Elle monte, elle monte, la Marine 4

Un reportage de Lautréamont

Marine Le Pen - capture d'écran

« C’est fou. Les gens prennent leur tract. »  Réflexion désabusée de Jean, 60 ans, militant socialiste de la première heure.  Sur le marche de Tarbes, les militants du FN sont là et bien là. Sans honte, plutôt avenants, plutôt sympathiques. Marine, un seul prénom, barre leur tract. Ils les distribuent, arrêtent les passants, entament la conversation de façon très courtoise. « Il y a 10 ans, explique jean, ici, dans ce pays viscéralement de gauche,  ce bastion ouvrier, communiste et rad-soc, cela aurait été impossible, inimaginable. Aujourd’hui, ça passe comme une lettre à la poste. Elle est forte, la fille « .

La fille, c’est Marine  le Pen qui, entre banalisation extrême et valse avec des antisémites en Autriche, navigue habilement sur les peurs et le rejet des élites.

À combien navigue-t-elle exactement ? 15, 16, 20 % ? Impossible à dire car la plupart des sondeurs ne savent pas évaluer correctement le vote du Front National. « On n’a jamais vraiment réussi, explique, sous couvert d’anonymat, un sondeur très en vue à Paris. Pour une raison simple : la honte de dire qu’on est facho et le réflexe du dernier jour. Ce vote à l’arraché qui  est un vote de colère, de dernier instant. Ce qui est sur, c’est que Marine le Pen ne se situe pas en dessous de 15% et que la dynamique est pour elle. »

La dynamique, elle est visible, palpable. Marine des villes et Marine des champs. Dans le sud, près de Montpellier, il court, il court le FN, en dépassant largement son électorat traditionnel de rapatriés. « Même certains profs semblent sensibles au chant de Marine, explique Jeremy, assistant à la fac de Montpellier. Avant, il y avait toujours une indignation morale, éthique, dans la salle des profs. Maintenant, certains en discutent librement, et analysent le discours en disant  » t’as écouté Marine, hier soir ?  »

Marine, la bonne copine, divorcée, fumeuse, bringueuse. La femme d’à côté. Ni belle, ni laide. Une gueule  qui a réussi à libérer la parole.

Alban milite au Front de gauche, en banlieue parisienne. Lui est encore plus pessimiste que Jean, « elle va cartonner et elle peut même finir en tête au premier tour. » Et cette perspective, si elle assure à priori la victoire de François Hollande, ne réjouit pas Alban « on a besoin de battre l’UMP. Pas de gagner par défaut face à Le Pen… Et puis vous imaginez qu’elle fasse 40% au second tour ?  »

Non, on n’imagine pas mais la fièvre Le Pen semble gagner jour après jour les villes et les campagnes. Une extrême droite au visage présentable alors que son discours est le même que le discours des années 30 : la haine des élites, des étrangers, la fermeture des frontières.

Et quand Louis Aliot, son compagnon évoque l’IVG de confort, lorsque Marine valse avec l’extrême droite autrichienne, la compagne et le compagnon ne dérapent pas. Ils envoient un signal très clair à leur électorat traditionnel qui s’inquiète de cette banalisation. Mais la différence est immense.

Il y a 10 ans, nous aurions fait des manifs et des manifestes dans la rue. Aujourd’hui, seul le silence entrecoupe les rares papiers qui dénoncent ces propos. C’est à se demander si c’est le Front National qui a changé ou bien nous même … Collectivement.

A Lire Aussi :

Caricatures au FN : la Polémique Monte par Guy Birenbaum sur LeLab

– Marine le Pen et les ouvriers : l’enfumage en beauté par DomyDom sur LePlus

– Déremboursement de « l’IVG de confort » : le vrai visage du FN de Marine Le Pen par RichardTrois

 

 

4 Commentaires

  1. Ping : Le blog de Louis Lepioufle » Blog Archive » Marine Le Pen la bolchévique

  2. Le peuple français est un peuple chaleureux, d’accueil et tolérant ! Je continue à penser que les « mauvais français » demeurent une minorité !

  3. Ping : Civilisation : le piège de Claude Guéant « Ze Rédac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s