatique de Sarkozy « gauche2012

  2. Je crois surtout que ce « candidat » est très malin ! … Il CHOISIT, le mauvais français, les fautes de communication … ainsi il parait vulnérable face à un énarque talentueux, préparé à la vie publique lors de sa formation puis devenu un grand serviteur de l’Etat …
    Nicolas Sarkozy a dû prendre des cours chez Tariq Ramadan … Le discours victimaire est une arme redoutable ! … Ne nous y trompons pas.

  3. Ping : Sarkozy et les journalistes : une relation torturée « Ze Rédac

  4. Chez le sortant, exhibition, contrition et contorsion sont sans doute l’expression d’un « discret » narcissisme, non?? Pour parler comme il le fait si bien, les Français lourdement impactés par le poids des réalités aprécieront

  5. Ping : Débat avec Fabius loin du KO dont avait besoin Sarkozy « Ze Rédac

  6. Ping : Ségolène Royal l’indispensable « Ze Rédac

  7. Ping : Le hara-kiri de Nicolas Sarkozy « Ze Rédac

  8. Ping : Villepinte, le chant du cygne « Ze Rédac

  9. en fait , j’ai tout compris, s’il n’a plus d’erection présidentielle , il arrête tout ! ^^…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s