Sarkozy vs Hollande : et si le courage consistait simplement à faire ce qui est juste ? 9

Par Saint-Simon

François Hollande au Club Droit, Justice et Sécurités, février 2012 - © Razak

Un proverbe chinois enseigne que « la valeur d’un général réside dans sa stratégie et non dans son courage ».

Pourtant, le général Sarkozy, bien avant son entrée officielle en campagne, a fait du courage l’instrument de mesure quasi-exclusif de la valeur d’un  homme ou d’une femme politique aspirant à occuper la fonction suprême. Ses fantassins, sabres au clair, avec la subtilité qu’on leur connaît, ont relayé ce message binaire : Nicolas Sarkozy est courageux et François Hollande ne l’est pas.

A tel point que le mot « courage » et son antithèse « manque de courage » saturent le vocabulaire politique de la droite, et par voie de conséquence, l’espace médiatique.

Si on peut penser que Nicolas Sarkozy ressemble furieusement au faux courageux défini par Alain, celui qui attend les grandes occasions – les crises dirait-on aujourd’hui –  alors que « le courage véritable consiste chaque jour à vaincre les petits ennemis », le risque existe – car la force de frappe médiatique de l’Elysée est considérable – que la critique finisse par porter et faire des dégâts dans la cuirasse Hollande.

Ségolène Royal, la première – l’expérience d’une campagne présidentielle, ça peut servir… –, a perçu le danger. Et hier, en Charente-Maritime, invariable dans sa loyauté à l’égard du candidat socialiste, elle a, avec ses mots qui résonnent médiatiquement, sonné la charge contre le candidat sortant en visite dans le département en lui reprochant « de manquer de courage en se rendant là où ça va bien plutôt que là où ça va mal à cause de ses promesses non tenues », par exemple chez ArcelorMittal.

François Hollande a fait montre aujourd’hui de son courage tranquille, à mille lieux des proclamations du candidat Sarkozy. En se rendant dans l’hôtel particulier du 4ème arrondissement de Paris occupé et rebaptisé « ministère de la crise des banlieues » par le collectif AC-LeFeu, il a abordé la difficile question des cités déshéritées, laissées à l’abandon depuis de trop nombreuses années et dont Nicolas Sarkozy ne s’est pas préoccupé depuis le début de son mandat si ce n’est pour les stigmatiser. Faut-il rappeler que Nicolas Sarkozy est persona non grata dans la plupart d’entre elles ?

Le candidat socialiste a également pris une position claire et qui appellera des critiques sur un sujet sensible : celui de la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Cette position courageuse permettra à la France de rattraper son retard en la matière par rapport à d’autres pays développés. Une réforme tranquille qui prépare l’avenir de notre pays.

Le changement, l’adaptation de la France aux enjeux de demain, ne nécessite pas, pour le candidat socialiste, de cliver à tout prix, de dresser des catégories de Français contre d’autres catégories de Français, de faire de grandes proclamations pour flatter de bas instincts ou bousculer telle ou telle corporation, de multiplier des promesses dont il importe peu qu’elles soient contradictoires avec ses actes passés.

François Hollande a en fait une conception orientale du courage, lequel consiste tout simplement à faire ce qui est juste. Quand l’idéal de justice rejoint le caractère d’un homme prêt à diriger la France. Une rupture, une vraie, avec le courage à coups de menton et auto-proclamé jusqu’à la nausée de Nicolas Sarkozy.


A Lire Aussi :

– De Rungis à La Rochelle : l’Indécence de Nicolas Sarkozy par Dante

– Borloo-Veolia ou quand Sarkozy et le clan du Fouquet’s indisposent même à droite … par Belle-Amie

– Nathalie Kosciusko-Morizet gagne haut la main le « concours de lâcheté et d’inélégance » par RichardTrois

– De Le Pen à Sarkozy : une campagne pestilentielle par Miyazawa

9 Commentaires

  1. Ping : Descendre dans l’arène avec Sarkozy « Ze Rédac

  2. FH courageux ! c’est à mourir de rire quel courage quand il nie l’affaire banon il a même menti ,courageux quand il n’assume pas son bilan ;il n’a pas hésité à laisser sacrifier la candidature de SR il a cautionné les tricheries ,il s’est couché devant Fabius ; il fait parti du Siècle et critique Sarkozy au sujet du Fouquets , c’est lamentable d’être aussi de mauvaise foi

    • C’est pas possible ! vous en êtes toujours à cette affaire ! Qui en tire bénéfice ? qui vend -enfin – des livres ? Et de quel bilan parlez-vous ?

  3. Ping : Une question à se poser avant de voter Sarkozy » Le blog politique de Dedalus

  4. Ping : Un sarkozy en campagne, ça ose tout. C’est même à ça qu’on le reconnaît ! « Ze Rédac

  5. Ping : De Versailles à Munich, la Grèce « Ze Rédac

  6. Ping : Vite ! Un report de l’élection présidentielle … « Ze Rédac

  7. Ping : Sarkozy vs Hollande : et si le courage consistait simplement à faire ce qui est juste ? « gauche2012

  8. mais enfin….tous les responsables du P.S sont inécoutables;c’est insupportable ils n’ont rien à dire..que du « creux », du « politicard »..absolument incompétents , sauf pour ce qui est de dénigrer en essayant de mettre la situation actuelle sur le dos de Sarkozy, qui est ce qu’il est, mais au moins ne jettera pas le pays dans le vide,ou en tous cas sera notre meilleure chance..
    Hollande Président?,on croit rêver..(Fabius)…
    un cauchemar post DSK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s