Le Pen et l’IVG : la rechute 9

Par RichardTrois

Et oui, les filles. C’est comme ça. Gouverner c’est choisir. Entre nos vieux et votre « confort », Marine Le Pen, elle a choisi. Ce sera nos vieux. Vous êtes sans le sous et comme nos anciennes, vous vous êtes « mises dans l’embarras », enceinte donc. Et bien il faudra à l’avenir vous débrouiller toutes seules.

« L’IVG de confort » selon l’expression utilisée par Louis Alliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, « l’avortement facile » et donc remboursé par la sécurité sociale, ce sera fini.

Enfin fini, peut être que non, Marine Le Pen en bonne gestionnaire a tout prévu. Ce ne sera qu’en cas de coup dur budgétaire. Bref, si le miracle Le Pen de la sortie de l’euro foire, Marine Le Pen saura mettre fin à ce qu’elle considère un luxe superflu.

C’était hier lundi sur TF1 que la candidate du Front national, Marine Le Pen, a affirmé sur TF1 face à un panel de Français et de Françaises qu’elle prendrait la décision de dérembourser l’avortement en cas de besoins budgétaires, pour privilégier les actes médicaux « qui ne peuvent pas être évités« .

« Si j’ai un choix budgétaire à faire entre ne pas rembourser l’IVG qui est un acte qui peut être évité, étant entendu quand même qu’il existe de nombreux moyens de contraception dans notre pays, et être obligé de dérembourser des actes qui ne peuvent pas être évités et qui permettent à des Français qui souffrent de se soigner« , elle choisirait la seconde option, a ainsi expliqué Marine Le Pen.

« Si j’ai ce choix à faire, j’assumerai le choix de rembourser plutôt les radiographies abdominales pour les personnes âgées, les médicaments pour les personnes âgées…« , a-t-elle ajouté pour bien faire comprendre.

Cette annonce est lourde d’enseignement. Pas seulement parce qu’elle démontre que l’on a beau être une femme dirigeante, on n’est pas forcément féministe. C’est aussi un enseignement pour tous ceux qui avaient pu croire aux accents « sociaux » d’une Marine Le Pen qui s’abreuve du peuple. Elle aussi « candidate du peuple« . Mais qui prévient qu’elle reviendra un droit social acquis de haute lutte par les femmes et les hommes de ce pays. C’était déjà l’angle d’attaque de Jean-Luc Mélenchon lorsqu’il avait tenté de défier Marine Le Pen. Bien vu !

D’ailleurs le ministre du Travail et de la Santé Xavier Bertrand n’a pas tardé à dénoncer dans la soirée d’hier « un recul sans pareil vis-à-vis des femmes« .

« Je n’aurais jamais imaginé qu’on puisse en France, après l’avancée que constituait la loi Veil, imaginer qu’un ou une responsable politique puisse revenir sur cette avancée. Il s’agit d’une nouvelle outrance et d’un mépris inacceptable pour les femmes », a-t-il dit déclaré à l’AFP.

Marine Le Pen dédiabolisée ? Elle montre que le diable se cache dans les « détails », au détour d’une proposition où affleure à la fois la sujétion de la candidate du Front national à son électorat catholique ultraconservateur et un cynisme sans pareil, où elle peut sans rougir opposer les vieux aux jeunes femmes.

Marine Le Pen rechute, revient, si elle s’en était jamais éloignée aux fondamentaux d’une extrême-droite qui n’a jamais vraiment accepté le droit à l’avortement.

Mais ce que la très cynique Marine Le Pen oublie, c’est que les personnes agées sont pour beaucoup des femmes. Et que nos anciennes conservent le douloureux souvenir de ce qu’était en ce temps-là l’avortement. L’horreur des aiguilles à tricoter. Et plus tard le prix et l’humiliation des ces voyages en bus fort chers qui vous emmenaient à Londres ou ailleurs, là où l’interruption volontaire de grossesse était déjà un droit.

Parions sur la sagesse de nos anciennes, des anciens comme des plus jeunes qui sauront défendre un droit essentiel.


A Lire Aussi :

– Halal-Casher : l’UMP ou l’art de fâcher (encore) tout le monde par Arsinoé

– Ralliement à Sarkozy : Borloo et Yade, le douloureux dilemme par Saint-Simon

– Sarkozy : une campagne en torche par Lautréamont

– Le piège tendu à Hollande par les droites européennes par Miyazawa

– La semaine où Nicolas Sarkozy a perdu la campagne ? par Dante

9 Commentaires

  1. ce qui est plus scandaleux ce sont tous ces gens qui ne peuvent pas se soigner par manque de moyens .

