Sarkozy candidat : Moi ou le Chaos 8

Par Lautréamont

Cartes de Poker - cc Images of Money

Comme un joueur de poker qui bluffe avec une paire d’as, Nicolas Sarkozy a choisi la seule voie qui lui reste : sa personnalité.

Ce soir sur TF1, qu’a t il dit aux français ? : le monde va mal, je suis le capitaine du bateau France et j’ai le devoir de vous emmener à bon port. Mais pour cela, il me faut un second mandat.

Moi, Nicolas Sarkozy. Son seul projet pour la France, c’est lui-même. Sa force, comme il le dit, son énergie, comme il l’ajoute.

Il fait donc le pari que cette élection n’échappera pas à la règle des précédentes. Au bout  du bout , les français voteront pour un homme et pas pour un programme. L’explication de son slogan est la : la France forte, comprenez , ma force, face à la mollesse supposée de mon adversaire.

Tout est ainsi décliné dans cet axe de l’homme fort qui s’adresse directement au peuple. L’appel au peuple. Celui qui doit trancher. Avec des référendums.

On comprend bien la stratégie mais le chemin est tout de même étroit. Car Sarkozy est condamné à rompre avec son bilan, donc à rompre avec lui même et la politique qui a conduit à ces résultats désastreux dans bien des domaines.

Les deux mois de campagne qui commencent ce soir ne serviront qu’à cela. Faire oublier le bilan du sortant, fabriquer un homme neuf qui change dans la continuité.

Pari risqué mais seule voie possible pour ne pas être balayé le 6 Mai prochain par la colère populaire, déçue, blessée par la brutalité de sa gouvernance et de son comportement.

Voilà pourquoi Sarkozy se raccroche à son talisman, son mistigri qui lui a fait remporter la bataille en 2007: la valeur travail.

Il l’a replacée au centre de son discours, puisque le chômage reste la préoccupation principale des français.

Mais au terme de cette déclaration de candidature, on ne sait pas très bien ce qu’il a voulu dire et où il veut aller.

Vers des référendums, mais sur quoi ?

Vers une démocratie participative à la mode UMP mais comment ?

Vers une relance de la croissance mais de quelle manière ?

« Le second quinquennat ne ressemblera pas au premier » nous dit il ? Mais après ?

Ce soir, Nicolas Sarkozy, soudain frappé d’une humilité qu’on ne lui connaissait pas, à essentiellement parlé de lui même.

Et le « j’ai changé »  de 2007, s’est mué en « j’ai appris » amorcé d’un mea culpa qu’il devrait prolonger en mars dans un livre .

Une stratégie autocentrée, égocentrique, servi par un homme qui maîtrise à merveilles tous ses masques. Un animal très talentueux, qui croit même à ses propres mensonges mais peut il encore toucher le cœur des citoyens?

Car lorsqu’on fait le pari de l’incarnation, on renvoie aussi tous les regards à ses propres défauts. Les Français les connaissent trop. Feront- ils le choix de réélire un homme qu’ils n’aiment pas mais aura su les convaincre qu’il est fort et peut les protéger ?

C’est le pari de Nicolas Sarkozy. Se délester comme par magie de son bilan, se débarrasser de ses oripeaux et renaître, propre comme un soi-neuf. La rupture de la rupture dans la continuité…. Un coup de poker !

Extrait de la déclaration de candidature :


A Lire Aussi :

– Nicolas Sarkozy peut-il en 2012 gagner en faisant campagne comme en 2007 ? par Saint-Simon

–  Stratégie de reconquête : Nicolas Sarkozy face à un immense obstacle par RichardTrois

– Triangulation, strangulation : la stratégie de Sarkozy par Dante

8 Commentaires

  1. Ping : François Hollande prêt à la confrontation entre la peur et l’espoir « Ze Rédac

  2. Ping : Sarkozy, Hollande, Royal & Montebourg : leçons du jour d’après « Ze Rédac

  3. Ping : Delphine Batho dénonce Sarkozy « le président de l’oligarchie financière » ! « Ze Rédac

  4. Ping : Peuple contre élites : décryptage de la « sarkophrénie » « Ze Rédac

  5. Ping : Sarkozy ou la tentation de Venise ? « Ze Rédac

  6. Ping : Sarkozy ou la tentation de Venise ? « Ze Rédac

  7. Ping : De Le Pen à Sarkozy : une campagne pestilentielle « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s