Sarkozy et la TVA Sociale : Courage, fuyons répond l’UMP 6

Par Matrix

Jean-François Copé à l'Assemblée Nationale - cc Richard Ying

Ils ont très drôles, ces députés UMP. Très joueurs aussi. Alors que leur champion rame et tente de grignoter point par point son retard sur François Hollande, ils viennent d’infliger au patron une sacrée déculottée : sécher la commission des finances au moment où on examine la TVA sociale.  En soi, ça n’est pas très grave puisque le débat aura bien lieu à l’Assemblée Nationale mais avouons que ça la fout quand même mal pour cette mesure emblématique du quinquennat, l’un des graal que veut brandir Sarkozy pour tenter de remporter la bataille.

Et il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’ils l’ont fait exprès. Car voyez voir, une taxe de plus, ça n’est jamais bon pour les législatives. Sur le terrain, nos “dépités” de l’UMP entendent monter jour après jour le son du glas de leur future défaite aux législatives. Car Sarkozy balayé, c’est une chambre rose qui s’annonce avec 350 et 400 députés de gauche. Voire plus si le triomphe est éclatant , le 6 mai 2012. Et chacun joue déjà à sauve qui peut.

Chacun d’ailleurs avait une bonne excuse : épidémie d’inauguration de crèches, de stèles, remise de décorations, arbre de Noël… Ah non, ça c’est bidon… Première plaque de la nouvelle piscine, rencontre avec les parents d’élèves, concours du cri du cochon , derby du vallon d’en face… Bref, tout était bon pour ne surtout pas être en commission des finances.

Un camouflet pour Nicolas Sarkozy qui y verra, bon sens politique oblige, la main de Jean-François Copé. Pense-t-il que les carottes sont cuites et qu’il faut se préparer à une longue cure d’opposition en sauvant ce qui peut l’être encore? Non. Ça n’est pas du tout le genre de Copé…

Le Président doit fulminer. Et il a bien raison  car cette mini-fronde en dit long sur le climat réel au sein de l’UMP.  Maltraitée, humiliée, bousculée depuis 5 ans par Sarkozy, spécialiste en arrachage d’ailes de mouches et en humiliations multi-quotidiennes. Alors, se refaire une peu de fierté sur le dos d’une commission des finances, et dire à ses électeurs qu’on n’est pas d’accord, ça ne mange pas de pain. Oseront-ils sécher la séance au parlement comme pour le PACS, quand Laurent Fabius fut sorti de son lit nuitamment pour venir remettre un peu d’ordre dans la boutique? Oseront-ils transgresser à ce point? Non car l’UMP est un parti à la discipline de fer. Et si quelques élus ont sèché la commission, avec la charge symbolique que cela représente, on les voit mal humilier ainsi un Président qui représente tout de même leur dernière bouée de sauvetage.

Tout cela est cocasse et promet deux mois de campagne croquignole. Mais il est vrai qu’on est toujours trahi que par les siens.

A Lire Aussi :

Le Discours imaginaire de candidature de Nicolas Sarkozy par Lautréamont

– Joue au Spin Doctor avec moi : Offre un élément de langage pour la candidature de Sarkozy par RichardTrois

6 Commentaires

  1. Devant l’accroissement du chômage, du manque de recette pour contrebalancer les pertes, comment et où trouver les moyens nécessaires pour ne pas que les victimes d’un système arbitrairement imposé, ne sombrent un peu plus dans la misère, sans perspective d’une vie normale ! On a délibérément sacrifié une partie de la société pour favoriser la valeur ajoutée, en pensant compenser le commerce extérieur par la production et la vente de biens à haute technologie, je ne vois donc pas comment dans l’immédiat on pourra redonner de l’espoir aux laissés pour compte sans taxer les produits entrant, fabriqués par une concurrence déloyale ! Maintenant, je ne suis pas un spécialiste de l’économie, mais je suis sceptique sur les prises de positions trop tranchées, surtout si l’on ne propose pas d’autres solutions. L’état doit favoriser le travail sous toutes ses formes afin que les gens vivent dans la dignité et se réalisent suivant leur capacité, il n’est pas là pour sacrifier une partie de la population ! La France veut des enfants, pour quoi en faire ?

  2. Ping : Triangulation, strangulation : la stratégie de Sarkozy « Ze Rédac

  3. Ping : Stratégie de reconquête : Nicolas Sarkozy face à un immense obstacle « Ze Rédac

  4. Ping : Nicolas Sarkozy peut-il en 2012 gagner en faisant campagne comme en 2007 ? « Ze Rédac

  5. Ping : Christian Vanneste : enfant naturel du cynisme électoral de Nicolas Sarkozy « Ze Rédac

  6. Mais pourquoi se déchaîner a gauche sur la TVA sociales, alors que notre mode financement de notre protection sociale est entièrement financé par une ponction (TVA) sur la masse salariale,

    Que tous les patrons répercutent sur leurs coûts de fabrication, tous consommateurs de ce pays payent donc toutes les charges sociales patronales…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s