  2. Ping : A quoi sert François Bayrou ? A lui-même « Ze Rédac

  3. Le problème c’est qu’elle ne fait pas vraiment campagne contre l’avortement. Elle aurait pourtant pu en répondre à Mélanchon, si elle n’avait pas toujours peur de froisser une France hyper-individualiste, et qui croit que le féminisme c’est avorter, alors qu’avorter c’est traumatisant pour une femme qui aurait voulu garder son bébé si elle en avait eu les moyens, et si on ne lui avait pas bourrer le crane (c’est à dire la grosse majorité)

    Déjà, il serait juste de se questionner sur ce que c’est que l’avortement. Pourquoi est-ce que des foetus pareillement développé ont droit dans un cas à de l’haptonomie pour valoriser le lien parent-enfant et dans d’autres cas, ne sont rien, à peine un tas de cellule : je n’affirme rien, je demande juste à ce que chacun se renseigne sans idée préconçue, étudie le développement de l’enfant, son ressenti s’il en a un, à 3 mois de grossesse. Et dans cet optique, être anti-avortement est tout aussi défendable qu’être pro-ivg.

    Néanmoins, il me semble juste d’établir des conditions au déremboursement des IVG, qui sont vraiment abusives en France et je n’ai pas honte de le dire : environ 1/5 des grossesses interrompues et 40 % des femmes qui y ont recours, il me semble de mémoire. C’est énorme en tout cas et certainement pas légitime : il suffirait de faire attention à sa contraception ! Et curieusement, s’en prendre au porte-monnaie est ce qu’il y a de plus dissuasif (dans une étude historique, on lisait que les Français qui avait perdu des biens matériels après la guerre de 1870 étaient plus revanchards que ceux qui avaient eu des proches tués par les Allemands).

    –> Rembourser les IVG dues aux viols, incestes… les mineures enceintes et les grossesses à risques.

    –> Instaurer le remboursement de l’implant ou du stérilet pour toutes les femmes qui sont justes financièrement, avec la garantie que si elles tombent enceinte malgré cette contraception, elles seront remboursées pour avorter.

    La pilule c’est bien beau, mais est-ce vraiment à la société de payer, parce que telle ou telle a oublier de la prendre. Quant on prend une contraception de ce type, on s’expose à un accident ou à un oubli. Ce n’est pas excusable quand il y a d’autres solution.

    • « il suffirait de faire attention à sa contraception ! » parce que les accidents ça ne vous est jamais arrivé.
      On devrait aussi dé-rembourser le traitement des accidents de la route aussi. Ils avaient qu’à faire gaffe.

      Et surtout on parle de couts sans jamais au grand jamais prononcer un seul chiffre. Moi je vous dis que le cout d’un avortement n’est strictement rien à côté de ce coute à la société une grossesse non désirée.

  4. Ping : Un air de fin de règne dans l’Etat-UMP « Ze Rédac

  5. Ping : Le naufrage de Sarkozy « Ze Rédac

  6. Ping : DPDA : Les confidences, la vraie faute médiatique de Sarkozy « Ze Rédac

  7. Imaginez un peu, vous êtes une jeune femme encore dans les études et vous tomber enceinte. Pas possibilité d’élever l’enfant dans de bonnes conditions vous voulez avorter, mais merde alors ! Il faut minimum 250 euro pour pouvoir le faire si toutes fois vous n’avez pas dépasser le délais de la technique par médicament sinon au mince 300 euro !!! Oui c’est sur que c’est mieux de ruiner 3 vies (père, mère, et le bébé) !! Tout le monde préfère largement ça ! Ne dites pas que ces filles n’avaient cas faire attention parce que vous ne connaissez pas les raison. Moi je dis (c’est mon opinion bien sur) supprimer le remboursements de l’ivg ne fera qu’augmenter le nombre d’adolescentes maman mais n’arrangera en rien les problèmes d’argent car c’est jeune maman on droit à des aides donc quoi qu’il arrive l’état paie. alors pourquoi ne pas laisser le choix a une jeune femme de choisir le moment d’avoir un enfant plutôt que de ruiner sa vie? Ça n’est pas joyeux de aire une ivg mais c’est toujours mieux que de garder un enfant non désiré et lui pourrir la vie faute d’argent. Moi je dis avec ces idées là elle passera pas ou alors il y en aura des manifs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s